Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Etats-Unis ont simuler une attaque nucléaire sur New York ...le jour de l' essai nucléaire nord-coréen

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

J'ai trouvé cette "malheureuse coïncidence" sur le blog de notre prophète de malheur Horacio Villegas chez qui le falseflagomètre ne semble pas insensible à cette situation incongrue (le site Zerohedge en parle également). Dans un contexte international aussi tendu, est-il possible que les américains aient choisi par hasard de faire une telle simulation nucléaire le jour le plus probable ou les nord-coréens vont procéder à leur prochain essai nucléaire? En effet, Pyongyang projette un nouvel essai aux environs du 25 avril, le jour du 85e anniversaire de l'Armée populaire de Corée. Pour marquer le coup, il est donc très probable que cet essai nucléaire ait lieu le même jour que cette date anniversaire.
 
Le site Conscience du Peuple nous en dit plus sur cet exercie qui implique une simulation d'explosion nucléaire.
 
"Selon le document ici–haut, provenant du Occupational Safety and Health Administration, la FEMA doit procéder à un exercice compris entre le 18 avril et le 5 mai 2017. L'opération "Gotham Shield 2017" sera menée en partenariat avec le Département américain de la Défense et avec le Département de la Sécurité intérieure. Quatre dispositifs seront utilisés au cours de cette simulation, dont 2 seront sécurisés lors de l'exercice Vital Archer Exercise, une détonation de 10 kilotonnes se produira sur New York et le New Jersey et une autre plus petite sur la frontière US/Canada.
 
D'autres sources précisent que le Département américain de la Défense, la FEMA, la Croix-Rouge de New York et du New Jersey, le service Amateur Radio Emergency Service (ARES) et Amateur Radio Emergency Service (ARES), ainsi que plusieurs services locaux, participeront conjointement à un exercice de simulation d'une détonation nucléaire de 10 kilotonnes le 24 et 25 avril.
 
L'exercice simulera une détonation nucléaire de 10 kilotonnes dans le nord du New Jersey, ce qui occasionnera une perte globale de l'électricité, de l'internet, des signaux des téléphones, et autres appareils électroniques dans un rayon de 20 kilomètres et ce, en raison d'une impulsion électromagnétique (EMP) causée par une telle détonation."
 
Cet exercice a choisi le doux nom de Gotham Shield. Pourquoi Gotham vous me direz? A part y voir une relation avec Gotham City, je ne vois pas. Hors, le film "THE DARK KNIGHT RISES" met en scène précisément l'explosion d'une bombe nucléaire aux abords de la ville. En l'occurence, le héros empêche que cette explosion ait lieu directement dans la ville.
 
 
La crainte de l'explosion d'une bombe nucléaire à New York (Manhattan) était déjà évoquée par Obama en 2014:
 
 
 
 

 
Alors bien sûr, tout les exercices de ce type n'ont pas toujours mal tourné. Néanmoins, on retiendra que de nombreux false flags se sont déroulés le même jour ou un jour après qu'un exercice similaire ait eu lieu. En voici quelques exemples:
 
11 Septembre 2001, New York: 
 
 
Vigilant Guardian: Le 11 Septembre 2001,l'exerice consistait en un détournement simulé "traditionnel". 
 
Exercice du NRO (nationale reconnaissance office). Dans un événement simulé, un petit avion se crashait dans l' une des tours du siège de l'agence après avoir connu une défaillance mécanique. Le NRO est la branche du ministère de la Défense en charge des satellites espions. Selon son porte-parole Art Haubold: "Aucun avion réel n'était impliqué dans la simulation des dommages causés par l'accident, certaines cages d' escaliers et les sorties devaient être fermés, ce qui obligeait les employés à trouver d' autres moyens d'évacuer le bâtiment." Il a en outre expliqué: "c'est une coïncidence incroyable qu'un réel avion se soit écrasé sur notre bâtiment, dès que les événements du monde réel ont commencé, nous avons annulé l'exercice."
 
 
 
11 Mars 2004, Madrid:
 
Le jour précédant de l'attentat, l'OTAN réalisait un exercice simulant une attaque terroriste d'Al Qaeda faisant 200 morts. Celui-ci se nommait CMX 2004 et l'OTAN en expliquait la nature sur son site:
 
 
 
7 Juillet 2005, Londres:
 
Encore une fois, "La société Visor Consultants organisait un important exercice de simulation d’attentats terroristes, au même moment et au mêmes endroits que les véritables attentats."
Une société dont ils 
tairont le nom les avaient mandaté pour une gestion de crise ou des bombes synchronisés exploseraient précisément dans les stations de métro où cela s’est produit.
 
 
 
 
D'un autre côté, il est vrai que les américains mettent régulièrement en scène des situations catastrophes dont certaines ont déjà donné lieu à des spéculations qui n'ont rien donné à ce jour comme ce fut le cas de l'Opération Jade Helm en 2015. Les exercices peuvent très bien parfois être un terrain propice à des false flags tout comme ils peuvent également, le plus souvent, faire parti de la routine sécuritaire américaine.