Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESA:L'affaiblissement du champ magnétique terrestre mis en évidence par les satellites Swarm

Publié le par 2012

Traduction : SOTT

Avec plus de deux ans de mesures effectuées par le trio de satellites Swarm de l'Agence spatiale européenne, les changements dans la force du champ magnétique de la Terre sont cartographiées en détail. Lancé à la fin 2013, le trio Swarm mesure et démêle les différents signaux magnétiques du noyau de la Terre, ceux du manteau, de la croûte terrestre, des océans, de l'ionosphère et de la magnétosphère - une entreprise qui prendra plusieurs années.

 

© ESA
Le champ magnétique terrestre, cette force qui protège notre planète

Bien qu'invisible, le champ magnétique et les courants électriques dans et autour de la Terre génèrent des forces complexes qui ont des effets incommensurables sur notre vie quotidienne. Le champ peut être considéré comme une énorme bulle, nous protégeant des radiations cosmiques et des particules atomiques chargées électriquement qui bombardent la Terre par le biais des vents solaires. Cependant, il est dans un état de flux permanent.

Présenté au symposium Living Planet de l'ESA de cette semaine, les nouveaux résultats de la constellation de satellites Swarm montrent les lieux d'affaiblissement et de renforcement de notre champ de protection, et montre surtout la rapidité à laquelle ces changements ont lieu. L'animation ci-dessous montre la force du champ magnétique de la Terre et la façon dont il a changé entre 1999 et mai 2016.


Commentaire : Des comportements atypiques sont observés dans le système solaire, notamment dans le Soleil. La Terre est un système dynamique ouvert et l'on peut s'attendre à des changements climatiques et géologiques notables. Ce que l'on a vécu dernièrement n'est probablement que le début. Une analyse détaillée de ces phénomènes est le sujet du troisième tome de la série L'Histoire secrète du Monde - Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique qui a récemment été publié en français, écrit par Pierre Lescaudron et Laura Knight-Jadczyk. Le livre est également disponible au format Kindle.

Le bleu indique les régions où le champ magnétique est faible et le rouge indique celles où il est fort. Tout comme les données récentes de la constellation Swarm, les informations des satellites CHAMP[1] et Ørsted[2] ont également été utilisés pour créer la carte.

Cette carte montre clairement que le champ s'est affaibli d'environ 3,5 % aux latitudes élevées partout en Amérique du Nord, alors qu'il s'est renforcé d'environ 2 % au-dessus de l'Asie. La région où le champ est à son plus faible - nommée l'« Anomalie de l'Atlantique Sud » - a cessé de progresser vers l'ouest et s'est encore affaibli d'environ 2 %.

En outre, le pôle nord magnétique erre vers l'est et l'Asie.

La deuxième animation montre le taux de changement dans le champ magnétique de la Terre entre 2000 et 2015. Les régions où les changements dans le champ magnétique ont ralenti apparaissent en bleu tandis que les régions où les changements dans le champ magnétique ont accéléré apparaissent en rouge.

Par exemple, les changements dans le champ magnétique ont ralenti près de l'Afrique du Sud, mais se sont modifiés plus rapidement en Asie.

On considère que le champ magnétique est produit en grande partie par un océan de fusion, du fer liquide tourbillonnant qui constitue le noyau externe de notre planète, 3 000 km sous nos pieds. Agissant comme l'alternateur dans une dynamo de bicyclette, il génère des courants électriques et donc un champ électromagnétique en constante évolution.

On pense que les accélérations de la force dans le champ magnétique sont liées aux changements dans la façon dont les mouvements de fer liquide fluctuent et oscillent dans le noyau externe.

Chris Finlay, chercheur principal au DTU Space au Danemark, a déclaré :

Les données Swarm nous permettent maintenant de cartographier les changements détaillés dans le champ magnétique de la Terre, et pas seulement à la surface de la Terre, mais aussi en profondeur et en bordure de sa région d'origine qu'est le noyau terrestre.

De façon inattendue, nous constatons des changements rapides de régions localisées qui semblent être le résultat d'accélérations du métal liquide circulant dans le noyau.

Rune Floberghagen, Swarm gestionnaire de mission de l'ESA, a ajouté :

Deux ans et demi après que la mission ait été lancée, il est formidable de voir que Swarm cartographie le champ magnétique et ses variations avec une précision phénoménale.

La qualité des données est vraiment excellente, et cela ouvre la voie à une profusion d'applications scientifiques tandis que les données continuent d'être exploités.

Il est clair que l'innovante mission Swarm de l'ESA fournit de nouvelles perspectives sur les modifications de notre champ magnétique. D'autres résultats devraient conduire à de nouvelles informations sur de nombreux processus naturels, depuis ceux qui se produisent au plus profond de la planète jusqu'à ceux causés par l'activité solaire.

À son tour, cette information va certainement donner une meilleure compréhension des raisons pour lesquelles le champ magnétique s'affaiblit à certains endroits, et dans le monde.

Notes du traducteur [1] CHAMP [CHAllenging Minisatellite Payload] est un satellite scientifique allemand lancé le 15 juillet 2000 dont l'objectif était de mesurer avec une grande précision le champ magnétique terrestre, le champ de gravité de la Terre et d'effectuer des mesures des caractéristiques de l'atmosphère par occultation radio des signaux GPS. Source Wikipédia

[2] Ørsted est le premier satellite artificiel scientifique danois. Sa mission consiste en la mesure du champ magnétique terrestre et de ses variations. Source Wikipédia

http://www.esa.int/Our_Activities/Observing_the_Earth/Swarm/Earth_s_magnetic_heartbeat

https://fr.sott.net/article/28409-L-affaiblissement-du-champ-magnetique-terrestre-mis-en-evidence-par-les-satellites-Swarm

Commenter cet article