Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Deux baleines à quelques centaines de mètres à peine du rivage, c’est le spectacle rarissime offert mercredi après-midi aux baigneurs de la plage de Leucate, dans l’Aude.

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Deux baleines à quelques centaines de mètres à peine du rivage, c’est le spectacle rarissime offert mercredi après-midi aux baigneurs de la plage de Leucate, dans l’Aude.

Le ballet inattendu des deux magnifiques baleines a été immortalisé par des témoins, enchantés, qui ont apporté les photographies à l’office du tourisme de cette station-balnéaire située au sud de Narbonne.

 

Après des dauphins et des requins inoffensifs, régulièrement filmés en mer, dans le golfe du Lion très fréquenté, les rivages audois ont reçu la visite très appréciée de ces baleines, ce qui est rarissime.

Pourquoi ces baleines étaient-elles si proches du rivage ? Deux phénomènes peuvent l’expliquer, selon des spécialistes :

>> Les épisodes météorologiques extrêmes

Les vents forts et les mers houleuses peuvent provoquer des tempêtes et conduire les animaux à se rapprocher plus près du rivage qu’en temps normal, ce qui accroît le risque d’échouage lorsque la marée se retire. De telles conditions météorologiques pourraient également désorienter les animaux nageant dans des zones côtières complexes.

>> Les sonars et la pollution acoustique sous-marine

De nombreux dauphins et baleines se servent des ondes sonores pour naviguer en mer. Les perturbations acoustiques sous-marines liées à l’exploration pétrolière, aux sonars militaires et à d’autres sources peuvent désorienter les animaux et les faire s’échouer.


Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)