Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chemtrails:Dans un effort de subvenir aux besoins en eau de sa population du nord-ouest du pays, la Chine vient d’approuver un projet de création artificielle de pluie par procédé d’ensemencement de nuages d'une ampleur jamais vue.Trois ans et 1,15 milliard de yuans (221 millions de dollars canadiens) seront nécessaires à la mise en place du projet.

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Dans un effort de subvenir aux besoins en eau de sa population du nord-ouest du pays, la Chine vient d’approuver un projet de création artificielle de pluie d'une ampleur jamais vue.

Une étude publiée par l’Administration chinoise de météorologie démontre que si le procédé d’ensemencement de nuages se révèle être un succès, les précipitations de pluie et de neige pourraient augmenter significativement sur une étendue de 960 000 kilomètres carrés, soit 10 pour cent de la superficie du pays, l’équivalent de 1,7 fois celle de la France.

Trois ans et 1,15 milliard de yuans (221 millions de dollars canadiens) seront nécessaires à la mise en place du projet. Les fonds serviront à acheter de nouveaux avions, améliorer la flotte existante et développer jusqu’à 900 lanceurs de roquettes.

Principe de l’ensemencement des nuages. Crédit : Wikipedia

La Chine prévoit donc de modifier le climat en utilisant le procédé d’ensemencement des nuages qui consiste à augmenter la condensation de la vapeur d’eau en eau liquide en relâchant différents aérosols dans les nuages. Ce procédé peut servir à disperser le brouillard, augmenter la quantité des précipitations, mais aussi à diminuer la taille des grêlons.

Cessna 210 avec un dispositif pour l'ensemencement de nuages. Crédit : Wikipedia

« Dans les conditions de fortes chaleurs et de temps sec, il reste tout de même de la vapeur d’eau présente dans l’air », explique André Monette, chef météorologue à MétéoMédia, « Néanmoins, les conditions peuvent être trop chaudes pour que des cristaux de glace se forment en altitude, ou trop sèches, évaporant ainsi les précipitations avant même qu’elles ne touchent le sol. Dans ces cas-là, ajouter des aérosols peut s’avérer utile pour précipiter les nuages. Le dioxyde de carbone ou l’iodure d’argent fonctionne comme remplacement de ces cristaux de glace naturels. » 

Ce procédé est utilisé depuis des décennies dans le monde entier, y compris au Canada, mais jamais à cette échelle. Par ailleurs, des experts sont encore incertains de l’impact à long terme sur l’environnement. 

Sources : South China Morning Post | China Daily | Mashable

https://www.meteomedia.com/nouvelles/articles/la-chine-cree-sa-propre-pluie-contre-la-secheresse/78677/