Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contrôle de la population, Europe : La puce électronique sera obligatoire pour tous les bébés à partir de mai 2014

Publié le par 2012

L’info fait le tour des blogs Italiens ! En mai 2014 entrera en vigueur en italie et ensuite à travers l’Europe, l’obligation d’initier les enfants à installer la puce sous la peau, qui doit être appliqué dans les hôpitaux publics .La puce donne des informations sur l’individu (nom, type de sang, date de naissance, etc) est également un détecteur GPS puissant qui fonctionne avec une batterie de micro-remplaçable tous les 2 ans dans les hôpitaux publics. 
 

nom4

 
La puce GPS est à l’intérieur de la nouvelle génération et permet une marge de détection d’erreur est égale ou inférieure à 5 mètres par conséquent.
 
Les puces seront gérées et exploitées par satellite. L’implant serait totalement indolore, grâce au fait que la puce est implantée sous la peau sous le coude, où il n’y pas de terminaisons nerveuses. Enfin il y a aussi certaines personnes qui trouvent de bons arguments en faveur de l’implant.Par exemple grâce à cette puce nous pourrons prévenir tous les cas de disparition ou d’enlèvement et nous pouvons, grâce à ce technologie contrôler à l’avenir facilement tous les criminels en général.
Voici un documentaire qui traite du sujet :


Total contrôle 3 par dictys

Source : spreadthetruth

http://www.chaos-controle.com/archives/2013/12/31/28812332.html

Voir les commentaires

la base lunaire dans la serie cosmos 1999 (1975) decrite dans une carte du jeu illuminati de 1995

Publié le par 2012

la base lunaire alpha dans la serie cosmos 1999

 

CONSTRUITE DANS LE CRATERE PLATO LA BASE FAIT 4 KM DE DIAMETRE ET S ETEND JUSQU A 1KM SOUS LA SURFACE

 

 

carte illuminati 1995

lire sur la carte illuminati le nom Plano au texas qui existe en amérique qui fait référence au lieu de la base lunaire dans le cratère plato

 

VOICI LA BASE LUNAIRE PRISE EN PHOTO VIA APOLLO 15 EN 1971

http://2012nouvelmorguemondial.over-blog.com/search/base%20lunaire/3

 

Voir les commentaires

Autour du soleil, les ovnis se suivent pour la téléportation, à l'autre univers, le 19 décembre 2013 (video)

Publié le par 2012


 

 

NASA n'a pas parlé de ce qu'elle sait à propos des ovnis
07:54 au 08:39 (durée 45 minutes), mais pas de vidéos, juste une image 08:24
Ovnis qui se suivent pour la téléportation
 Ovni derrière le soleil, Ovni devant le soleil, Ovni normal
 

 

 

 
OVNIS entrent et sortent pour se téléporter vers d'autre Univers
OVNIS lasers se trouve bien droit

 

 Les réalisateurs ont écouté les paroles du téléporteur, ils ont fait le montage, ce sont les mêmes

 

 

http://areazone51ufos.blogspot.fr/2013/12/autour-du-soleil-les-ovnis-se-suivent.html

Voir les commentaires

argentine:fissures à buenos airs

Publié le par 2012

Extreme heat cracked asphalt in Buenos Aires

Dec 26, 2013

high temperatures broke the ground in several places in the province.

Looks like a crack caused by an earthquake, but it is a crack caused by extreme heat .

Moron Neighbors were shocked on Tuesday and yesterday that in several places the asphalt broke due to the high temperatures that are held in Buenos Aires. First heard crunches and then they realized that the street was separated into two sheets of asphalt.

Cracks were detected in : Crisologo Larralde to 2000, the corner of Convention and Patagonian ( South Morón ) and Saavedra to 400.

"It's visible , but do not know if it can happen in a minor or extended sector. If there is movement of vehicles or pedestrians is dangerous because , in addition to the asphalt, also land rises ," the director of Civil Defense Moron Martin Carballo .

The zones were first set by the neighbors and the police then closed to prevent traffic accidents.

While there are hypotheses about the causes of the break on Friday experts define why this phenomenon occurred .

Source

Voir les commentaires

photos du glissement de terrain au mexique lors d'un seisme

Publié le par 2012










 

Voir les commentaires

des news des volcans en éruption Shiveluch (russie) et Suwanose-Jima (japon)

Publié le par 2012

Je n'ai toujours pas beaucoup de temps pour rédiger des posts actuellement mais je continue de suivre du mieux que je peux le déroulements des divers événements éruptifs.
Aujourd'hui deux on particulièrement retenu mon attention.
 
