Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Usa:Un avion immatriculé N147MP s'écrase en pleine ville à san diego (videos medias)

Publié le par 2012

Voir les commentaires

Ebola: 4 pays, 1.323 cas, 729 décès, une épidémie "sans précédent"

Publié le par 2012

"Cette épidémie (NDLR: du virus Ebola) est sans précédent, absolument pas sous contrôle". Le directeur des opérations de l'organisation Médecins sans frontières, Bart Janssens, ne cache pas son inquiétude dans un entretien publié mercredi par la Libre Belgique. L'OMS, dans son dernier rapport, fait état de 1.323 cas répertoriés dans quatre pays, et de 729 décès.

"Cette épidémie est sans précédent, absolument pas sous contrôle et la situation ne fait qu'empirer, puisqu'elle s'étend encore, surtout au Liberia et en Sierra Leone, avec des foyers très importants", continue le responsable. Preuve de l'inquiétude grandissante que suscite l'épidémie, le
Liberia a décidé mercredi de fermer toutes ses écoles.

"Nous sommes extrêmement inquiets de la tournure que prend la situation en particulier dans ces deux pays où il y a un manque très important de visibilité de l'épidémie", souligne encore Bart Janssens. "Si la situation ne s'améliore pas assez rapidement, il y a un réel risque de voir de nouveaux pays touchés. (...) Il manque une vision d'ensemble pour comprendre où se situent les principaux problèmes", déplore-t-il encore.
    
"C'est à l'
Organisation mondiale de la santé (OMS) et aux gouvernements à déployer et à organiser davantage de moyens pour amener les efforts et la capacité au niveau requis pour commencer un début de contrôle de cette épidémie", conclut-il.

> Des morts et malades parmi les médecins

Ceux qui soignent les malades atteints payent aussi un lourd tribut à la maladie.

• Le responsable du centre de traitement en Sierra Leone est mort. Le docteur Omar Kahn, chef de la lutte contre la fièvre Ebola à Kenema dans l'est du pays, une des régions les plus affectées du pays, avait été admis la semaine dernière dans un centre de traitement anti-Ebola géré par Médecins sans frontières (MSF) situé dans une autre ville de l'est de la Sierra Leone, Kailahun, après avoir été testé positif au virus Ebola.

• Le
médecin américain contaminé "ne va pas bien". Kent Brantly serait selon un ami "faible et vraiment malade". "Il en est encore aux premiers stades de la maladie et chaque jour est difficile", a raconté David Mcray, un médecin de Fort Worth, au Texas (sud), ami proche de Kent Brantly avec qui il parle tous les jours au téléphone.

On ne sait pas comment Kent Brantly a été infecté par la maladie. Il travaille pour Samaritan's Purse, une association caritative chrétienne et soignait des malades d'Ebola depuis le mois de juin. Sa femme et ses enfants étaient avec lui au Liberia mais ils sont rentrés aux Etats-Unis avant l'annonce de sa contamination. Ils vont être suivis de près pendant au moins 21 jours, la période maximale d'incubation du virus.

• Un médecin canadien placé en quarantaine. Le docteur Azaria Marthyman, revenu samedi du Liberia, observe actuellement une période de confinement à son domicile de Victoria, sur l'île de Vancouver, bien qu'il n'ait pas été testé positif à cette fièvre hémorragique.

> Le trafic aérien et le foot perturbés

La semaine dernière, le Nigeria a annoncé le premier cas d'Ebola sur son sol, transmis par un Libérien ayant voyagé par avion de Monrovia à Lagos, via Lomé (au Togo) et qui est décédé le 25 juillet dernier. De fait, l'épidémie s'étend à de nombreux pays limitrophes d'Afrique de l'Ouest, qui prennent des mesures pour tenter d'empêcher sa propagation.
    
• La compagnie aérienne panafricaine Asky a annoncé l'interruption de ses liaisons avec le Liberia et la Sierra Leone, après le décès du Libérien, un de ses passagers. Selon la porte-parole d'Asky, Afoussath Traoré, la décision a été prise mardi avec effet immédiat, pour une durée non précisée.

