Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

[JUSTICE DE MERDE CORROMPU] Charente: Les talibans de retour ,un chasseur poignardé par son ami de 64 ans (retraité et handicapé) pendant l'apéro et puis va se coucher.Il prends a peine six mois de prison avec sursis et plus de port d’arme pendant trois ans 23/12/2018

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Dimanche soir, la battue aux sangliers avait dégénéré dans les vapeurs d’alcool à Fouquebrune. Jugé ce jeudi en comparution immédiate, Francis P., 64 ans, a échappé à la prison ferme
 
À la lecture du dossier, la procureure de la République a pensé "au sketch des Inconnus". "L’image renvoyée est pathétique", tonne Élise Bozzolo à l’audience, ce jeudi à Angoulême. Et d’évoquer l’apéritif débuté à peine la battue terminée. "J’ai bu du whisky", souffle l’auteur du coup depuis le box. "Six à sept verres, je ne sais plus trop." Résultat : les esprits s’échauffent, et les chasseurs en viennent aux mains. La victime, décrite comme quelqu’un de "bagarreur", s’approche de Francis, retraité handicapé depuis que son camion lui a roulé dessus, en 2005. "Je me suis mis en colère, la chasse c’est un loisir quand même. J’ai pris ce que j’avais sous la main", bougonne le mis en cause.
 
Touché au bas-ventre
Dans la confusion, la lame de l’opinel se fiche dans le bas-ventre de la victime. Laquelle ne se rend même pas compte qu’elle est touchée. Quand le sang goutte sur sa cuisse, les chasseurs décident tout de même de l’emmener chez lui. Et c’est seulement sa belle fille qui prévient les pompiers. Opéré en urgence, il est depuis sorti d’affaire, car le couteau n’a touché aucun organe vital.
 
Francis, lui, rentre "tranquillement cuver chez lui", s’agace la procureure. En effet, les gendarmes dépêchés sur place entendent l’homme ronfler par la fenêtre. Hors des heures légales d’interpellation, ils attendent le petit matin pour venir cueillir le chasseur. Toujours positif malgré les huit heures qui se sont écoulées depuis le coup.
 
Le tribunal l’a condamné à six mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans, à une obligation de soins, d’indemnisation de la victime, d’interdiction de la rencontrer. Et Francis P. ne pourra plus porter d’arme pendant trois ans.
on comprends mieux a qui profite le crime 
carte jeu illuminati 1995,plan nouvel ordre mondial