Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un chasseur de 68 ans tué par son propre fusil

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

 

Un homme de 68 ans est mort, hier matin , après avoir été touché à la tête d'un tir de son propre fusil, lors d'une chasse au lièvre, à Génébrières. L'hypothèse d'un accident est privilégiée.

Terrible accident de chasse, hier matin, à Génébrières. Vers 8 h 30, Laurent Brajon, âgé de 68 ans a trouvé la mort au bord du chemin communal VC 10 de Peyrepis. Le plâtrier à la retraite, domicilié à Nègrepelisse mais originaire de Génébrières a été atteint en pleine tête par une décharge de son propre fusil de chasse.

Le sexagénaire prenait part à une chasse au lièvre avec deux autres hommes. Après avoir garé la voiture à l'entrée d'un champ, il aurait voulu descendre de la voiture avec son fusil afin de tenir son poste et d'attendre le passage du lièvre. C'est là que se serait produit l'enchaînement dramatique : le fusil était chargé et le coup est parti. A-t-il commis un mouvement intempestif ? Y a-t-il eu une mauvaise manipulation de l'arme ? Toujours est-il que la décharge n'a laissé aucune chance au chasseur. Ses deux compagnons de chasse qui n'ont pas vu la scène ont entendu la détonation et ont aussitôt accouru. Les secours n'ont rien pu faire pour le sexagénaire, mortellement touché à la tête.

Hier matin, les gendarmes et les techniciens de l'identification criminelle de la compagnie de gendarmerie de Montauban ont mené leurs premières investigations sur les lieux. La maire de la commune Catherine Darrigan s'est rendue sur place.

Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances exactes du drame. Très choquées, les deux personnes qui chassaient avec la victime ont été entendues dans la journée. Si le caractère accidentel est privilégié, une autopsie sera réalisée à la demande du parquet de Montauban. Le suicide est une possibilité que n'écartent pas non plus les enquêteurs.

Sa dernière saison

À Génébrières, l'émotion était forte en apprenant, hier, la mort du chasseur. Jeunes, moins jeunes, tout le monde dans le village connaissait Laurent Brajon, ancien artisan et frère de l'ancien maire de la commune. «Il disait que c'était sa dernière saison de chasse. Il était diminué physiquement. Mais il aimait la nature et la chasse» a glissé un proche de longue date.

Le président de l'association de chasse de Génébrières a apporté son concours au travail des enquêteurs. Selon Thierry Cabanne, président de la fédération des chasseurs de Tarn-et-Garonne, il s'agit d'un type d'accident «très rare, contre lequel il est très difficile de prévoir quelque chose. En revanche, la fédération met tout en œuvre pour prévenir les accidents lors des battues collectives, en faisant notamment respecter les règles. »

http://www.ladepeche.fr/article/2016/11/14/2458074-un-chasseur-de-68-ans-tue-par-son-propre-fusil.html

Commenter cet article