Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

USA:Un essaim de tremblements signe que le volcan Mount St. Helens se recharge.Plus de 100 tremblements de terre détectés depuis le début d'avril.

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

TRADUCTION GOOGLE:
Plus de 100 tremblements de terre détectés sur le mont St. Helens depuis le début d'avril.

Les tremblements de terre sont probablement un signe du «rechargement du volcan», alors que le magma se déplace de nouveau, selon le US Geological Survey.

Par coïncidence, hier a marqué 37 ans depuis que la montagne a sauté son sommet, envoyant des cendres de 80 000 pieds dans l'air et détruisant une étendue du paysage de 23 milles de largeur et de 19 milles de long avec une combinaison des écoulements de boue, de glissements de terrain et de boue volcanique (lahars). L'éruption a tué 57 personnes et est considérée comme l'éruption volcanique la plus destructrice de l'histoire des États-Unis.

Mais ne craignez pas, car les tremblements de terre sont devenus presque communs puisque la montagne a commencé son processus de recharge en 2008, avec des essaims détectés régulièrement.
"La similitude des essaims à Mount St. Helens nous amène à croire que des processus similaires les provoquent, et ils sont probablement liés à la recharge de magma détectée pour la première fois en 2008", a déclaré USGS dans un article de blog du 5 mai.
L'USGS a déclaré que les tremblements de terre ne sont pas un signe d'une éruption à venir.

Les tremblements de terre détectés dans cet essaim ont des profondeurs qui varient du niveau de la mer à environ 3 milles de profondeur et des grandeurs jusqu'à 1,3 sur l'échelle de Richter.

Ce qui provoque exactement les tremblements de terre - le processus spécifique, c'est-à-dire - est difficile à déterminer, selon l'USGS.

Mais les signes indiquent que les essaims ne sont pas un signe d'une éruption imminente.

"Il existe plusieurs raisons pour lesquelles il est très peu probable que cet essaim soit un précurseur d'une activité éruptive imminente à Mount St. Helens", a déclaré l'USGS. "Il est semblable à celui qui n'a pas conduit à l'activité de surface, il se compose de très petits tremblements de terre à des taux relativement bas, il n'y a pas d'autres indicateurs géophysiques (déformation, inclinaison, gaz) des troubles".