Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'Ouganda veut instaurer la peine de mort pour les homosexuels

Publié le par 2012

"Si la loi passe, l'Ouganda va vers le génocide" de sa population homosexuelle, s'insurge Usaam. Harcelé et menacé dans un pays qui a déclaré la guerre aux LGBT (Lesbiennes, Gays, Bis, Trans), ce réfugié de 27 ans est en France depuis juin 2010. Après de longues démarches, il a obtenu l'asile il y a seulement trois mois. Pour obtenir ce sésame, "tu dois prouver que tu es homosexuel, tu dois prouver que tu as été menacé dans ton pays", explique-t-il. Pour ceux qui ont subi des violences, mais ne sont pas militants, c'est plus difficile, car les preuves manquent. Quand la police vient nous arrêter, elle appelle les médias Activiste en Ouganda, Usaam a été emprisonné à de nombreuses reprises, avant de décider de partir. "Quand la police vient nous arrêter, elle appelle les médias", qui accourent. Chaque arrestation provoque un véritable tapage médiatique, durant lequel les gays sont exhibés comme des criminels. L'Ouganda est l'un des pays qui persécutent le plus les minorités sexuelles dans le monde. En 2010, le tabloïd local Rolling Stone rend public une liste de 100 personnes soupçonnées d'être gay, avec ce sur-titre: "Pendez-les!". L'année suivante, l'assassinat du militant homosexuel David Kato, avait eu un écho planétaire. Barack Obama avait salué le "courage" dans son "combat contre la haine". Peine de mort, prison, intimidations Aujourd'hui, la présidente du Parlement ougandais, Rebecca Kadaga, veut faire adopter une nouvelle loi répressive envers les homos, qui représentent selon elle une "sérieuse menace" pour les "enfants ougandais". Elle leur offre -ce sont ses mots- "un cadeau de noël", le vote étant prévu au Parlement avant la fin de l'année. La proposition de loi, très populaire, fait des aller-retours au Parlement depuis 2009. Elle prévoit la peine de mort pour quiconque est déclaré coupable "d'actes homosexuels en récidive" ou pour les gays séropositifs. La loi encourage également à la délation tout parent, enseignant, ou membre l'entourage des homos. Ceux qui refuseraient de dénoncer aux autorités un proche homosexuel, s'exposent à une peine de trois ans de prison. Sept ans, pour ceux qui leur offriraient un hébergement. Discuter en public d'homosexualité, est passible de sept ans de prison En outre, discuter en public d'homosexualité, un thème tabou en Ouganda, est passible de sept ans de prison. Un ajout qui vise particulièrement les d'associations LGBT et de prévention du SIDA, accusées de "promouvoir l'homosexualité". L'Ouganda veut instaurer la peine de mort pour les homosexuels L'occident menace de couper les aides au développement En réaction à cette politique, le Royaume-Uni et la Suède menacent de faire cesser les aides au développement aux pays africains qui réprimeraient la population LGBT. Une mesure de pression contre-productive, préviennent les associations. En effet, mettre en balance le respect des minorités sexuelles et l'aide humanitaire ne fait qu'accentuer la réprobation contre les gays. Mais pour Usaam, il n'y a plus grand chose à perdre: "Nous avons besoin de beaucoup plus de pression de la part de la communauté internationale", malgré les dangers pour la communauté homo africaine. En France, Usaam appartient à un collectif qui accueille et oriente ceux qui, comme lui, ont fui les violences. Ils étaient une vingtaine à manifester, jeudi à Paris, contre le projet de loi ougandais. Sur la Place du Trocadéro, le groupe s'allonge au sol, en silence. Appelé "Die-In", cette action symbolise habituellement, pour les associations LGBT, les victimes du Sida. Jeudi, c'est en hommage aux gays tués ou menacés de mort en Ouganda qu'elle a eu lieu. "Il y a 90% de chance que la loi passe, et ce d'une semaine à l'autre", pressent les militants. D'autant qu'elle est appuyée par des lobbies conservateurs américains, "qui exportent idéologies et financements". La position très attendue du président Museveni Le président Yoweri Museveni s'est pourtant défendu de toute homophobie lors d'une interview récente, par la BBC: "Je ne soutiens pas la persécution des homosexuels" Celui qui expliquait, il y a quelques années encore, qu'il n'y avait pas d'homos en Ouganda, est devenu précautionneux devant les médias occidentaux. A présent, Museveni est le dernier recours pour empêcher la loi de voir le jour. Le texte doit être ratifié de sa main pour pouvoir entrer en vigueur. S'il y renonce, afin de faire bonne figure à l'étranger, il y a une chance pour cette forme de violence d'Etat ne voit pas le jour.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/l-ouganda-veut-instaurer-la-peine-de-mort-pour-les-homosexuels_1193362.html#KWbsHgy0HkDZge4C.99