 
Y.Demyanchuk et le VAAC de Tokyo ont rapporté avoir relevé ce matin la présence d'une forte émission de cendres au Shiveluch. L'activité s'est déroulée vers 15h10 (heure locale, soit Heure Française +12 ou TU + 13 heures).
Le premier, sur place, a pu photographier l'événement. Il s'agit d'une importante phase d'effondrement du dôme-coulée qui s'extrude du complexe de dômes actifs (Molodoy Shiveluch), sans activité explosive verticale. L'écoulement le plus important a parcouru environ 7km de distance vers le sud, en parcourant une trajectoire similaire à celle qu'avaient suivies ceux du 03 décembre dernier.
Le VAAC de Tokyo, de son côté, a estimé l'altitude atteinte par les cendres du panache co-pyroclastique à environ 8km.
 
Ecoulement pyroclastique du volcan Shiveluch, 28 decembre 2013
Effondrement du dôme-coulée du Shiveluch le 28 décembre 2013. Image : Y.Demyanchuk
Le niveau d'alerte aviation reste à l'orange pour ce volcan, dont l'activité reste globalement relativement intense actuellement.
 
 
 
Depuis le 26 décembre l'activité du Suwanose-Jima semble connaitre une nouvelle phase de regain. Des panaches de cendres, toujours de faible importance, sont plus fréquemment relevés par le VAAC de Tokyo et les images de la webcam installée sur l'île montrent de forts reflets d'incandescence la nuit.
 
Activité strombolienne du volcan Suwanose-Jima, 29 decembre 2013
Forte incandescence au Suwanose-jima. Image: webcam JMA
 
Ces périodes d'activité un peu plus intense sont courantes sur cette île volcanique des Ryukyu qui connait une activité strombolienne fréquente.

MàJ 29 décembre 11h10

L'activité reste assez intense au Suwanose-Jima. La webcam installée sur l'île voisine monte bien, lorsque la plafond nuageux remonte assez, l'activité explosive et les projections qu'elle produit et qui, parfois, retombent en dehors du cratère actif.

 
Activité strombolienne du volcan Suwanose-Jima, 29 decembre 2013
Activité strombolienne du Suwanose-Jima. Image :JMA
 
Sources : VAAC de Tokyo; Volkstat.ru; JMA

Voir les commentaires

salvador:news sur l'Activité explosive sur le volcan San Miguel (Chaparrastique) 30/12/2013 (video)

Publié le par 2012

Une activité explosive s'est produite aujourd'hui au Salvador, à 10h50 (heure locale) sur le San Miguel, aussi appelé Chaparrastique en langue locale. L'activité a généré un imposant panache de cendres et provoqué la mise en place de l'évacuation préventive des personnes résidentes à moins de 3 km de l'édifice.
 
Panache de cendres du volcan San Miguel (Chaparrastique), 29 décembre 2013
Le panache de cendres vu depuis l'est. Image : La Prense Grafica (auteur non précisé)
Panache de cendres du volcan San Miguel (Chaparrastique), 29 décembre 2013
Le panache vu depuis l'ouest (environ...). Image : La Prensa Grafica (auteur non précisé)


D'après le Ministère en charge de l'Environnement et des Risques Naturels  Salvadorien (MARN) le panache s'est élevé jusqu'à 5000 m d'altitude [MàJ: entre 5 et 10 km selon le rapport n°3 du MARN édité le 30 décembre]. La protection civile a, de son côté, mis en place une alerte jaune dans la zone afin de limiter les accès à la zone des 3 kilomètres et gérer les évacuations. Visiblement des personnes ont dores et déjà été affectées par l'inhalation des cendres.

Pour le moment les informations sont assez disparates mais une conférence de presse du MARN aura lieu dans la journée pour poser les éléments importants de la situation et des mesures prises.

La dernière éruption connue, de faible intensité, s'est produite en janvier 2002. Depuis, l'édifice a de temps à autres, connu des crises sismiques dont certaines ont surtout été interprétées comme le résultat infiltration d'eau de pluie abondantes plus que d'une activité éruptive en préparation. Il faudra d'ailleurs attendre d'avoir des analyses plus approfondies de la part des volcanologues Salvadoriens pour savoir si le panache est constitué de cendres "juvéniles" (magma neuf) ou si il s'agit de roches anciennes pulvérisées.

