Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La balle d'un chasseur arrive dans son salon 11/12/2016

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

 

L’accident a été évité. Au cours d’une battue aux sangliers près de Granville dans la Manche, une balle isolée a fini sa course sous la table de salon d’un riverain.

« On a frôlé le pire ! » Petite frayeur pour ce couple installé à Saint-Planchers, dans la Manche. « Dimanche, aux environs de 16 h 30, j’étais debout dans mon salon quand j’ai entendu un claquement sec », raconte l’occupante de la maison.

« Dans un premier temps, vu le nuage de poussière, j’ai cru que notre téléviseur, non loin, venait d’imploser. Il y avait du plâtre partout, sur le canapé, le meuble télé… » La personne remarque un trou dans le mur à environ 1,40 m du sol. « Puis j’ai trouvé la balle sous la table du salon ». Dehors, « mon mari a découvert un tout petit impact. Notre maison est construite en bois. »

Peu de temps après, les gendarmes de Granville se sont rendus sur place pour faire les constatations et prendre des photos. Non loin de la rue principale, il y a un champ, à moins de 100 m de la maison. « Les autorités ont repéré plusieurs chiens de chasses ». En discutant avec leurs propriétaires, « ils ont appris qu’une battue aux sangliers était en cours ». Des coups de feu « étaient d’ailleurs tirés depuis le matin ».

« Jamais de tir tendu »

Une situation « inadmissible » pour la Fédération départementale des chasseurs de la Manche. « Il y a des principes de bon sens à respecter », rappelle l’un des techniciens. « Toujours viser dos à une maison et exécuter des tirs fichants », c’est-à-dire de la hauteur d’un homme en direction du sol.

« Jamais de tir tendu. » Ce sont les précautions de base, « inculqués aux jeunes chasseurs dans le cadre de formations liées à la sécurité ». Les occupants de la maison ont rendez-vous mercredi en gendarmerie pour déposer plainte.

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/900/reader/reader.html#!preferred/1/package/900/pub/901/page/13