Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvel ordre mondial:Les policiers français obtiennent la perénnisation du droit à porter leur arme en permanence

Publié le par 2012

A la sortie d'un entretien avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, les syndicats de policiers ont obtenu la prolongation - au delà de l'état d'urgence en vigueur jusqu'au 26 juillet - de l'autorisation d'être armés en permanence, y compris hors service.

Les policiers ont obtenu le droit de porter leur arme en permanence, y compris hors service, que l'on soit sous le régime de l'état d’urgence ou pas, ont annoncé les responsables des syndicats policiers mardi àl’issue de leur entretien avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Jusqu’ici, c’était l’état d’urgence qui le leur permettait, et la mesure ne devait pas aller au-delà du 26 juillet.

"Le ministre nous a annoncé que l'autorisation du port d'armes serait prolongée au-delà de l'état d'urgence", a affirmé Yves Lefebvre, secrétaire général d'Unité SGP FO.

La mesure "va être pérennisée", a également déclaré Philippe Capon, secrétaire général d'Unsa Police.

Les puissants syndicats de police étaient reçus mardi place Beauvau. Au lendemain de l'attaque jihadiste contre un policier et sa compagne tués, ils demandaient des "moyens juridiques" pour leur protection, mettant en avant l'émotion dans leurs rangs.

"Vraie mesure de bon sens"

"Je pense que c'est une bonne chose, c'est quelque chose que l'on réclamait depuis longtemps", a réagi ce mardi l'ex-directeur général de la police nationale et actuel directeur général des Républicains, Frédéric Pechenard, sur BFMTV.

"C'est une vraie mesure de bon sens. Vous avez 250.000 policiers et gendarmes en France. Il y a ceux qui travaillent, et il y a ceux qui sont au repos. Tous ces gens qui sont au repos, ils vont au cinéma, ils prennent le train, ils sortent de chez eux. S'ils sont armés, ils peuvent intervenir.", a-t-il poursuivi.

"Je vais même dire plus, pour les policiers, ils doivent intervenir. L'exemple du Bataclan: au moment de l'attaque, il y a deux policiers hors service qui sont à l'intérieur, un commissaire de police et un gardien de la paix. Ils ne sont pas armés. Je ne prétends pas que le fait d'être armé résoudrait tout, (...) mais s'ils sont armés, ils peuvent apporter un appoint considérable aux forces de sécurité."

http://www.bfmtv.com/societe/les-policiers-obtiennent-la-perennisation-du-droit-a-porter-leur-arme-en-permanence-984244.html

Commenter cet article