Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brésil: Après Sao paulo les pénuries d'eau menacent désormais Rio de Janeiro,du jamais vu depuis 80 ans

Publié le par 2012

La sécheresse et les pénuries d’eau menacent désormais Rio de Janeiro au Brésil, alors que les festivités du Carnaval commencent ce week-end.

Alors que le Carnaval commence à Rio de Janeiro, la ville est confrontée à des pénuries d’eau potentielles alors qu’une sécheresse grave qui a asséché les réservoirs du sud-est du pays affecte la principale destination touristique du pays.

Les autorités disent qu’il n’y a pas de risque imminent d’interruptions des approvisionnements en eau. Cependant, les hôtels et les restaurants de Rio se préparent à cette possibilité alors que près d’un million de touristes doivent arriver pour les festivités qui commencent officiellement ce week-end et durent jusqu’au 18 Février.

L’Association de l’Industrie Hôtelière de Rio a demandé à ses membres de prendre des mesures vigoureuses pour économiser l’eau.

le 9 Février dernier la ministre de l'Environnement, Izabella Teixeira a déclaré que la situation à Rio n'était pas aussi grave que celle de Sao Paulo, néanmoins elle nécessite désormais une sensibilisation urgente vers tous les citoyens pour économiser l'eau.

La région du sud-est du Brésil souffre de sa pire sécheresse depuis au moins 80 ans après une année inhabituellement sèche. Certaines parades de rue ont annulé l’utilisation de réservoirs d’eau qui sont traditionnellement utilisés pour refroidir les fêtards.

« Le gouverneur a déclaré qu’il n’y avait pas de risque de pénurie d’eau sur le court terme et Cedae (la compagnie d’eau de la ville) a déclaré que la ville ne manquerait pas d’eau pendant le Carnaval mais il y a toujours une inquiétude » a déclaré Antonio Pedro Figueira de Mello, le secrétaire au tourisme de la ville.

« La situation est grave et nous devons économiser l’eau » a-t-il ajouté.

Cedae a exclu tout risque de pénurie d’eau pendant le Carnaval – mais cette assurance intervient alors que deux des quatre réservoirs clés qui alimentent la ville ont atteint une capacité de fonctionnement nulle.

Le 21 Janvier, le réservoir de Paraibuna, le plus grand des quatre qui alimentent l’état de Rio de Janeiro, a atteint ce qu’on appelle le « volume mort » -auquel l’eau est inaccessible- pour la première fois depuis sa construction en 1978.

Cinq jours plus tard, celui de Santa Branca a aussi atteint des niveaux record. Les réservoirs de Rio de Janeiro fournissent l’eau potable et alimentent aussi les centrales hydroélectriques.

La région du sud-est du Brésil souffre de sa pire sécheresse depuis au moins 80 ans après une année inhabituellement sèche qui a asséché ses réservoirs qui alimentent les villes les plus peuplées du pays.

Les scientifiques ont associé l’aggravation de la sécheresse à la déforestation continue de l’Amazonie, qui réduit la quantité de condensation qui vient de la forêt et tombe plus au sud sous forme de pluie.

Sao Paulo, une ville de 20 millions d’habitants, manque encore cruellement d’eau alors que le système de Cantareira qui alimente près de la moitié de la population de la ville est resté à un taux minimal de fonctionnement depuis Octobre dernier.

http://www.actualites-news-environnement.com/33656-secheresse-eau-Rio-Bresil.html