Dans le premier cas en effet on peut s'attendre à un éruption normale, d'une durée impossible à déterminer mais au moins de quelques jours. Dans le second cas il peut s'agir d'une manifestation phréatique et il pourrait alors ne s'agir que d'une activité passagère.

MàJ: oooops! J'ai oublié un détail important, et même essentiel, qui explique pourquoi cette activité va être suivie de près dans les jours qui viennent: la seconde plus grande ville du Pays, San Miguel de la Frontera (un peu moins de 250 000 habitants en 2013), se trouve à environ 7 km au nord-est de l'édifice. Les cartes de risques éditées par indiquent que les coulées de lave et les écoulements pyroclastiques sont susceptibles d'atteindre la ville. Vous comprendrez alors pourquoi chaque manifestation est observée de près.


 

Extrait de la carte de risques élaborées par le MARN. Image: MARN



MàJ 2 (20h40)

Le vice-Ministre du MARN se déplace actuellement sur place pour constater l'importance de la situation, ainsi qu'une équipe de volcanologues. Dans le même temps le géophysicien Chilien Luis Donoso m'a fait savoir (et je l'en remercie chaleureusement) que le traffic aérien était perturbé suite à l'explosion de ce matin. Il faut dire que les chutes de cendres se sont révélées abondantes, comme le montre cette photo, prise à Sans Jorge, à environ 5 kms à l'ouest de l'édifice.

 

Chutes de cendres à San Jorge. Image: La Prensa Grafica (auteur non précisé)


Le journal en ligne La Prensa Grafica indique qu'actuellement ce sont environ 200 familles qui ont été prises en charges dans des "albergues" (refuges), et nombre d'entre elles ont évacué spontanément, sans l'aide des autorités.

Une petite vidéo prise au moment où le panache commence à s'étendre latéralement.

MàJ 3 (22h10)

Le capteur MODIS embarqué sur le satellite AQUA a pu faire une belle capture du panache qui s'étire globalement vers le sud-ouest du volcan sur environ 150 km de long.


 



MàJ 4 (30 décembre, 10h44)

L'activité s'est calmée sur la San Miguel après la puissante explosion qui a arrosé de cendres les villages alentours hier en milieu de journée.
Les sismogrammes indiquent que l'événement a été précédé d'une forte hausse de la sismicité à partir de 06h30 (heure locale) environ. Après l'événement, cette sismicité a rapidement décru, à partir de 12h30 (Heure locale). A 13h00 (HL), tout était presque revenu à la normale ce qui pourrait indiquer qu'il s'est agit d'un événement isolé, malgré sa puissance et les images impressionnates qui ont circulé sur le net. Le volcan a tout de même continué d'émettre un peu de cendres jusqu'à 17h00 (HL) environ, puis n'a plus émis qu'un abondant dégazage.
Toutefois il se pourrait que quelque chose n'ait pas fonctionné correctement au niveau institutionnel car le MARN a indiqué lors de sa conférence de presse d'hier qu'une sismicité anormale a été enregistrée à partir du 13 décembre, précurseur de l'événement. On peut donc dire que c'est un coup de chance qu'il n'y ait eu aucune victime directe, ni dégâts matériels conséquents.

Il faudra quand même attendre plusieurs jours ou semaines pour transformer en certitude la possibilité que l'activité retourne actuellement à la normale.

Au total, ce sont plus de 1000 personnes qui ont été évacuées après l'explosion, et 10 départements touchés par les chutes de cendres.


MàJ n°5 (19h13)

L'activité éruptive a été filmée par la webcam en streaming que je vous ais mise en colonne de droite du blog. On y voit bien le départ de l'explosion et, détail qui a son importance, un petit écoulement pyroclastique, très court, sur ce que je pense être le versant nord ou nord-est (à confirmer). Il se voit bien à partir de la 13ème seconde du film.

 

On peut aussi noter que l'activité explosive se déroule en réalité en deux temps: une première explosion qui ouvre le conduit puis une seconde plus puissante (qui produit l'écoulement pyroclastique) qui alimente le panache qui est monté entre 5 et 10 km d'altitude (5 pour les estimations sur place, 9 pour le VAAC de Washington et entre 5 et 10 pour le MARN...pas très clair en fait). Après cette seconde explosion l'activité explosive se maintient et alimente le panache sans discontinuer. Les volcanologues parlent ici d'une activité explosive "en conduit ouvert". Je pense qu'on peut catégoriser cette explosion dans le style vulcanien (peut-être une milliruption ou une centiruption dans l'échelle Klemettienne).


