Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Calais : une habitante courageuse filme une rixe très violente entre migrants (video)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Les images sont choquantes. Elles ont été filmées ce jeudi à Calais. On y voit des jeunes hommes se battre à coups de béquilles et bâtons. Un homme en blanc se fait tabasser par plusieurs autres personnes. La Calaisienne qui filme depuis sa voiture est choquée : "Ça ne va pas, non... Arrêtez...", crie-t-elle. Elle a décidé de la publier sur Facebook pour "montrer ce qui se passe à Calais".

Sept migrants ont été blessés dont quatre par arme blanche lors de cette rixe. Les migrants concernés sont éthiopiens, irakiens et de syriens. La police est intervenue et le calme est revenu. Les sept blessés ont été hospitalisés et sont hors de danger. Aucune interpellation n'a eu lieu mais la vidéo pourrait servir à identifier les auteurs des violences.
"Il y a régulièrement des rixes ces derniers temps, souligne une source syndicale. Fin août, plusieurs centaines de migrants se sont battus. Ça arrive mais là ce jeudi, c'était en pleine ville, devant tout le monde."

Derrière cette vidéo, il y a aussi la guerre des territoires, guerre des passeurs... Qui a lieu au quotidien entre espoirs d'Angleterre, conditions de vie précaires, répression policière et tensions entre communautés. 

La police affirme que la bagarre s’est déroulée dans un lieu non prévu par l’arrêté du tribunal administratif de Lille, "qui prévoit une liberté de distribution mais en dehors du centre-ville de Calais". «  Nous distribuons les repas place de Norvège depuis quelques semaines car nous avons été expulsés du quai Andrieux,
explique à La Voix du Nord François Guennoc, de l’association L’Auberge des migrants. Symboliquement, nous voulons continuer les distributions en centre-ville car il y a des migrants, nous ne voulons pas organiser «l’invisibilité des migrants »  ».
 
A LIRE AUSSI Nouveau rapport sur les migrations de remplacement publié par la Division de la population des Nations Unies


Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)