Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

770 tremblements de terre dans le parc du supervolcan du Yellowstone en 2 semaines:aucun signe de panique disent les scientifiques

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

C'est plus que normal mais pas un signe d'activité volcanique, disent les scientifiques.

L'essaim sismique se poursuit au Yellowstone Park avec plus de 770 tremblements en 2 semaines de grondements. Via USGS
À partir de 11h30 vendredi matin, 769 tremblements ont été enregistrés dans l'essaim actuel. L'essaim, qui a débuté le 12 juin, est en cours, bien que la fréquence des tremblements de terre ait ralenti un peu. Les essaims typiques comprennent 10 à 50 tremblements de terre.

À partir de maintenant, tout ce que nous pouvons voir ressemble à ceux-ci sont d'origine tectonique. Il n'y a pas de signature volcanique à l'un de ces événements que nous avons trouvé, disent les scientifiques.

Les sismographes de l'université ont suivi un seul tremblement de terre dans la gamme de l'ampleur 4, un temblor près de West Yellowstone, le 15 juin, qui a été le plus grand de l'essaim à ce jour.

Jusqu'à présent, cinq séismes se sont mesurés dans la gamme de la magnitude 3 et 64 dans la plage de la grandeur 2. Les 699 autres ont été mesurés à la grandeur 1 ou moins.

Lignes de défauts dans le parc national de Yellowstone. La vallée est la caldera du supervolcan de Yellowstone. Via USGS
Yellowstone est l'une des zones les plus sismiquement actives aux États-Unis, connaissant 1 000 à 3 000 tremblements de terre par an - avec 40 à 50% d'entre elles se produisant dans des essaims. L'activité du tremblement de terre est causée par le grand nombre de défauts dans le parc associé au volcan qui sous-tend Yellowstone.

Le plus grand essaim s'est produit en 1985, lorsque plus de 3 000 tremblements de terre ont été enregistrés pendant une période de trois mois dans la partie nord-ouest du parc. Nous sommes loin de ce nombre, mais ces essaims sismiques à Yellowstone sont tellement effrayants.

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)