Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Somme:Un chasseur tire sur un autre en pleine opération séduction des chasseurs

Publié le par 2012

Un chasseur qui tire sur un autre, le jour d’une opération nationale visant à faire tomber les clichés sur la chasse : voilà qui fait mauvais genre à Gamaches (Somme) et dans la communauté.

Le coup de feu a été tiré pendant une partie de chasse à Gamaches. Les deux hommes étaient seuls lorsqu’une dispute a éclaté.

Voilà un incident qui tombe bien mal. Dimanche 16 octobre, en pleine campagne de promotion nationale « Un dimanche à la chasse » (lire Courrier picard de ce lundi 17 octobre), deux chasseurs aguerris se trouvaient seuls sur une ancienne décharge de la commune de Gamaches, dans l’ouest de la Somme. Vers 15 heures, une dispute éclate. Le motif est futile : l’occupation d’un terrain. Énervé, l’un des deux chasseurs, 52 ans, marié et père de famille, résidant à Tilloy-Floriville, une commune toute proche, tire vers le second, un quadragénaire de Gamaches, marié et père de famille. Pour lui faire peur, semble-t-il.

Un plomb de 7, 5 rebondit et vient toucher la cuisse de la victime, provoquant «  un hématome avec un léger saignement  ». Le chasseur blessé a été conduit par les sapeurs-pompiers au centre hospitalier d’Abbeville, d’où il est sorti peu de temps après. Ses jours n’ont jamais été en danger.

 

« Cet incident tombe mal mais il ne faut pas faire d’amalgames ».

François Crépin, directeur de la fédération

de chasse de la Somme.

Le « tireur », lui, a été placé en garde à vue. Aucune trace d’alcool ou de drogue n’a été retrouvée dans le sang de cet employé communal – il travaille à Gamaches. Un homme qui n’avait, jusque-là, jamais eu de problèmes avec la justice.

Selon le substitut du procureur, l’homme a agi après avoir reçu des insultes, « sur une impulsion ». Il a admis les faits et regrette amèrement son geste. « D’ailleurs, il s’excuse auprès de la victime », explique-t-on au parquet.

Placé ce lundi après-midi sous contrôle judiciaire, l’homme devrait être jugé dans les prochains mois pour «  violences avec armes ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) de moins de huit jours  ». Il encourt une peine maximale de trois ans d’emprisonnement.

Le président de la société de chasse locale, Daniel Grosjean, compte réunir tous les chasseurs pour mettre au clair cette affaire. Il a été entendu par les gendarmes pendant deux heures ce lundi matin. Du côté de la Fédération de chasse, cette altercation, qui intervient le jour d’une grande opération destinée à changer l’image de la chasse et les chasseurs, «  tombe mal ». « Il ne faut pas faire d’amalgames. Ça aurait pu aussi bien arriver un autre jour. Il y a des bagarres à la sortie des bals aussi », constate François Crépin, directeur de la Fédération, qui ajoute que la chasse est « un sport très sûr, avec bien moins d’accidents qu’au ski par exemple ».

Il l’assure, « Un dimanche à la chasse » a eu un impact positif sur les non pratiquants invités à partager quelques heures avec les chasseurs. «  L’opération a fait son effet. L’incident de Gamaches ne doit pas devenir l’arbre qui cache la forêt  ».

http://www.courrier-picard.fr/region/gamaches-un-chasseur-tire-sur-un-autre-en-pleine-operation-ia0b0n866680

 

Commenter cet article