Sources : La Prensa Grafica; MARN; ACTIV; Luis Donoso (com.pers); youtube, MODIS/NASA

http://laculturevolcan.blogspot.fr/2013/12/activite-explosive-sur-le-volcan-san.html

Voir les commentaires

indonésie:les écoulements pyroclastiques ont commencé sur le volcan sinabung 30/12/2013

Publié le par 2012

 
Dans la suite logique de l'apparition du dôme de lave, les écoulements pyroclastiques ont fait leur apparition sur le Sinabung aujourd'hui.
 
Les premiers écoulements ont eu lieu aujourd'hui au levé du jour sur le versant sud-est. Une série de trois écoulements se sont produits, sans activité explosive verticale, c'est-à-dire produite par le simple effondrement du dôme qui a du atteindre le rebord de la zone sommitale et s'engager dans la pente de ce versant. Le plus long de la série a atteint 1500 m de distance.
 
 
Ecoulement pyroclastique sur le Sinabung, 30 decembre 2013
Ecoulement pyroclastique de 18h36 (heure locale). Image : Lingga.D.Yordanus
 
D'autres ont eu lieu, en particulier ce soir, à 17h22 et 18h36 (heure locale). Ce dernier a atteint une longueur de 2500 m.
 
La phase la plus sensible de l'éruption vient donc de débuter avec:
* d'un côté plus de 18000 personnes évacuées depuis plus d'un mois dans des conditions sanitaires difficile et donc probablement fatiguée physiquement et nerveusement.
* de l'autre côté une activité éruptive qui entre dans sa phase la plus problèmatique car non seulement les écoulements pyroclastiques sont susceptibles d'atteindre les zones agricoles, et donc de faire au minimum des dégâts économiques, mais surtout il envoient des quantités de cendres non négligeabales qui vont à nouveau rendre le quotidien des habitants proches plus difficiles. Tout cela sans compter la possibilité de voire se former des lahars, puisque la saison des pluies a commencé.
 
 
Non: on peut dire que 2013 ne se finira malheureusement pas dans de bonnes conditions pour les voisins du Sinabung...
 
Sources : Lingga.D.Yordanus (merci); BNPB

Voir les commentaires

italie:Incandescence sur le volcan l'Etna 29/12/2013 (video)

Publié le par 2012

A partir de 04h48 ce matin les webcams les plus sensibles aux basses lumières disposées sur l'Etna (Nunziata à l'est et Bronte à l'ouest) ont commencé à percevoir, vers 04h48 (Heure locale, soit 03h48 TU) une incandescence sur le NCSE. Il ne semble pas y avoir eu de projections associées à cette incandescence (rien de visible sur la webcam thermique de l'INGV installée sur la Montagnola).


 

Incandescence du volcan Etna, 29 decembre 2013
L'incandescence en fin de nuit vue depuis Nunziata. Image : Etnaweb
Incandescence du volcan Etna, 29 decembre 2013
L'incandescence vue depuis Bronte. Image: Nicola Zappala
Coté sismique l'apparition de cette incandescence correspond à une phase de faible hausse du trémor qui, actuellement tend à baisser à nouveau.
 
Trémor du volcan Etna, 22-29 decembre 2013
Evolution du trémor cette nuit. image : INGV
 
Cet événement peut être tout à fait passager mais si vous suivez les actus concernant ce volcan vous savez dores et déjà qu'il peut aussi être un précurseur d'une activité plus soutenue: sur l'Etna, tous les scénarios sont possibles. Une seule possibilité: rester vigilant, au cas où...
 
Affaire à suivre donc.

MàJ 1 (15h05)

Et c'est partit pour la série des mises à jour qui, a en croire la manière dont les choses évoluent sur l'Etna, risque de se poursuivre un peu.
Car peu près que la publication de ce post le trémor a entamé une phase de hausse assez importante, qui se maintient actuellement.

 
Evolution du trémor ce matin. Image :INGV


En surface, une activité explosive a débuté sur le NCSE produisant un panache de cendres, relativement important, à 11h16 (heure locale). A l'heure de cette mise à jour il ne s'agit que du premier.
 
Le panache de cendres de ce matin. Image: Enatrekking


MàJ n°2 (19h17)

L'activité strombolienne monte en puissance progressivement sur le NCSE. Les premières photos ont commencé à affluer depuis la zone. Le volcanologue Boris Behncke en a prise une depuis Zafferana Etnea (flanc est) à 17h30 (heure locale). De son côté, le trémor s'envole.

