Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Normandie : deux chasseurs et deux enfants piégés dans un gabion en feu 4/11/2017

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Un incendie s'est déclaré dans un gabion de chasse ce samedi 4 novembre 2017, un peu après 21 heures à Ravenoville. Trois personnes ont été incommodées par les fumées.
Vers 21 h 15 samedi soir, un témoin a aperçu des flammes assez importantes dans le milieu d’un champ, au bout d’une chasse juste derrière l’institut de beauté « Cotentin relaxation » au 2, route des îles à Ravenoville-Plage.
Les pompiers rapidement sur place ont alors constaté qu’un gabion était en feu et que deux chasseurs ainsi que deux petits enfants étaient piégés à l’intérieur.
Une intervention difficile eu égard à la nuit bien noire et à l’accessibilité du dit gabion à quelque 500 mètres de l’entrée du champ. Après avoir lutté contre l’incendie qui s’est déclaré juste devant l’entrée du gabion, pour des raisons encore inconnues, les pompiers ont dû effectuer le sauvetage des gabionneurs qui, par instinct de survie, s’étaient mis dans le fond de la construction de chasse, ne pouvant plus sortir à cause des flammes et de la fumée.

Plus de peur que de mal

Les deux enfants ont tout d’abord été poussés par les adultes au travers d’une petite fenêtre et s’en tirent sains et saufs, mis rapidement à l’abri d’une ambulance des sapeurs-pompiers. L’extraction des deux chasseurs adultes a été plus problématique, les pompiers ayant dû casser une trappe pour pouvoir extraire les deux chasseurs, conscients mais un peu groggy et légèrement intoxiqués par les fumés.
Les victimes ont été conditionnées dans les ambulances et après un bilan complet réalisé par les secouristes et une infirmière sapeur-pompier. Elles ont été dirigées vers l’hôpital pour un bilan sanguin et un peu de repos, après une aventure qui aurait pu avoir un dénouement beaucoup plus dramatique.
De nombreux sauveteurs sur les lieux

Les effectifs de sapeur-pompiers ont été déployés en nombre, pas moins d’une vingtaine d’hommes sous la direction d’un chef de groupe et d’un chef de colonne ont participé à une intervention délicate et difficile qui a permis aux sauveteurs d’épargner la vie de quatre personnes.
Le secours sur place était composé d’un FPT (Fourgon incendie) d’un FPTSR d’une ambulance et d’une EPA (Echelle pivotante) de deux VSAV (Véhicules de secours) des centres de secours de Montebourg et de Sainte-Mère-Eglise.
La gendarmerie de Sainte-Mère-Eglise était également sur place pour les premières constatations.

 

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)