Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le franc-maçon Laurent Wauquiez a fait voter 3 millions d'euros de subventions pour les chasseurs. Et réduit celles des associations écologistes.

Publié le par 2012

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a fait voter 3 millions d'euros de subventions pour les chasseurs. Et réduit celles des associations écologistes.

C'est la subvention qui ne passe pas. Alors qu'il s'est lancé, en arrivant à la tête de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dans une grande campagne d'économie budgétaire qu'il veut exemplaire, Laurent Wauquiez a fait voter le 22 septembre, une subvention de 3 millions d'euros en faveur des chasseurs.

Ce partenariat avec la fédération régionale de chasse, jusque-là inédit en France, prévoit une vingtaine d'actions et de projets, comme le suivi des gibiers, mais aussi des grands prédateurs comme le lynx et le loup, la gestion de la prolifération des sangliers, l'installation de postes de tir surélevés pour éviter les accidents de chasse, la gestion des habitats naturels… Bref, les chasseurs ont été entendus au-delà de leurs espérances.

Les écologistes médusés

Le dossier fait bondir les écologistes, qui voient, médusés, les missions confiées aux associations de protection de l'environnement, désormais dévolues aux chasseurs. « Depuis le début du mandat, les structures comme la Frapna (Fédération régionale de protection de la nature), la LPO (Ligue de protection des oiseaux), le réseau Graine (réseau régional pour l'éducation à l'environnement vers un développement durable) perdent leurs subventions et sont obligées de licencier, relève Fabienne Grébert, élue du Rassemblement citoyens, écologistes et solidaires, et aujourd'hui la région doit débourser 3 millions d'euros pour un partenariat unilatéral avec les chasseurs ? » « La préservation de l'environnement et la biodiversité méritent mieux qu'une délégation de confiance absolue et onéreuse au lobby de la chasse », s'insurge l'élue. « Cela va trop loin, s'enflamme la présidente du même groupe, c'est de la politique à la hache, avec large financement clientéliste des chasseurs et des défenseurs et de l'agriculture intensive, et un assèchement de tous les protecteurs de la nature. »

La gauche régionale dans son ensemble dénonce une opération à visée directement électoraliste selon le président du groupe socialiste Jean-François Debat : « Dans une logique purement clientéliste, Laurent Wauquiez cherche avec 3 millions d'euros à s'acheter les faveurs de 119 000 chasseurs de la région et s'offre sur le dos du contribuable un accès à leur fichier pour pouvoir communiquer avec eux directement à huit mois de la présidentielle. »

3 000 emplois induits

Mais malgré la levée de boucliers, Laurent Wauquiez persiste et signe. « J'assume, complètement, à 300 % », insiste le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, « les chasseurs, ce sont près de 120 000 personnes que la région a ignorées jusque-là et avec lesquelles nous voulons travailler. C'est 3 000 emplois induits. Sur 44 millions du budget dédiés à l'environnement, nous pouvons bien attribuer 1 million par an aux chasseurs qui sont des gens qui connaissent l'environnement et travaillent pour la biodiversité. »

Le député LR Philippe Meunier, lui-même chasseur, qui pilote le dossier pour Laurent Wauquiez, confie que l'initiative « est très bien perçue par le monde de la chasse et la ruralité ». Les chasseurs sont comblés. Ce sera bientôt au tour des pêcheurs qui doivent prochainement bénéficier des mêmes attentions.

http://www.lepoint.fr/politique/laurent-wauquiez-cajole-les-chasseurs-22-09-2016-2070518_20.php

Commenter cet article