 
 

MàJ n°3 (22:54)

L'activité strombolienne a continué de monter progressivement en puissance, tout comme le trémor, et se manifeste par l'éclatement d'importantes bulles de gaz au sommet du NCSE. Les projections arrosent plus ou moins régulièrement une grande partie du cône et, souvent montent à une hauteur suffisante pour être vues par dessus la crête sommitale à Bronte.

 
L'activité strombolienne vue depuis l'ouest (gauche) et le sud-est (droite). Images: Nicola Zappal/Etnatrekking

Petite nouveauté: à partir de 21h11 (HL) une petite coulée à commencé à se mettre en place sur le versant est du NCSE, directement depuis la mi-pente. Sa très lente progression indique que, pour le moment en tout cas, il s'agit plus d'une légère fuite de lave accumulée dans le haut du conduit, que d'une véritable phase d'effusion. Elle se voit particulièrement bien depuis Nunziata.

 
Mise en place d'une petite coulée. Images : Etnaweb

Le trémor continue actuellement de grimper même si il semble entamer un palier.
 



MàJ n°4 (30 décembre 10:14)

Au court de la nuit l'activité n'a pas évolué en terme de style: une puissante activité strombolienne s'est maintenue au sommet du NCSE et la coulée a continué son parcours, dicté par le couple gravité/topographie. Dzns ce cas de figure ont parle d'une activité monotone, non pas dans le sens de "purée on s'ennuie là, faut qu'ça bouge!" mais dans le sens premier du terme, qui note la faible variation de l'activité, sans tenir compte de sa vigueur (et là, ça brasse pas mal, quoique moins que les précédents). Il n'y a pas eu, comme pour le 20ème paroxysme, de phase de fontaine de lave.

A partir de 23h00 la petite fuite relevée en début de soirée hier a commencé à être franchement alimentée et s'est progressivement transformée en grosse coulée. Au réveil, tout le fond de la Valle del Bove est tapissée de coulées sous le NCSE et je vous propose de reprendre, étape par étape, la construction de ce champs de coulées au travers des images de la webcam "Nunziata" d'Etnaweb, idéalement orientée.


 

Coulées du 21eme paroxysme du volcan Etna, 30 decembre 2013
Le champs de coulées ce matin. Image : Etnaweb

Etape 1

Tout a commencé, comme on l'a vu plus haut, par une petite fuite dans le flanc est du NCSE. Cette fuite est à l'origine de ce que je vais appeler tout au long de ce compte-rendu "coulée 1". C'est donc à partir de 23h00 environ que cette fuite se trouve alimentée de façon plus abondante et prend de l'ampleur. Elle reste cependant assez lente puisqu'il lui faut tout de même presque deux heures pour arriver à la base du NCSE.

 

Coulées du 21eme paroxysme du volcan Etna, étape 1
Evolution de la coulée 1. Images : Etnaweb



Etape 2

A partir de 00h10 un débordement se produit au niveau de la lèvre nord-est du NCSE: c'est la naissance de la "coulée 2" qui va tout d'abord se diriger vers le nord-est avant de bifurquer vers l'est. C'est une coulée déjà plus active que la coulée 1 signe que l'activité reste vigoureuse. Une heure plus tard, à 01h08, un second débordement se produit au niveau de la lèvre est du NCSE et se dirige vers la coulée 1, en grosse perte de vitesse depuis que la coulée 2 a fait son apparition.

 

Coulées du 21eme paroxysme du volcan Etna, étape 2
Evolution de la coulée 2. Images : Etnaweb


Etape 3

A 1h30 la partie amont de la coulée 2 subit une défluviation* qui génère un lobe, qui porte le nom de "coulée 3" et se dirige plein est. Très peu alimenté il s'arrête rapidement mais ce n'est pas la fin de son histoire (étape 4). Pendant ce temps les coulées 1 et 2 font leur petit bonhomme de chemin guidées par les creux dans la topographie. C'est à 02h29 qu'elles finissent pas se rejoindre sous le NCSE et poursuivent leur route ensemble. L'image de gauche, dans la composition ci-dessous, monte bien que le débordement décrit  dans l'étape 2 redonne de la vigueur à la coulée 1.

