Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ardenne:Avril 2019 un chasseur ardennais condamné après la découverte d'un cadavre de chat dans un piège posée illégalement. Le chasseur écope de trois mois de suspension du permis de chasse pour ne pas avoir respecté les règles. Il risque une nouvelle audience pour la mort de Pistache

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Le chat Pistache a été retrouvé mort dans une cage posée illégalement, dans le village ardennais de Draize. Le chasseur écope de trois mois de suspension du permis de chasse pour ne pas avoir respecté les règles. Il risque une nouvelle audience pour la mort de Pistache, conséquence de sa négligence.

Pistache, un chat âgé de 20 mois, appartient à une habitante de village ardennais de Draize. En avril 2019, le matou disparaît et reste introuvable. Fin août, la maîtresse apprend qu'une autre habitante du village a retrouvé Pistache sur sa propriété en avril, mort dans une cage. 

Condamné pour avoir enfreint les règles régissant la chasse
La propriétaire du terrain où se trouvait le piège saisit le tribunal de police. Elle n'a pas donné l'autorisation de poser un piège sur sa propriété. La période de chasse est refermée. Et la cage n'a pas été relevée depuis au moins deux semaines (le temps qu'il faut pour qu'un chat meurt de faim et de soif), alors qu'il y a obligation de passer tous les jours. Une cage dont le numéro d'identification était gratté et illisible. 

Bien connu pour ses frasques, l'auteur est identifié. Déjà condamné pour vol, violences et usages de stupéfiants, il est suivi pour sa consommation d'alcool. Les habitants du village le voient souvent se promener avec son fusil. Chasseur depuis 16 ans, il écope cette fois de 3 mois de suspension du permis de chasse pour ne pas avoir respecté les règles. 

Un nouveau procès sur le sort de Pistache ?  
L'unique question à laquelle le tribunal de police doit répondre, c'est de savoir si le chasseur avait le droit ou non de poser cette cage-là, à ce moment-là et cet endroit-là. La conséquence de cette négligence coupable, la lente agonie de Pistache qui s'est cassé les dents sur les barreaux à force de les mordre, ce n'est pas du ressort du tribunal de police car il ne s'agit pas d'une simple infraction mais d'un délit. 

Une pétition réunissant les signatures de plus de 60 000 internautes réclame "justice pour Pistache". Pour cela, il faudrait qu'il y ait une autre plainte devant le tribunal correctionnel. La propriétaire du chat a bien l'intention de la déposer, appuyée par des associations de défense des animaux. 

LIEN PETITION ICI https://www.mesopinions.com/petition/animaux/justice-pistache-victime-piegeage-illegal-ardennes/72429