Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des images sattelites de la NASA révèlent des preuves de manipulation climatique

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

 

Comme dit le proverbe, une image vaut mille mots. Les images photo ci-dessous ont été capturées par des sources satellites de la NASA, elles sont vraiment alarmantes.

Ces images fournissent une preuve choquante et indéniable du génie climatique/géo-ingénierie ; de l’assaut de rayonnement solaire qui en cours sur notre planète et ses systèmes de soutien de la vie. Les métaux et les produits chimiques (qui sont systématiquement pulvérisés dans notre atmosphère à partir des avions dans le cadre des programmes/SRM de géoingénierie) lourds et hautement toxiques sont manipulés avec de très puissants signaux de fréquence radio. Ces signaux sont transmis depuis d’innombrables endroits autour du globe à partir de différents types de plates-formes de transmission (installations comme HAARP, radar SBX, NEXRAD, etc). L’impact des transmissions à micro-ondes sur les formations de nuages est profonde et très visible (des formations de nuages carrés sont créés selon certains scénarios).

Dans la série des images satellites de la NASA ci-dessous, de nombreuses variances des impacts de fréquence radio sur les nuages peuvent être observées. La mesure dans laquelle l’activité d’ingénierie/intervention/météo de guerre climatique en cours perturbe l’atmosphère et la vie des systèmes de soutien de la Terre est déjà au-delà du catastrophique, et se passe partout dans le monde.

Côte est de l'Australie

Côte est de l’Australie

La côte ouest de l'Afrique

La côte ouest de l’Afrique

La côte de la Californie

La côte de la Californie

Côte ouest de l'Afrique

Côte ouest de l’Afrique

Côte ouest de l'Afrique

Côte ouest de l’Afrique

Côte ouest de l'Afrique

Côte ouest de l’Afrique

Sud de l'Espagne dans la mer d'Alboran

Sud de l’Espagne dans la mer d’Alboran

Côte ouest de l'Afrique

Côte ouest de l’Afrique

La côte nord-ouest de l'Australie

La côte nord-ouest de l’Australie

Côte ouest de l'Afrique

Côte ouest de l’Afrique

Côté ouest de l'Afr(ique

Côté ouest de l’Afr(ique

Océan Pacifique du golfe de Californie

Océan Pacifique du golfe de Californie

L'océan Austral, près de l'Antarctique

L’océan Austral, près de l’Antarctique

Manipulation des systèmes Hurricane

La suppression/manipulation d’un ouragan est l’une des méthodes des ingénieurs climatiques. 85% des ouragans qui ont un impact sur les États-Unis proviennent de l’Afrique. Les systèmes à basse pression migrent vers l’ouest, au large de la côte de l’Afrique. Une grande partie de la manipulation/intervention climatique a lieu dans cette région, donc un certain nombre d’images satellites présentées dans ce poste y ont été capturés. Dans la tentative de masquer l’activité d’intervention climatique, la suppression du cyclone se trouvant au large de la côte de l’Afrique est officiellement attribuée à la «poussière». Bien sûr, il n’y a pas ou très peu de reconnaissance des atrocités du génie climatique en cours.

Cette citation est un extrait d’un article de Fox News :

« En ce moment, une grande partie du golfe du Mexique et certaines parties des Caraïbes sont légèrement plus chaudes que la température des océans normales qui devraient en théorie aider dans le développement tropical. Mais il y a tellement de poussière et d’air sec dans l’atmosphère que les tempêtes s’étouffent avant même d’avoir commencé. »

Bien que certains peuvent penser que la suppression des cyclones est bénéfique, une telle interférence avec les rythmes et les systèmes naturels de la Terre ont une longue liste d’effets catastrophiques. Les données disponibles indiquent que, dans d’autres scénarios, les ingénieurs climatiques accroissent en réalité les cyclones pour servir leur propre agenda.

L’ouragan Matthew est peut être un exemple de guerre climatique à une échelle inimaginable. La preuve que l’ouragan Matthew est fortement manipulé et dirigé par des ingénieurs du climat continue de grandir.

 
Image : SpaceWeather.com (Cliquez pour agrandir)

Image : SpaceWeather.com (Cliquez pour agrandir)

Ceci est une photo satellite montrant clairement des «vagues» dans l’atmosphère entourant l’ouragan Matthew. SpaceWeather.com a marqué ces dernières comme des «vagues de gravité», mais que sont réellement ces ondes visibles ? Les photos satellites déjà montrées dans ce post révèlent incontestablement une manipulation atmosphérique lourde à partir de fréquence radio/transmission à micro-ondes et des aérosols atmosphériques extrêmement puissants. Ces transmissions laissent un motif de signature sur les formations de nuages qui sont saturés avec des nanoparticules de métaux lourds électriquement conductrices dispersées à partir des avions.