• La Fédération libérienne de football (LFA, Liberia football association), pour freiner la propagation de la fièvre hémorragique, a ordonné mardi "avec effet immédiat, la suspension de toutes les activités de football et des activités connexes à travers le pays", selon son président, Musa Bility.

> Réunion à Londres et inquiétudes à Hong-Kong

L'inquiétude a commencé à gagner le reste du monde, spécialement à Londres et à Hong Kong.

• A Londres, où Ebola faisait l'objet dans l'après-midi d'une réunion interministérielle de crise, les autorités ont exprimé leur inquiétude.   "Pour l'instant d'après ce que nous savons, aucun ressortissant britannique n'est infecté et nous sommes assez confiants sur le fait qu'il n'y a pas de cas au Royaume-Uni", a déclaré le chef de la diplomatie Philip Hammond sur la BBC. Mais le virus "constitue tout de même une menace à laquelle nous devons répondre", a-t-il ajouté.

• A Hong Kong, des mesures sanitaires ont été adoptées. Dans cette ville densément peuplée de sept millions d'habitants précédemment affectée par des épidémies comme le Sras, les autorités sanitaires ont annoncé qu'elles mettraient en quarantaine tout voyageur en provenance de Guinée, Sierra Leone et Liberia ayant des symptômes de fièvre, par mesure de précaution.

• En France, le ministère français des Affaires étrangères a notamment précisé soutenir "un projet de laboratoire mobile" permettant "un diagnostic au plus près des foyers actifs et dans de bonnes conditions de sécurité".

• L'Union européenne accroît quant à elle son aide en offrant deux millions supplémentaires pour lutter contre l'épidémie. Cela porte l'aide totale prodiguée par la Commission européenne à 3,9 millions.

http://www.bfmtv.com/international/ebola-une-epidemie-hors-controle-selon-msf-821219.html

Voir les commentaires

Etats-Unis : fin de parcours de la mystérieuse "femme en noir"Après avoir traversé les Etats-Unis à pied pendant trois semaines

Publié le par 2012

Après avoir traversé les Etats-Unis à pied pendant trois semaines, la mystérieuse "femme en noir" est arrivée mardi à Winchester en Virginie. Une destination qui signe, selon la principale intéressée, la fin de ce mystérieux voyage.

"La femme en noir". C'est le surnom donné par les internautes à la nouvelle star des médias et des réseaux sociaux de l'autre-côté de l'Atlantique. Une célébrité acquise par cette dernière au bord des routes américaines. Vêtue d'une longue robe noire et la tête couverte d'un foulard, noir lui aussi, elle marche sur le bas-côté en restant silencieuse et en refusant d'expliquer les raisons de son voyage. Selon les médias américains, elle a ainsi déjà traversé la Géorgie, le Tennessee, le Kentucky, l'Ohio et la Virginie. Un périple qui passionne une partie de la population américaine.

Un anonyme a ainsi créé le 18 juillet dernier une page Facebook baptisée "Où est la mystérieuse femme en noire ?". Elle affiche au compteur au 30 juillet 48.578 mentions "J'aime". Une initiative non pas pour "harceler ou poursuivre cette dernière" selon son créateur, mais dans "l'espoir que les personnes ouvrent leur cœur, soient moins dans la critique et tendent la main à ceux qui sont dans le besoin." Les internautes suivent pas à pas la longue marche de cette femme grâce aux passants qu'elle croise sur sa route. Ces derniers précisent ainsi où elle se trouve et postent également des clichés de cette surprenante marcheuse.

Le frère de "la femme en noir" sort de l'ombre

Mais qui est donc cette "femme en noir" ? Un reporter de NBC, cité par Reuters, raconte que cette dernière a affirmé à un officier de police, rencontré dans le Comté du Sullivan, qu'elle venait d'une nation islamique et qu'elle avait travaillé pour le Pentagone. Une version qui, selon les forces de l'ordre, est fausse. Après quelques jours de supposition, le mystère a été levé grâce à Raymond Poles. Ce dernier, qui affirme être son frère, a confié à Reuters qu'elle s'appelle Elizabeth Poles. Âgée de 56 ans et mère de deux enfants, elle serait une femme vétéran de l'armée américaine qui a fait un séjour à l'hôpital pour surmonter les morts de son mari en 2008 et de son père en 2009.

