Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contesté par de nombreux pays membres de l’Union européenne, méfiants face aux projets de gazoducs russes, le gazoduc TurkStream devrait pourtant bien voir le jour. Le géant russe Gazprom a annoncé dimanche 7 mai 2017, le début des travaux de construction du gazoduc entre la Russie et la Turquie en passant sous la mer Noire, devant approvisionner à terme l’Europe avant la fin 2019 (video media fr)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Contesté par de nombreux pays membres de l’Union européenne, méfiants face aux projets de gazoducs russes, le gazoduc TurkStream devrait pourtant bien voir le jour. Le géant russe Gazprom a annoncé dimanche 7 mai 2017, le début des travaux de construction du gazoduc entre la Russie et la Turquie, devant approvisionner à terme l’Europe.

Projet symbolique de la réconciliation entre Moscou et Ankara, le projet de gazoduc TurkStream entend faire de la Turquie un nouveau pays de transit et renforcer ainsi le poids de la Russie dans l’approvisionnement gazier européen. Moscou souhaitait en effet par ce biais mettre en place une voie de substitution suite à l’abandon en 2014, en pleine crise ukrainienne, du projet South Stream par la Mer Noire, bloqué par l’Union européenne.

Retardé à plusieurs reprises du fait des tensions diplomatiques entre la Russie et la Turquie, nées de la destruction par l’aviation turque d’un bombardier russe survolant la frontière syro-turque en novembre 2015, le projet a finalement été relancé à l’été 2016 et entre aujourd’hui dans sa phase de construction. « La construction du gazoduc TurkStream a commencé en mer Noire, près des côtes russes », a indiqué Gazprom dans un communiqué. « La réalisation du projet se déroule selon le plan et nos consommateurs turcs et européens auront d’ici fin 2019 une nouvelle route sûre pour l’importation de gaz russe », a déclaré le PDG de la société, Alexeï Miller, cité dans le communiqué.

Ce projet prévoit notamment la construction sous la mer Noire, de deux conduites d’une capacité de 15,75 milliards de mètres cubes de gaz par an chacune. Pour appel, le gazoduc NordStream permet déjà l’exportation de près de 55 milliards de m3 en Europe, une capacité qui pourrait également doubler si l’autre projet de Gazprom, NordStream 2 reliant la Russie à l’Allemagne, se concrétiser dans les années à venir.

 

le hasard fait bien les choses

à surveiller de très près

A LIRE AUSSI : Un article sur le site export.businessfrance.fr montre qu'on peut rajouter les USA dans le projet du plus grand gazoduc au monde "East-Med" partant d'israel jusqu'en Italie.Les représentants des pays engagés ont présenté leurs réserves de gaz comme une façon pour l'Europe de s'affranchir de sa dépendance à l'égard des importations russes.

La Grèce sur le point de s’accorder avec ses créanciers … pour accélérer le transit de gaz vers l’UE via le gazoduc EastMed le plus long du monde ?

Un gazoduc sous-marin pour acheminer vers l’Europe le gaz dont Israël s’empare en Méditerranée ? Italie, Israël, la Grèce et Chypre se sont engagés, au début du mois d’avril, à faire avancer un projet commun de gazoduc sous-marin, qui devrait être le plus long du monde, reliant la Méditerranée orientale au sud de l’Europe, avec le soutien financier de l’Union Européenne.

L'avocat Robert Kennedy junior, neveu de l'ancien président américain John F. Kennedy, a révélé dans un article pour le magazine Politico les véritables causes de la guerre en Syrie.