Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rémi Gaillard : « C’est dommage pour les animaux de cohabiter avec 7 milliards de cons » (video media fr)

Publié le par 2012

L’association de protection animale L214 vient de sortir sa quatrième vidéo en huit mois. Elle y dénonce les maltraitances animales dans les abattoirs du Mercantour dans les Alpes-Maritimes et de Pézenas dans l’Hérault. Des pratiques infâmes filmées en caméra cachée entre novembre 2015 et mai 2016.

Depuis quelques mois, on peut remarquer sur la page Facebook de l’humoriste Rémi Gaillard, son engagement pour la cause animale. C’est donc tout naturellement que l’association L214 l’a choisi pour commenter de façon sérieuse cette fois, l’infamie qui ressort de cette vidéo. On y voit bovins, chevaux, moutons, subir des sévices insoutenables, mal étourdis avant la saignée ou encore étrangler avec une corde. L’association a donc décidé de déposer plainte pour « maltraitances et actes de cruauté ».

Un abattoir contrôlé récemment

Le 17 mai dernier, l’abattoir de Pézenas a pourtant été contrôlé dans le cadre d’une commission parlementaire par le député Elie Aboud. Lors de sa visite, l’élu à demander à voir un abattage par étourdissement (objet principal de sa visite) et n’avait relevé aucun dysfonctionnement. Le député a fait part de son étonnement auprès du journal MidiLibre avant d’y dévoiler les mesures de la commission d’enquête (imposer la vidéo-surveillance, une formation continue au niveau de la chaîne d’abattage et instaurer une commission permanente de surveillance).

 

« On est dans un abattoir, on est pas dans une usine de bonbons Haribo»

Emmanuel Vizza, directeur de l’abattoir du Mercantour

 

Ironie du sort, Emmanuel Vizza envisage même de porter plainte pour « violation de propriété privée ». De plus, selon ce dernier, on remarque « quelques petites erreurs minimes » qui devront être corrigées.

Des scandales qui ne sont malheureusement pas des cas isolés

Le 23 février dernier, l’abattoir du Vigan pourtant certifié bio avait fait scandale après que des ses méthodes sadiques ne soient révélées au grand public. Le 29 mars, L214 dénonçait les conditions d’abattage à l’encontre des animaux de la part de l’abattoir de Mauléon-Licharre également certifié bio.

Pourtant le code rural français et un règlement européen de 2009 sont en place afin de réglementer et surtout d’éviter ses pratiques inhumaines et intolérables.

« Toute personne associée à la mise à mort des animaux devraient prendre les mesures nécessaires pour éviter la douleur et atténuer autant que possible la détresse et la souffrance des animaux pendant l’abattage ou la mise à mort (…). Il existe des preuves scientifiques suffisantes démontrant que les animaux vertébrés sont des êtres sensibles, qui devraient par conséquent être couverts par le présent règlement »

Pour soutenir l’association L214 et surtout venir en aide à nos animaux afin d’éviter qu’ils ne subissent davantage de sévices n’hésiter à signer la Pétition mise en place par l’association.

http://lareleveetlapeste.fr/remi-gaillard-cest-dommage-pour-les-animaux-de-cohabiter-avec-7-milliards-de-cons/?utm_source=rss&utm_medium=rss

Commenter cet article