"Mon père et elle étaient très proches", a affirmé Raymond Poles qui a ajouté qu'elle "allait mieux depuis quelques temps". Il a précisé qu'elle se rendait tous les dimanches à l'église et qu'elle était suivie régulièrement à l'hôpital. Mais la situation s'est dégradée peu après. Elle s'est "rasée la tête", ne s'est plus rendue à l'église et a disparu pendant plusieurs mois.

La fin du périple en Virginie

Mardi soir, c'est à Winchester en Virginie qu'est apparue Elizabeth Poles. "Les policiers ont parlé avec la femme qui a affirmé être de Winchester et vouloir rester dans la région", a annoncé un communiqué diffusé par les forces de l'ordre locales. Une arrivée très remarquée puisqu'elle a été accueillie selon les médias américains par une centaine de personnes. Une foule importante qui n'a pas réjoui la mystérieuse femme en noir.

Interrogé par ABC News, le Capitaine Doug Watson a confié : "Nous avons été appelés sur les lieux pour maîtriser une foule hier soir car cent personnes environ étaient présentes pour apercevoir cette femme. Elle a l'air d'être en parfaite santé. Je lui ai parlé et elle s'exprimait très bien et avait l'air d'apprécier notre aide. Elle a juste dit : ‘J'aimerais que les gens se mêlent de leurs affaires.' Poles était en mission ; une mission liée à la foi et à la religion."

Conduite au commissariat de police pour échapper à la foule, Elizabeth Poles a reçu de l'eau et de la nourriture avant de repartir. Si elle affirme vouloir rester à Winchester, son frère, Raymond Poles, pense que son périple n'est pas terminé. Ce dernier a précisé à ABC News : "Je ne veux pas appeler ça un trouble mental. L'hôpital l'appelle une femme

http://lci.tf1.fr/insolite/le-periple-a-pied-d-une-mysterieuse-femme-en-noir-intrigue-les-8460338.html

Voir les commentaires

Se mettre le feu: le nouveau "jeu" stupide des ados américains (video)

Publié le par 2012

Après le Harlem Shake ou la Necknomination, entre autres, la nouvelle mode sur la toile américaine se nomme le "Challenge Fire". En clair, se mettre le feu et se filmer pour faire le buzz sur la toile. Les ados utilisent de l'alcool ou un spray aérosol avant d'allumer la flamme.

Les vidéos fleurissent sur les réseaux sociaux.

Un jeune homme de 15 ans du Kentucky s'est brûlé au second degré au niveau de la poitrine après s'être enduit d'alcool. 

Après cet incident, un des pompiers qui a secouru le jeune homme a expliqué que les brûlures subies par le garçon l'affecteront probablement le reste de sa vie.

De quoi réfléchir à deux fois avant de jouer avec le feu...

http://www.dhnet.be/actu/new-tech/se-mettre-le-feu-le-nouveau-jeu-stupide-des-ados-americains-53da3b0f3570667a638fa8d9#d5ac1

Voir les commentaires

virus Ebola: le président de Sierra Leone décrète l'état d'urgence

Publié le par 2012

Le président de Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, a décrété jeudi l'état d'urgence face à l'épidémie de virus Ebola qui a fait 224 morts dans le pays, et annulé son voyage pour le sommet Afrique/Etats-Unis la semaine prochaine.
 

Evoquant un "défi exceptionnel" lors d'une allocution télévisée, M. Koroma a expliqué "décréter l'état d'urgence, pour nous permettre de prendre des mesures plus fermes face à l'épidémie d'Ebola", sur une période de 60 à 90 jours, éventuellement reconductible.

