Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Val-d'Oise:Des sangliers au pied des immeubles à Montmorency qui cherchent de la nourritures ,Voici cette video du media BFM TV qui prouve enfin que les sangliers ne sont en aucun cas agressif quand on ne les emmerdes pas (chasseurs) ,Cette video montre bien qu'ils viennent dans les villes pour chercher la tranquillité qu'ils n'ont plus dans les forets (video media fr)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Depuis quelques semaines, les habitants de Montmorency voient de jeunes sangliers sortir de la forêt et s'approcher à quelques mètres des habitations pour chercher de la nourriture. S'ils ne sont pas agressifs, ils provoquent des dégâts au pied des immeubles. 

Au petit matin ce lundi, devant les résidences de la Fontaine et Pascal à Montmorency, deux sangliers retournent paisiblement la pelouse. La scène est plutôt inhabituelle en ville, mais est devenue quotidienne dans la commune qui borde la forêt domaniale de Montmorency.

Jusqu'à quatre petits sangliers ont été aperçus par les habitants, sans que la présence d'humains ne semble les effrayer. A chaque fois, les mammifères sortent de la forêt et recherchent de la nourriture dans les massifs au pied des bâtiments. Une présence assez insolite qui entraîne toutefois quelques dégâts. 

"Ils détruisent les terrains, mangent un peu l'herbe et les poubelles", explique un riverain. Devant les immeubles, les pelouses semblent avoir été labourées.
Des chasses organisées dans la forêt voisine

Si les sangliers ne sont pas agressifs, certains habitants s'inquiètent toutefois de cette présence récurrente. Ils craignent qu'à terme un accident ne se produise si un animal charge. D'après Le Parisien, un incident de ce type s'est déjà produit l'an dernier, sans faire de drame. En juin, une petite fille avait également été piquée par une seringue issue d'une poubelle éventrée par les sangliers.  

La sortie du bois de ces petits sangliers pourrait être due à une surpopulation de l'espèce dans la forêt voisine. Impossible toutefois de grillager le secteur, et l'Office national des forêts n'est pas non plus en mesure d'intervenir hors du domaine. Douze chasses sont toutefois prévues jusqu'en février dans la forêt domaniale.