Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des géologues américains sont persuadés que les Etats-Unis subiront dans les dix prochains jours un séisme de 9,3 sur l'échelle de Richter

Publié le par 2012

Des géologues américains sont persuadés que les Etats-Unis subiront dans les dix prochains jours un séisme de 9,3 sur l'échelle de Richter... N'auraient-ils pas vu trop de films hollywoodiens?

Si les Etats-Unis vivent dix séismes en dix jours, ce qui les attend ensuite, c'est un séisme de magnitude 9,3. Un tel tremblement de terre est capable de provoquer un tsunami de grande ampleur sur la côte ouest du continent, expliquent les experts. Il s'agirait du "Big One", nom donné à un tremblement de terre potentiellement dévastateur qui devrait survenir sur la côte ouest du pays.

La Californie a connu, le long de la faille de San Andreas, dix séismes de magnitude moyenne au cours des dix derniers jours, soit un séisme par jour. Il s'agit de séismes de magnitude 3,6.

De telles secousses se sont faites sentir de Santa Barbara jusqu'à la frontière mexicaine. Toutes les secousses ont eu lieu dans la même région, d'où la crainte des scientifiques d'une suite catastrophique, précise Express. Concrètement, ils craignent un séisme de 9,3 sur l'échelle de Richter.

Les services d'urgence se préparent déjà à faire face à ce séisme, souvent qualifié de "Big One", qui serait le plus fort dans la zone de la subduction de Cascadia (la subduction est le processus par lequel une plaque tectonique océanique s'incurve et plonge sous une autre plaque avant de s'enfoncer dans le manteau terrestre). Après avoir frappé cette zone, les secousses se dirigeront provisoirement au nord, le long de la côte ouest des Etats-Unis.

A la suite des récents séismes, les scientifiques du service géologique américain ont rendu publics les résultats d'une étude qui se base sur des simulations informatiques. Selon l'étude, la faille de San Andreas pourrait provoquer des secousses de magnitude 8,3. Et cela inquiète désormais fortement les Américains, ce qui est compréhensible vu que le séisme de 1906 avait presque détruit la ville de San Francisco… Et à l'époque, il s'agissait seulement d'une magnitude 7,9.

 

Le modèle des scientifiques a permis de déterminer les zones de Cascadia suscitant les plus graves inquiétudes. La zone qui court le principal risque s'étend sur une centaine de kilomètres le long de la côte Pacifique, de la Californie du Nord à l'île de Vancouver.

 

Ainsi, Portland, Seattle et Vancouver se trouvent dans la zone où agira le tsunami géant prédit par les géologues, un tsunami capable de détruire les grands objets d'infrastructure et de provoquer la mort de millions de personnes.

 

Pour illustrer l'ampleur de la catastrophe prévue, les scientifiques rappellent le séisme qui a secoué le Japon en 2011. A l'époque, des milliers de personnes ont trouvé la mort dans les secousses, la plupart des immeubles et des villes ont été détruits et inondés, et 11 centrales électriques ont subi des pannes, le plus grand accident ayant affecté la centrale nucléaire de Fukushima.

 

Et voilà que le service géologique des Etats-Unis semble avoir toutes les raisons de s'attendre à un séisme de magnitude 9,3 qui provoquera une vague encore plus destructrice…

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201606211026046417-seisme-usa-catastrophe/

 

Commenter cet article