Le chef de l'Etat a annoncé une batterie de mesures pour enrayer la propagation de l'épidémie, dont le placement en quarantaine des foyers d'Ebola, l'escorte des travailleurs sanitaires par les forces de sécurité et des perquisitions pour repérer les malades présumés.

"Afin de continuer à prendre directement le contrôle de la situation, j'ai annulé mon voyage au sommet Etats-Unis/Afrique" (prévu à Washington), a-t-il indiqué, précisant qu'il se rendrait vendredi à Conakry pour une réunion sur l'épidémie des présidents de l'Union du fleuve Mano (Guinée, Liberia, Sierra Leone, Côte d'Ivoire, dont les trois premiers sont touchés par Ebola).

M. Koroma a également décrété l'annulation des voyages à l'étranger de ses ministres à l'exception des "engagements absolument essentiels", de toutes les réunions publiques sauf celles consacrées à la lutte contre l'épidémie, et le renvoi du Parlement.

"Ebola est une réalité, et nous devons arrêter sa propagation. Il y a eu plus de 130 survivants de cette maladie", a-t-il plaidé.

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_ebola-le-president-de-sierra-leone-decrete-l-etat-d-urgence?id=8325754

Voir les commentaires

Face au virus Ebola, le Libéria ferme toutes ses écoles (video medias fr)

Publié le par 2012

Le virus Ebola a touché un nouveau pays en Afrique de l’ouest, le Nigéria, avec la contamination d’un homme arrivé par avion de Monrovia et décédé à Lagos vendredi dernier. Le pays a placé ses ports et aéroports en état d’alerte. L’inquiétude se propage aussi en Europe. Au Royaume-Uni, le chef de la diplomatie se veut rassurant et vigilant à la fois. “ Pour le Royaume-Uni, la question est de savoir si quelqu’un qui a contracté la maladie en Afrique peut tomber malade ici, a expliqué Philip Hammond. Il ne s’agit pas d’une propagation de la maladie au Royaume-Uni parce que franchement, nous avons des procédures de contrôle qui rendent cette hypothèse hautement improbable.” Le Libéria, l’un des pays les plus touchés, a décidé de fermer toutes ses écoles. En Sierra Leone, l’ONG Médecins sans frontières très active sur le terrain, s’avoue dépassée par l’ampleur de l‘épidémie. “Je dirais que nous sommes au sommet de l’iceberg en ce moment parce que le traçage ne fonctionne pas vraiment, témoigne Anja Wolz, coordinatrice de MSF. C’est l’un de nos principaux problèmes : trouver le patient aussi tôt que possible et le diriger vers le centre adéquat. C’est notre travail fondamental face à Ebola,” Parmi ses différentes initiatives, la France soutient un projet de laboratoire mobile qui doit permettre un diagnostic au plus près des foyers d’infection. Depuis le début de l’année, le virus a tué plus de 670 personnes en Afrique de l’ouest.

Voir les commentaires

Au moins 3 morts dans les inondations en Bulgarie et en Roumanie (video medias fr)

Publié le par 2012

Une dizaine de départements du sud de la Roumaine frappée par des inondations meurtrières. En raison des pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région ces trois derniers jours, plus de 2 000 gendarmes, policiers et pompiers sont à pied d‘œuvre pour porter secours aux personnes isolées. À Vaideeni, une dizaine de maisons construites sur les rives du ruisseau Luncavat ont été détruites. “J’ai vu cela tant de fois à la télé, en me demandant comment l’eau pouvait balayer des maisons. Et maintenant, cela m’arrive”, se désole une sinistrée en larmes. Plus de 200 personnes ont dû être évacuées. Dans le département d’Arges, un homme de 72 ans a été emporté par la crue qui a dépassé deux mètres de haut.

