Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au moins 98 morts dans une tornade en Chine 23/06/2016 (videos media)

Publié le par 2012

Une tornade a fait au moins une centaine de morts et plus de 800 blessés jeudi 23 juin à Yancheng, dans le Jiangsu, à 300 kilomètres au nord de Shanghaï. Les vents ont soufflé à plus de 125 km/h, accompagnés de pluie et de grêle, entraînant la chute d’arbres, de poteaux électriques, ravageant des bâtiments entiers. Le ministère des affaires civiles chinois a fait savoir qu’environ deux cents blessés étaient dans un état grave, mais le bilan ne cesse de s’alourdir.

 

La tornade a frappé la périphérie de la ville de 7 millions d’habitants vers 14 h 30 (8 h 30, heure de France métropolitaine). Des milliers d’habitations et des magasins, mais aussi des usines et des moulins à riz, ont été détruits, rapportent les médias chinois. Yancheng est un centre de production manufacturière et agricole important au Jiangsu. D’après CCTV, des usines contenant des produits chimiques dangereux ont été dévastées.

Sur les vidéos, on peut voir un tourbillon d’eau et de débris. Des voitures, des arbres, des toits, sont aspirés par le vent. Des employés tentent de sauver les portes de verre de l’entrée de leur entreprise, mais sont bientôt balayés par une bourrasque. Plus tard dans la nuit, des images des secours évoluant dans des torrents d’eau trouble ont été diffusées par la télévision nationale CCTV.

Des grêlons gros comme le poing

« Le ciel est devenu noir et la tornade est arrivée. Toutes les vitres ont été soufflées », raconte une femme en larmes, interrogée par CCTV dans un refuge. « Quand le ciel s’est assombri, on a cru que c’était les pluies diluviennes de l’été qui commençaient, on a couru à la maison, raconte une autre. Mais là, le toit a été arraché, les briques sont tombées et la maison s’est effondrée », poursuit-elle, citée par le site d’information Sina.

Des témoins parlent de grêlons gros comme le poing. Dans la soirée, les hôpitaux étaient dépassés par le nombre de blessés. Les images des télévisions montrent des halls bondés, des victimes sonnées, transportées sur des chaises de salle d’attente, faute de brancards, et des dizaines de blessés installés sur des matelas déployés dans les salles et les couloirs.

Un homme interrogé par China News Service, raconte qu’il a été surpris alors qu’il conduisait. Après avoir remarqué que les arbres tombaient bizarrement, il s’est arrêté, avant de voir son véhicule soulevé par le vent et projeté dans une rivière. Vendredi matin, certains font déjà le deuil de leurs proches. « Les gens qui étaient à l’intérieur ont essayé de sortir, mais le vent était trop fort, ils n’ont rien pu faire, raconte Wang Shuqing, un habitant interrogé par l’agence Associated Press. Ma famille entière était à l’intérieur. Ils sont tous morts. La police est arrivée plus tard. Ils ont sorti les corps. Je ne peux pas le supporter. »

Urgence de niveau national

Le président Xi Jinping, en visite en Ouzbékistan, a donné l’ordre de « tout mettre en œuvre dans les opérations de secours ». La catastrophe a été élevée au rang d’« urgence de niveau national ». D’après CCTV, certaines routes sont encore coupées par des arbres et des pylônes électriques. De violentes averses continuent de s’abattre sur la région, compliquant les efforts des secours. Zhou Xiang, chef des pompiers de la ville, a indiqué vendredi en fin de matinée que les recherches de survivants étaient terminées, et que le nettoyage des débris pouvait commencer. Plus de 1 300 policiers sont mobilisés, rapporte l’agence Chine nouvelle.

Quand les autorités locales ont donné l’alerte, il était déjà trop tard. Tous les témoins ont été frappés par la rapidité de la catastrophe. Les fortes pluies sont fréquentes pendant la saison de la mousson dans le sud de la Chine. Ces dernières semaines, inondations et glissements de terrains ont entraîné la mort de vingt-deux personnes. Près de 200 000 habitants ont été déplacés, a annoncé l’agence officielle Chine nouvelle lundi 20 juin. Le vice-premier ministre Wang Yang a attribué la violence des intempéries au phénomène climatique El Niño.

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/06/24/au-moins-98-morts-dans-une-tornade-en-chine_4957025_3216.html

Commenter cet article