Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Saône-et-Loire :En pleine période de chasse un véhicule a percuté une harde de 30 à 40 sangliers dans la nuit de jeudi à vendredi en Saône et Loire. Les deux passagers n'ont été que légèrement blessés. 11 sangliers ont été touchés par le véhicule. Percuter un sanglier, ça arrive. Mais percuter onze sangliers, c'est plutôt rare.

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Un véhicule a percuté une harde de 30 à 40 sangliers dans la nuit de jeudi à vendredi en Saône et Loire. Les deux passagers n'ont été que légèrement blessés. 11 sangliers ont été touchés par le véhicule.

Percuter un sanglier, ça arrive. Mais percuter onze sangliers, c'est plutôt rare. Voici la mésaventure arrivée à un couple qui circulait dans la nuit de jeudi à vendredi sur une route de Saône-et-Loire. A hauteur de la commune de Ciry-le-Noble, le véhicule a percuté le groupe d'animaux. 

Le conducteur et sa passagère, transportés à l'hôpital de  Montceau-les-Mines pour examen, n'ont été que légèrement blessés, ont précisé  les pompiers.

Le véhicule n'a pu éviter une harde de 30 à 40 animaux qui se trouvait sur  les deux voies de circulation, selon le Journal de Saône-et-Loire, qui a révélé  l'information. Sous le choc, la partie avant de la voiture a été détruite.

L'accident s'est produit vers 23 heures sur la RCEA (Route Centre Europe et  Atlantique), qui traverse la France d'est en ouest, parfois surnommée "route de  la mort" en raison d'un grand nombre d'accidents, souvent fatals.
A LIRE AUSSI
Haute-Loire: blessé, un sanglier de 130kg attaque une femme dans son jardin
 
Un jeune sanglier traverse la voie rapide au nord de Perpignan , ce jeudi après-midi.


Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Voir les commentaires

le volcan turrialba en éruption au Costa rica (video)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Le volcan de Turrialba au Costa Rica a enregistré des éruptions importantes de gaz et de cendres qui ont atteint jusqu'à 800 mètres au-dessus du cratère et 4 140 mètres au-dessus du niveau de la mer (13 579 pieds carrés).

La première éruption d'importance a eu lieu à 5h30 ce jeudi matin et a atteint 500 mètres au-dessus du cratère, une deuxième et plus forte éruption s'est produite à 8h25 de 700 mètres au-dessus du cratère et la plus grande éruption a été enregistrée à 3: 23 h

Le vent transporte des cendres volcaniques principalement vers l'ouest et le sud-ouest, et les communautés proches enregistrent une légère odeur de soufre.

Le volcan Turrialba est entré dans une période active en 1990 et depuis 2010 il a eu des épisodes d'activité explosive; actuellement, le volcan a des éruptions stromboliques fréquentes (éruptions relativement douces et explosives) qui jettent des fragments de roche chaude à une distance maximale de 500 mètres.

Selon les experts, le volcan continuera avec des éruptions fréquentes pendant une longue période jusqu'à ce que le corps magmatique se cristallise et se refroidisse.

L'accès au volcan est restreint dans une radio de 2 km, parfois avec une extension à 5 kilomètres lorsque requis.

Le spectacle du volcan actif peut être apprécié à partir d'une distance de sécurité dans les zones environnantes.
voir cette video de l'éruption du 28/09/2017

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Voir les commentaires

L'Apocalypse à Bali en Indonésie, ils bravent le danger pour sauver des animaux menacés par le volcan Agung après que 144.000 personnes soit évacués (video media fr)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Des bénévoles bravent le danger pour sauver des milliers d'animaux abandonnés dans la "zone rouge" autour d'un volcan à Bali, qui menace d'entrer en éruption pour la première fois depuis 1963 sur l'île la plus touristique d'Indonésie.

Plus de 144.000 habitants vivant dans cette zone dangereuse autour du mont Agung ont quitté leur domicile depuis que les autorités indonésiennes ont décrété le niveau d'alerte maximale le 22 septembre, recommandant de rester à au moins neuf kilomètres du cratère du volcan qui gronde depuis le mois d'août. 

Depuis, des organisations de protection des animaux et les autorités se hâtent pour secourir des dizaines de milliers d'animaux abandonnés précipitamment lors d'opérations d'évacuation.  

 

"Nous sauvons, nous évacuons et nous nourrissons des animaux dans la zone rouge", explique à l'AFP une membre de l'ONG de Jakarta Réseau d'aide aux animaux, Vio Verandhini. 

Son organisation et une dizaine d'autres ont formé une équipe d'urgence de 12 personnes qui effectuent des allers-retours dans la zone dangereuse. Ils risqueraient d'être atteints par une pluie de cendres et des gaz brûlants en cas d'éruption soudaine du mont Agung, loin des attractions touristiques. 