Voir les commentaires

Un météore observé à marseille et montpellier dans la nuit du 26 juillet

Publié le par 2012

Bonjour Je poste cette info, car je suis a la recherche de temoin et d explications ? Samedi soir vers 1h00 du matin avec ma compagne nous avons vu dans le ciel marseillais un meteore passer, enfin je pense? La lumiere etait blanche, une boule en avant, trop gros pour etre une etoile filante et la traine assez longue et la passage rapide. Sa direction etait d est en ouest a peu près. Est-ce que d autres personnes l ont vu et est-ce bien un meteore?

réponse du 28-07-2014, par Thibaut Alexandre

Bonjour Romain. Oui, d'après la description fournie, il s'agissait bien d'un météore brillant, aussi appelé bolide. Il est très possible que d'autres personnes l'aient vu.

Commentaire

29-07-2014 14:22:11 | Fabien

Bonjour,
Depuis Montpellier, j'ai également aperçu un bolide à l'est (naissance dans Pégase) dans ces heures là, une grande traîné et d'un vert magnifique.
http://www.cidehom.com/question.php?_q_id=5896

Voir les commentaires

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest échappe à tout contrôle. Et si le virus devait arriver en Suisse, il pourrait provoquer des dizaines de morts, prévient le chef de la virologie du laboratoire de Spiez.

Publié le par 2012

Marc Strasser est le directeur du département de virologie au laboratoire de Spiez pour l'office fédéral de la protection de la population (OFPP). Et il juge désormais «possible » que le virus Ebola parvienne en Europe. «Des personnes infectées peuvent voyager sans être décelées», explique-t-il dans 20 Minuten.

Il reconnaît que la Suisse n'a pas de plan d'action explicite contre Ebola mais que des programmes existants pourraient être adaptés, comme la création de stations d'isolation dans les aéroports et des mises en quarantaine. «Le plus important consiste à arrêter la propagation. Mais même en cas de succès, il faudrait toujours compter entre 20 et 50 morts en Suisse», ajoute le directeur.

Marc Strasser déconseille aussi tout voyage en Afrique de l'Ouest pour des personnes n'ayant aucune connaissance en virologie. Il rappelle que le virus se transmet par les sécrétions corporelles, le sang ou les tissus conjonctifs. A l'heure actuelle, il n'existe aucun vaccin ou médicament spécifique contre Ebola.

Une infographie pour mieux comprendre le virus

CARTE JEU ILLUMINATI 1995

http://www.24heures.ch/suisse/ebola-pourrait-20-50-victimes-suisse/story/20912377

Voir les commentaires

Gaza: les États-Unis réapprovisionnent Israël en munitions

Publié le par 2012

Ces munitions étaient stockées là "depuis plusieurs années, bien avant la crise actuelle".

Les États-Unis ont confirmé mercredi avoir réapprovisionné Israël en munitions, quelques heures après avoir fermement condamné l'attaque d'une école de l'ONU à Gaza. L'armée israélienne avait demandé un réapprovisionnement le 20 juillet afin de remédier à la baisse de ses stocks, a indiqué le Pentagone. Le ministère américain de la Défense a approuvé la vente trois jours plus tard.

"Les États-Unis se sont engagés à garantir la sécurité d'Israël, et il est crucial pour les intérêts nationaux américains d'aider Israël à développer et à maintenir une capacité d'autodéfense forte et réactive", a déclaré John Kirby, un porte-parole du Pentagone, dans un communiqué.

"Cette vente d'armement est cohérente avec ces objectifs", a-t-il estimé.

Une partie des munitions provient d'un stock entreposé par l'armée américaine sur le sol israélien à l'usage de Tsahal pour les cas d'urgence, d'une valeur d'environ un milliard de dollars (746 millions d'euros).

M. Kirby a souligné que ces munitions étaient stockées là "depuis plusieurs années, bien avant la crise actuelle".

"La décision de délivrer des munitions à partir de ce stock était purement ministérielle et ne nécessitait par l'approbation de la Maison Blanche", a-t-il précisé.

Mais le porte-parole n'a pas dit si la Maison Blanche avait été impliquée dans la décision de vendre l'autre partie des munitions délivrées à Israël.

http://www.lalibre.be/actu/international/gaza-les-etats-unis-reapprovisionnent-israel-en-munitions-53d9c9cf3570667a638f7763

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>