Est-ce que la photo ci-dessus montre vraiment des « vagues de gravité » entourant l’ouragan Matthew ? Ou faut-il afficher le modèle de signature de la puissante radio fréquence/transmission à micro-ondes qui interagissent avec les aérosols atmosphériques dispersés par les avions ? Ces deux éléments sont une partie essentielle du climat et de la manipulation climatique.

Toutes les données disponibles indiquent que les géo-ingénieurs ont supprimé activement les cyclones dans le bassin de l’Atlantique pendant au moins une décennie. Est-ce que la rotation inattendue de 90 degrés de l’ouragan Matthew était le fruit d’un phénomène naturel ? Ou était-ce le résultat d’un changement de cap par la géo-ingénierie, les appareils de chauffage de l’ionosphère, et la pulvérisations d’aérosols atmosphériques ?

Comme la photo ci-dessus le montre clairement, les transmissions de fréquence radio ont un effet profond sur les nuages qui ont été vaporisées par la pulvérisation de métaux lourds toxiques électriquement conducteurs.

Comme la photo ci-dessus le montre clairement, les transmissions de fréquence radio ont un effet profond sur les nuages qui ont été vaporisées par la pulvérisation de métaux lourds toxiques électriquement conducteurs.

Transmissions d'ondes HAARP sur les îles du Prince Edward

Transmissions d’ondes HAARP sur les îles du Prince Edward

Ci-dessus : les opérations massives d'aérosols de la côte ouest du continent nord-américain.

Ci-dessus : les opérations massives d’aérosols de la côte ouest du continent nord-américain.

Une telle pulvérisation (ci-dessus) est utilisée en conjonction avec des transmissions RF pour manipuler les modèles météorologiques ; les configurations de nuages bizarres se produisent fréquemment en raison du bombardement à haute fréquence dans l’atmosphère à des fins de modification de la température ambiante.

L’image ci-dessous est du Pacifique oriental, le 26 juin 2015. L’angle de 90 degrés coupé dans la couverture nuageuse en aérosol est une signature d’influence RF. L’image ci-dessous à droite montre les formations de nuages bizarres dans la région du Lake Superior/Arrowhead de N. Minnesota.

nasa-satellite-imagery-reveals-shocking-proof-of-climate-engineering-rf-frequency-4-768x224

Après plus de 65 ans « d’intervention » du climat, des dommages très réels ont été faits pour les systèmes d’aide à la vie de la Terre (ainsi que d’innombrables autres formes de destruction anthropique sur la biosphère). Les ingénieurs climatiques semblent maintenant tenter d’utiliser les mêmes méthodes d’intervention qui ont causé le dommage en premier lieu, pour atténuer le dommage qui est déjà fait. Il n’y a pas de santé mentale dans cette équation.

L’influence de RF visible dans l’image du nuage ci-dessous indique la preuve probable du projet « LUCY » et du projet « ALAMO ». Le cours de saturation de fréquence radio dans notre atmosphère est extrêmement nocif pour les organismes vivants, y compris nous.

nasa-satellite-imagery-reveals-shocking-proof-of-climate-engineering-rf-frequency-6-768x572

La vidéo de 2 minutes ci-dessous est une excellente capture de manipulation RF sur les systèmes météorologiques. C’est choquant, et ça vaut bien le coups de la regarder.

Le système climatique de la planète se dégrade de jour en jour comme les géo-ingénieurs tentent désespérément de le contrôler avec des mesures de plus en plus désespérées et destructrices ; qui étaient la principale cause de la désintégration climatique en premier lieu. La structure globale de puissance a depuis longtemps fait le choix de soumettre notre planète (et l’ensemble de la vie qu’il prend en charge, y compris l’espèce humaine) à une guerre d’agression massive inimaginable et destructrice d’intervention climatique/météorologique. Cette décision a été prise sans la connaissance ou le consentement de la population mondiale.

Si nous nous maintenons et permettons à la décimation de la folie du génie climatique de continuer, très bientôt les systèmes de soutient de la vie de la Terre seront perdus. Ce n’est pas une spéculation, mais une certitude mathématique.

Source : Wake Up World

http://www.anguillesousroche.com/changement-climatique/images-sattelites-nasa-revelent-preuves-manipulation-climatique/

Commenter cet article