Voir les commentaires

usa:meteorite vu en virginie par plusieurs témoins

Publié le par 2012

Arturo Seleme shared a dashcam video from Falls Church, Va which appears to show the meteor streaking by (see upper left) earlier this evening. A meteor described by many as very bright, and quite colorful, streaked across the sky around 7:08 p.m. this evening. Information is still streaming in, but as of 8 p.m., more than two dozen reports have been logged by the American Meteor Society.

Voir les commentaires

météorite filmé d'une voiture de police 26/02/2014 (video)

Publié le par 2012

I'm not going to say the officer was eating donuts and drinking coffee (that would be stereotyping them), but one officer had his squad car pointed in the right direction, enabling footage of a meteor piercing the night sky on February 26, 2014 to be captured on video.

It must have a really quiet night, believe it or not, Madison Police even wrote an incident report on sighting ..... see MPD Incident Report #2014-60435.

Voir les commentaires

article sur l'inversion des poles qui est iminent dans le mag science & avenir (mars 2012)

Publié le par 2012

Voir les commentaires

pays-bas :40 000 poulets tués à cause de la grippe aviaire

Publié le par 2012

 40 000 poulets dans une ferme de volailles dans la province de Flevoland Swifterbant ont été tués suite à une suspicion d'un foyer de grippe aviaire. Les oiseaux peuvent avoir la version relativement inoffensif H5 de la maladie,ils ont été abattus par mesure de précaution, le ministère des affaires économiques dit. La souche H5 est très contagieuse et peut muter facilement, le communiqué du ministère. Le mouvement de la volaille en provenance des ferme a été interdit dans un rayon d'un km. Il n'y a pas d'autres élevages de volailles à proximité qui a ete touché, a indiqué le ministère.

http://www.dutchnews.nl/news/archives/2014/02/40000_chickens_killed_after_su.php

Voir les commentaires

Charente: gros coup de vent et tornade à Châteauneuf 28/02/2014

Publié le par 2012

Des toitures ont été arrachées par le gros coup de vent de la nuit. PHOTO/(Majid Bouzzit)

 

Vingt-cinq maisons touchées, des toitures arrachées. Le coup de vent, comme une «mini tornade»  accompagnée de fortes pluies a été violent sur Châteauneuf, ce vendredi matin, entre 7h et 7h30. Une trentaine de pompiers sont à pied d’œuvre sur les lieux pour parer au plus pressé, bâcher, engager des reconnaissances.

D’autres toitures ont été endommagées, localement, à Roullet et Cognac, mais le «phénomène météo important» a été très localisé. Un habitant d'Orlut nous parle aussi d'une tornade qui aurait duré 20 secondes.

Au cours de la nuit, les vents forts dans le cognaçais et le rouillacais ont conduit à la coupure pendant quelques instants des lignes électriques des grandes structures 20 000 volts.
Selon EDF, la situation est maîtrisée et les grandes lignes fonctionnent de nouveau à la normale. Il ne reste plus que quelques endroits où l’électricité n’est toujours pas revenue, comme  à Ligné, déjà privé de téléphone en début de semaine. La situation devrait revenir à la normale dans la journée d’après EDF.

