Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Suède deux hommes présentés comme des Afghans par la presse, âgés de 18 et 20 ans sont détenus après le viol d’une femme de 30 ans. Ils ont publié des photos avec une arme, mais surtout diffusé le crime en direct sur Facebook Live.

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

En Suède deux hommes présentés comme des Afghans par la presse, âgés de 18 et 20 ans sont détenus après le viol d’une femme de 30 ans. Ils ont publié des photos avec une arme, mais surtout diffusé le crime en direct sur Facebook Live.

Pour l’instant faute d’enregistrement les deux suspects ne sont pas formellement accusés, la police a fait un appel aux internautes pour retrouver des images.

“La police a beaucoup de choses sur lesquelles travailler et les preuves pourraient innocenter mes clients, explique Christer Söderberg, l’avocat d’un des suspects. Je ne suis pas inquiet si on trouve les vidéos. Au contraire les images peut-être nous montreront ce qu’il s’est vraiment passé.”

Ce sont des internautes qui ont prévenu la police en découvrant le viol en direct sur Facebook.

Le procureur Pontus Melander a demandé au réseau social de fournir les images, et l’entreprise va coopérer, même si le fait que le siège de Facebook soit aux Etats-Unis complique la procédure.

Un troisième homme, un Suédois de 24 ans, a été interpellé avec les Afghans, en présence de la victime. C‘était dimanche matin dans un appartement d’Uppsala, à 70 km au nord de Stockholm.

leurs Pages facebook https://www.facebook.com/lemon.khodagholi

https://www.facebook.com/fygbchnhhyffctvyht5fg6hhfdgggggg

 

 

 

 

 

 

 

 

http://fr.euronews.com/2017/01/25/viol-en-direct-sur-facebook-la-justice-suedoise-cherche-les-videos

Il était tôt dimanche matin lorsque la police a reçu une alerte stipulant qu’un groupe d’immigrants était en train de violer en direct une femme suédoise presque entièrement inconsciente dans la ville d’Uppsala (Suède). Le viol a été diffusé dans un groupe fermé sur Facebook, mais il a été interrompu par la police qui est intervenue dans la maison où le viol avait lieu et a interrompu la diffusion.
Lorsque la police a perquisitionné le domicile, trois personnes ont été arrêtées pour des soupçons de viol aggravé. Tous des migrants âgés entre 20 et 25 ans.
L’un des protagonistes du crime est un migrant du nom d’Emil Khodagholi. Khodagholi, vit à Uppsala, et est déjà connu de la police. Entre autres pour des délits de drogue, de vol et d’agression.
Une jeune femme qui a vu la vidéo en direct a alerté la police et a, par ailleurs, déclaré que l’un des violeurs avait également filmé l’agression avec son téléphone mobile pour la mettre ensuite sur l’application Snapchat. (…)
Selon des informations non confirmées, plus de 200 personnes ont vu l’émission mais seulement deux notifications ont été soumises à la police.

http://www.tunisienumerique.com/suede-des-refugies-se-filment-en-violant-une-suedoise-et-diffusent-la-video-en-direct/320890