 

"Je suis vraiment inquiète, car nous tous qui agissons ensemble pour sauver les animaux ne savons pas quand il y aura une éruption. Des séismes se produisent tous les jours, peut-être toutes les heures", raconte Mme Verandhini. 

Les membres de l'organisation ont déjà évacué des centaines d'animaux parmi lesquels des singes, cochons, chiens, poulets et vaches, dit-elle. 

Tous sont abrités dans des refuges temporaires où ils sont nourris. Leurs propriétaires sont encouragés à venir les voir aussi souvent que possible pour s'assurer qu'ils sont bien soignés. 

- Emotion et larmes - 

Les élevages de bovins sont une importante source de revenus pour les habitants des quartiers modestes autour du mont Agung. Les autorités sont aussi impliquées pour les aider à évacuer leurs animaux. 

Quelque 10.000 vaches ont ainsi été transférées jusqu'ici, mais il en reste 20.000 autres, selon l'agence nationale de gestion des catastrophes naturelles. 

Certains agriculteurs dorment dans les centres d'évacuation mais ont tendance à retourner à la ferme en journée pour nourrir leur vaches, constate le coordinateur d'une agence publique de secours pour animaux, Natakusuma, qui n'a qu'un patronyme. 

"D'un point de vue émotionnel, c'est vraiment dur pour les agriculteurs de se séparer de leur bétail, pas seulement pour des raisons économiques mais aussi parce qu'ils prennent tellement soin des animaux", dit-il à l'AFP. 

"C'est pourquoi certains insistent pour rester dans leur village avec leurs bestiaux même s'ils ne sont pas en sécurité", ajoute-t-il. 

Les autorités tentent de persuader les agriculteurs de ne pas retourner dans la zone dangereuse en leur assurant que leurs animaux seront en sécurité dans des centres d'hébergement spécialement aménagés. 

Des ONG ont répondu à l'appel lancé sur les réseaux sociaux pour approvisionner ces centres en nourriture, cages, réservoirs d'eau et autres fournitures. 

Certains habitants évacués ont pu emmener leurs animaux, à l'image de Nyoman Suwarta, encore ému quand il raconte avoir oublié ses deux colombes. 

"Quand j'ai été évacué cette nuit-là, j'ai oublié de les emporter. J'étais tellement désolé pour mes oiseaux qui n'avaient rien à manger pendant six jours", dit-il à l'AFP en retenant ses larmes après avoir récupéré ses colombes une semaine plus tard dans un centre d'hébergement temporaire. 

Un autre habitant évacué, Ketut Pageh, est lui aussi content, tenant dans une main l'un de ses deux coqs. 

"Je les ai emportés pour qu'ils ne meurent pas de faim car il n'y a personne à la maison pour les nourrir", confie cet homme de 42 ans, ajoutant avoir vendu ses porcs avant de s'en aller. 

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

Voir les commentaires

Vanuatu : Le volcan Manaro Voui provoque l'évacuation totale d'une île,une première dans l'histoire de l'humanité

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Les autorités du Vanuatu, voisin de la Nouvelle-Calédonie ont ordonné jeudi l'évacuation obligatoire d'une île entière en raison du réveil d'un volcan qui menace d'une éruption majeure. Les 11.000 habitants d'Ambae, à 150 km au nord de la capitale Port-Vila, doivent quitter l'île le 6 octobre.

 

Les 11.000 habitants d'Ambae, à 150 km au nord de la capitale Port-Vila, devront avoir quitté leur île le 6 octobre, a annoncé le bureau du Premier ministre Charlot Salwai. Les autorités du Vanuatu ont ordonné jeudi l'évacuation obligatoire de l'île entière en raison du réveil du volcan Manaro Voui qui fait planer la menace d'une éruption majeure.
 

 

© DR Vanuatu


Première dans l'histoire de l'humanité

C'est la première fois de mémoire d'homme qu'une île de l'archipel doit être intégralement évacuée en raison d'un volcan, a dit le bureau de gestion des catastrophes naturelles (NDMO) du Vanuatu. "Nous avons la capacité maritime ici au Vanuatu de déplacer 11.000 personnes", a déclaré à l'AFP le directeur du NDMO, Shadrack Welegtabit.
 
 
© DR

Le volcan Manaro Voui a grondé pendant plusieurs semaines avant d'envoyer au cours du week-end une pluie de cendres et de roches sur certains villages de l'île, contraignant les autorités à décréter l'état d'urgence et à relever l'alerte volcanique au niveau 4, le deuxième le plus élevé.
La plupart de la population de l'île a dû être évacuée vers des hébergements d'urgence. 