Céline, qui habite à La Couronne et qui partait travailler tôt ce matin, a filmé les éléments déchaînés dans sa rue. Elle a ensuite pris la direction de Sireuil où elle a photographié un arbre arraché par le vent.

Un arbre tombé sur la route à Sireuil. PHOTO/( Céline)

http://www.charentelibre.fr/2014/02/28/charente-gros-coup-de-vent-et-mini-tornade-a-chateauneuf,1882698.php

Voir les commentaires

un satellite américano-japonais d'étude des précipitations mondiales

Publié le par 2012

l’agence spatiale japonaise, la Jaxa, s'apprête à lancer le satellite d’observation de la Terre GPM Core Observatory (GPM pour Global Precipitation Measurement) de mesure des précipitations sur l’ensemble du globe. Réalisé en coopération entre la Nasa et la Jaxa, ce satellite sera placé en orbite par un lanceur japonais H-IIA. Si rien ne perturbe son lancement, le décollage est prévu ce soir, 27 février, depuis le centre spatial de Tanegashima, au Japon.

GPM Core Observatory sera placé à 407 kilomètres au-dessus de la Terre, avec une inclinaison de 65°. Cette orbite a été choisie parce qu’elle permet au satellite d’observer les précipitations qui se déclenchent du cercle arctique au cercle antarctique à différents moments de la journée. Il sera ainsi aux premières loges pour mesurer la formation et l’évolution de nombreux phénomènes météorologiques, comme les ouragans, mais également les périodes de sécheresse et d’inondations. Il étudiera ainsi le changement climatique et l'évolution des ressources d'eau douce. Alors qu’il est conçu pour fonctionner trois ans, les scientifiques s’attendent à l’utiliser au moins cinq ans.

Ce satellite s’inscrit dans un programme bien plus vaste qui s’appuie sur une constellation de nombreux satellites existants ou à lancer, dont les Metop européens et le Megha-Tropiques franco-indien. Ce système de plusieurs satellites prend le relais de la mission TRMM (Tropical Rainfall Measuring Mission). Il permettra de mesurer précisément toutes les trois heures les pluies et chutes de neige partout dans le monde, alors que le délai était de 17 heures pour la mission TRMM.

Les composants importants du satellite GPM Core Observatory : antenne à haut gain (high gain antenna), avionique et poursuite d'étoiles (avionics/star trackers), propulsion et roues de réaction (propulsion module/reaction wheels) et panneaux solaires (Solar Array). S'y ajoutent les instruments : les radars à précipitations bifréquence en bande Ka et Ku, à 35,5 GHz et 13,6 GHz (dual-frequency precipitation radar), fournis par le Japon, et l'imageur micro-ondes de la Nasa (GPM microwave imager).
Les composants importants du satellite GPM Core Observatory : antenne à haut gain (high gain antenna), avionique et poursuite d'étoiles (avionics/star trackers), propulsion et roues de réaction (propulsion module/reaction wheels) et panneaux solaires (Solar Array). S'y ajoutent les instruments : les radars à précipitations bifréquence en bande Ka et Ku, à 35,5 GHz et 13,6 GHz (dual-frequency precipitation radar), fournis par le Japon, et l'imageur micro-ondes de la Nasa (GPM microwave imager). © Nasa

Mieux comprendre le climat

Le satellite GPM Core Observatory sera au cœur du système. Certes, il réalisera des observations, mais il assurera surtout la coordination des données provenant de tous ces satellites. Ses données serviront également de standard pour unifier les mesures effectuées par les autres satellites de la constellation.

