Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mont Paektu est un énorme volcan situé à la frontière entre la Corée du Nord et la Chine. Sa dernière éruption il y a un millénaire était l’une des plus importantes qu’ait connues l’humanité. Or, des signes récents indiquent que le monstre pourrait être en train de se réveiller.la précédente éruption du volcan, en 946, baptisée "l’éruption du millénaire", a émis 45 mégatonnes de soufre dans l’atmosphère.

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Le Mont "Paektu" est un énorme volcan situé à la frontière entre la Corée du Nord et la Chine. Sa dernière éruption il y a un millénaire était l’une des plus importantes qu’ait connues l’humanité, nous apprend un article scientifique qui vient d’être publié.

Or, des signes récents indiquent que le monstre pourrait être en train de se réveiller. Un réveil qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques.
Ce volcan haut de 2740 mètres, occupe une place majeure au sein de la mythologie et de l'imaginaire coréen. C’est sur ses flancs que le premier Coréen aurait vu le jour.

La propagande nord-coréenne s’est d’ailleurs approprié ce capital symbolique : c’est sur le Paektu que serait né son ancien dirigeant Kim Jong-Il. Le "Mont sacré de la révolution" est omniprésent sur les images et les affiches de propagande. Chaque Nord-Coréen doit au moins une fois y venir en pèlerinage, et les enfants chantent des chansons à sa gloire.

Le problème, c’est que de 2002 à 2005, la montagne doublement sacrée a connu une série de secousses inhabituelles et très inquiétantes. Cela a obligé le régime à faire quelque chose qu’il répugne : demander de l’aide à l’extérieur.

Des volcanologues occidentaux appelés à la rescousse

Ces scientifiques ont installé, sur les flancs du Paektu, des sismographes et des appareils high-tech afin de mesurer l’activité du volcan et d’essayer de savoir ce qui se passe dans ses entrailles.

Selon leurs résultats publiés dans le journal Science Advances, la précédente éruption du volcan, en 946, baptisée "l’éruption du millénaire", a émis 45 mégatonnes de soufre dans l’atmosphère.

Pour donner un ordre de grandeur, c’est 50% de plus que l’éruption en 1815 du "Mont Tambora" en Indonésie. Eruption qui avait émis tellement de gaz et de poussières qu’elle avait provoqué une chute brutale des températures globales, dévasté l’agriculture et provoqué des famines sur toute la planète. 1815 avait été surnommée "l’année sans été".

Une nouvelle éruption à craindre prochainement ?

Ces scientifiques occidentaux ne se prononcent pas. Mais, selon une autre équipe de vulcanologues sud-coréens, les essais nucléaires répétés du régime pourraient renforcer une telle possibilité.

Selon leur étude, ces explosions atomiques souterraines, qui ont justement lieu dans la région du Paektu, pourraient causer une surpression dans les chambres de magma et déclencher une éruption.

Une éruption, qui, à en croire les précédents exemples, serait dévastatrice non seulement pour la Corée du Nord, mais aussi pour les pays voisins.

http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/en-direct-du-monde/en-direct-du-monde-coree-du-nord-le-volcan-tete-blanche-va-t-il-entrer-en-eruption_1956535.html