 

Evacuation en 2005

"Nous avons déjà déplacé les gens qui habitaient sur les hauteurs vers des zones sûres de l'ouest et de l'est (de l'île)", a dit M. Welegtabit.
"Il est probable que le volcan passe au niveau 5 (...), donc il nous faut évacuer la population de l'île." Des milliers de personnes avaient déjà été évacuées en 2005 lors d'une précédente éruption de ce volcan, également connu sous les noms d'Aoba et Lombenben, qui comporte trois lacs en son cratère.

 

Risque de pluies acides

Les personnes évacuées avaient dû attendre trois mois avant de pouvoir revenir. Il est impossible de savoir combien de temps durera cette fois l'évacuation, a dit M. Welegtabit: "Tout dépendra de l'activité volcanique." L'éruption est à ce stade officiellement qualifiée de "modérée". Les autorités ont mis en garde contre le risque de chutes de pierres, de pluies acides et de gaz volcaniques.
 

L'un des pays les plus pauvres au monde

L'île était déjà soumise à la sécheresse et les sources d'eau ainsi que les récoltes sont à présent recouvertes de cendres. L'archipel aux 80 îles, qui compte 270.000 habitants, avait été en partie ravagé par le cyclone Pam, de catégorie 5 -la plus élevée-, qui avait fait 11 morts en 2015. Condominium franco-britannique jusqu'à son indépendance en 1980, Vanuatu est l'un des pays les plus pauvres de la planète.

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Voir les commentaires

Le donneur de leçon pape François veut s'attaquer au " fake news"

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Voir les commentaires

Indre : Le chasseur avait tué son petit-neveu en Février 2017, l'auteur de ce tir mortel ne connaissait pas les règles fondamentales de sécurité. Il ne sait même pas comment on calcule l'angle de 30 degrés, au-delà duquel, il ne faut pas tirer

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

D'un côté, une famille digne et dans une profonde détresse ; de l'autre, un octogénaire qui a du mal à comprendre sa responsabilité. Totale responsabilité pourtant dans la mort d'un homme de 22 ans, survenu le 18 février 2017, lors d'une partie de chasse privée à Luçay-le-Mâle
« Vous chassiez en famille le gros gibier, détaille le présidente, Stéphanie Lochon-Dallet, lorsqu'un chevreuil sortant d'un bois a surgi. Vous avez fait feu et la balle a mortellement atteint votre petit-neveu. » L'homme de 83 ans qui est à la barre en convient et répond tout en sanglotant : « Je devais arrêter la chasse. J'aurais mieux fait de ne pas reprendre de permis ». Pour les parties civiles représentées par Me Christel Jousse, « l'auteur de ce tir mortel ne connaissait pas les règles fondamentales de sécurité. Il ne sait même pas comment on calcule l'angle de 30 degrés, au-delà duquel, il ne faut pas tirer ». Et puis, aujourd'hui, à la barre, « il est dans une absence totale de remise en cause. Il s'abrite derrière son grand âge, mais ce n'est pas suffisant pour expliquer ce drame ». Même propos du ministère public par la voix du vice-procureur, Lionel Josserand : « La sécurité est passée au second plan. Il était trop occupé dans son désir de tuer ce chevreuil ». Pour la défense de l'octogénaire, Me Georges Hémery a souligné que son client « se trouvait en lisière de bois à 135 m de sa victime. Il ne l'a vue à aucun moment et a tiré sans apprécier l'angle des 30 degrés. Une grande imprudence aux conséquences irréparables ».

Au terme de ces débats, l'octogénaire a été condamné à dix-huit mois de prison, dont douze mois avec sursis, ainsi qu'une interdiction de détenir une arme pendant cinq ans. L'audience sur intérêts civils a été fixée au 12 janvier 2018.

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Voir les commentaires

émission complète de ce matin de l'émission "Pour ou contre la chasse ?" sur Cnews (video media fr)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Voir les commentaires

EXCLUSIF!!! LA DURE REALITE DE LA CHASSE :Pris en flag en video ,un chasseur tire des étourneaux par dizaines, nombre d'entre eux ne sont que blessés et sont achevés à coups de pied ! Le tout à 200m d'une route que l'on aperçoit sur la vidéo , et alors qu'une cigogne noire, espèce rare et protégée, traverse l'axe de tir ! (video)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Voilà comme ça se passe réellement : un chasseur tire des étourneaux par 10aines, nombre d'entre eux ne sont que blessés et sont achevés à coups de pied !
Le tout à 200m d'une route que l'on aperçoit sur la vidéo sécurité, et alors qu'une cigogne noire, espèce rare et protégée, traverse l'axe de tir !
voir la video ici

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Voir les commentaires

Oeil d'Horus , signe illuminati par excellence sur la couverture du magazine de mode Grazia de cette semaine

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

rien ne s'invente

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Voir les commentaires

Aujourd'hui 29/09/2017 de 10 à 11h sur la chaine CNEWS : débat "pour ou contre la chasse" ,donnez votre avis en votant pendant l'émission

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>