D’un point de vue purement scientifique, ce satellite devrait aider les chercheurs à mieux répondre aux demandes de prévisions du changement climatique pour les prochaines décennies. Alors que la modification du climat à l’échelle de la planète ne fait guère plus de doute, il existe de très grandes incertitudes sur l’évolution dans le temps d’un certain nombre de variables climatiques. Concernant les précipitations à l’échelle du globe, les chercheurs n’ont aucune certitude sur la façon et la forme dont elles vont évoluer, en matière d'intensité et de quantité, dans de nombreuses régions du monde. On s'attend à des événements météorologiques de plus en plus extrêmes.

Cette mission n’a pas seulement la recherche en point de mire. L’amélioration des modèles climatiques qui en découlera perfectionnera à son tour de nombreux systèmes d’aide à la décision dans des secteurs clés de l’économie (agriculture, transport) ou de la gestion des ressources en eau.

 

Le satellite américano-japonais d'observation des précipitations et des changements climatiques sur l'ensemble de la Terre, appelé Global Precipitation Measurement Core Observatory (ou GPM), va évoluer sur une orbite terrestre située à 407 km d'altitude. Il doit être lancé depuis le Japon dans la nuit de jeudi à vendredi

photo carte jeu illuminati 1995

Voir les commentaires

est ce une tete d'alien sur le nouveau disque dur d'intel ??? (video)

Publié le par 2012

Voir les commentaires

Des véhicules blindés non identifés apparaissent dans les rues de Crimée, en Ukraine (video medias)

Publié le par 2012

Sept APC (véhicules de transport de troupes blindés) ont été filmés par un journaliste Ukrainien dans les rues du village d'Ukromnoye, en Crimée, à quelque 10 kilomètres de Simferopol, la capitale régionale ukrainienne. Les véhicules blindés n'étaient pas identifiables (ni drapeaux, ni écussons) et les personnels - sans insigne reconnaissable - présents sur les véhicules n'ont pas répondu aux questions. Ces manœuvres coïncident avec l'étalage de forces militaires de la Russie, qui envoyait, le même jour, des jets de combat patrouiller le long de la frontière avec l'Ukraine. La Russie pourrait avoir donné refuge au président ukrainien en fuite, Viktor Ianoukovitch. Le drapeau russe a aussi été hissé sur le parlement de Crimée à Simferopol, occupé par un groupe d'hommes armés pro-russes.

Voir les commentaires

Exercice surprise: la Russie envoie des navires dans le nord du pays

Publié le par 2012

La Russie a commencé à déployer environ 80 navires et sous-marins dans les mers de Barents et de la Baltique dans le cadre de l'exercice militaire surprise de grande envergure lancé mercredi par le président Vladimir Poutine, a annoncé jeudi le ministère russe de la Défense.

"Environ 80 bâtiments de guerre, sous-marins et navires de soutien ont quitté leurs bases pour être déployés dans plusieurs secteurs des mers de Barents et de la Baltique", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les navires et l'aviation embarquée participent aux exercices de lutte antiaérienne et anti-sous-marine. Les équipages s'entraînent à rechercher et surveiller les sous-marins en utilisant des équipements hydroacoustiques différents, selon le communiqué.

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné mercredi la tenue d'un exercice militaire surprise de grande envergure dans l'ouest et le centre de la Russie. Les manœuvres se tiendront en deux étapes dont la première aura lieu les 26 et 27 février et la seconde du 28 février au 3 mars.

Les exercices impliqueront plus de 150.000 hommes et près de 1.200 matériels dont environ 90 avions, plus de 120 hélicoptères, plus de 880 véhicules militaires et 80 navires, selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

La Russie a effectué plusieurs inspections surprises de ses forces armées en 2013 pour la première fois depuis vingt ans. Ces manœuvres ont révélé plusieurs failles dans l'organisation des troupes. Les dirigeants russes ont décidé d'organiser d'autres exercices d'envergure en 2014.

http://fr.ria.ru/defense/20140227/200603429.html

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>