Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attentat "djihadiste" à Nice : "Il y a quelque chose qui ne colle pas" (video media fr)

Publié le par 2012

Déséquilibré ou terroriste proche de l’État islamique ? La personnalité et le réseau de Mohamed Lahouaiej Bouhlel sont aujourd’hui au cœur des investigations.

Est-ce une revendication opportuniste ou une confirmation ? Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attentat de Nice, rapporte samedi 16 juillet l'agence Amaq, liée au groupe djihadiste.

"L'auteur de l'opération (...) menée à Nice en France est un soldat de l'Etat islamique. Il a exécuté l'opération en réponse aux appels lancés pour prendre pour cible les ressortissants des pays de la coalition qui combat l'EI", affirme Amaq citant une "source de sécurité".

L'enquête de son côté continue avec une question centrale : Mohamed Lahouaiej Bouhlel est-il un "djihadiste" proche de l'Etat islamique, comme l'ont affirmé tous les politiques depuis le soir de l'effroyable attaque ? Ou comme l'affirme l'Etat islamique, qui n'a jamais revendiqué un attentat par hasard ?

Pour le moment, seuls le mode opératoire utilisé par cet homme et la revendication permettent de faire un lien entre le tueur et l'organisation terroriste islamiste. L'homme serait-il plutôt un déséquilibré, qui se serait inspiré de la propagande de Daech et de sa folie meurtrière sans entretenir aucun lien avec cette organisation ?

L'enquête, qui a été confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) s'attelle à comprendre les motivations de ce Tunisien résidant à Nice, qui a foncé mercredi soir sur la foule rassemblée en ce 14 juillet sur la Promenade des Anglais et tué 84 personnes dont 10 enfants et adolescents.

Mais d'après nos informations, rien, pour le moment, ne permet de déterminer avec certitude que l'homme est lié "d'une manière ou d'une autre" - pour reprendre le vocable de Manuel Valls vendredi au 20h de France 2 - à la mouvance islamiste et à l'organisation Etat Islamique. Au contraire même.

Les premières investigations montrent surtout pour l'instant que Mohamed Lahouaiej Bouhlel ne présente pas du tout le profil d'un homme radicalisé. Violent, décrit par ses voisins comme impulsif, il a été condamné une fois en mars 2016 pour une altercation à la suite d’un accident de la circulation. Séparé de sa femme et de ses trois enfants, l'homme est également décrit comme dépressif et instable. Aucune trace donc, dans aucun témoignage ni dans les fichiers spécialisés des services de renseignements français de sa radicalisation.

Toujours d'après nos informations, les perquisitions menées dans la journée de vendredi n'ont pas permis de mettre la main sur des documents établissant un lien entre le tueur et l'organisation Etat Islamique ou certains de ses membres. Des sources proches du dossier expliquent même à "l'Obs" qu'aucun document lié à l'Islam n'a été retrouvé.

Selon Cazeneuve, l’individu s’est « radicalisé très rapidement » :

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/attaque-de-nice/20160716.OBS4756/attentat-de-nice-malgre-la-revendication-de-daech-les-motivations-troubles-de-mohamed-lahouaiej-bouhlel.html

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Attentat-djihadiste-a-Nice-Il-y-a-quelque-chose-qui-ne-colle-pas-40461.html

Commenter cet article