 

Coulées du 21eme paroxysme du volcan Etna, étape 3
Jonction des coulées 1 et 2. Images: Etnaweb


Etape 4

L'étape 4 est marquée par une vigoureuse reprise de la coulée 3, à partie de 03h41. Le lobe apparu à l'étape 3 n'avait plus bougé jusqu'alors mais une nouvelle phase débordement le réactive et lui fait rejoindre assez rapidement la coulée 2, avec laquelle elle se connecte à 05h40.

 

Coulées du 21eme paroxysme du volcan Etna, étape 4
Evolution de la coulée 3. Images : Etnaweb

 
Le trémor a connu un hausse jusqu'à 01h00 HL (00h00 TU) environ puis a entamé une phase de descente qui se poursuit actuellement par paliers. Il reste toutefois très élevé, signe que l'activité n'est pas encore terminée et peut encore évoluer, vers le plus comme vers le moins.


 

Evolution du trémor du volcan Etna, 30 decembre 2013
Evolution du trémor lors du 21eme paroxysme. La lente baisse se voit bien sur la droite. Image : INGV.



MàJ n°5 (12h24)

Ce matin à 08h12 (HL) le NCSE a initié une phase d'effondrement de son versant nord-est à l'origine d'un panache de cendres brunes qui a culminé à 08h14. Cette teinte est le signe qu'il s'agit de roches altérées et non de magma neuf (juvenil).

 

Effondrement sur le volcan Etna, 30 decembre 2013
Phase d'effondrement du NCSE, à 08h14 vu depuis le nord-est (Pizzi di Neri,gauche) et le sud-est (Shiena dell'Asino, droite). Images : Etnatrekking


La fin de cet épisode d'effondrement est marqué par la mise en place d'un écoulement pyroclastique peu dynamique, lui aussi constitué de cendres altérées (brunes).
 

Ecoulement pyroclastique sur le volcan Etna, 30 decembre 2013
L'écoulement pyroclastique vu depuis vu depuis le nord-est (Pizzi di Neri,gauche) et le sud-est (Shiena dell'Asino, droite). Images : Etnatrekking


Cet événement suit de près la mise en place d'une nouvelle coulée qui apparait sur les images de la webcam Shiena dell'Asino vers 08h10 et semble suivre le cheminement de la coulée 2, raison pour laquelle j'hésite à l'appeler "coulée 4". En effet il pourrait ne s'agire que d'une réalimentation de la coulée 2 et non d'une coulée à part entière. Il est impossible de distinguer, de jour, le moment où cette coulée émerge mais cela s'est produit vraisemblablement entre 07h30 et 08h00 au vu de sa vitesse de progression.
 

Coulée de lave sur l'Etna, 30 decembre 2013
La "nouvelle coulée" vue depuis la Shiena dell'Asino. Image : Etnatrekking



Sa mise en place semble conjointe avec l'apparition de traces de cendres brunes qui, une bonne demie-heure avant l'effondrement, se distinguent sur les images et semble être alimentées par une source située sur le haut versant nord-est. On peut donc poser l'hypothèse que l'émergence de cette coulée, entre 07h30 et 08h00, a déstabilisé ce dernier et provoqué son affaissement, qui s'est déroulé entre 08h12 et 08h17.


Depuis lors cette zone d'effondrement est le siège d'une incessant débourrage qui continue d'alimenter avec une vigueur inégale le panache de cendres brunes, qui contraste, et côtoie avec une certaine esthétique, le panache blanc-bleu-grisâtre produit par l'activité strombolienne.

 

Les deux panaches du volcan Etna, 30 decembre 2013
Les deux panaches de l'Etna. Image : Etntrekking



A suivre...

MàJ n°6 (19h00)

Je commence cette mise à jour par une vidéo du volcanologue Boris Behncke qui a filmé l'activité hier soir depuis Zafferana. On y voit bien la dynamique de l'activité strombolienne, et l'absence de fontaines de lave.

L'activité se poursuit actuellement et continue d'alimenter des coulées de lave dans la Valle del Bove mais les nuages empêchent de voir correctement l'activité, malheureusement.
Celle-ce ne semble pas encore prête à décliner car le trémor reste stable a un niveau élevé.


 

Evolution du trémor durant le 21eme paroxysme. Image : INGV



* une défluviation, pour une fleuve, est le fait de se diviser en deux (ou plus) bras pendant son écoulement.


Sources : INGV; Etnaweb; Nicola Zappala; Boris Bencke

http://laculturevolcan.blogspot.fr/2013/12/retour-dune-incandescence-sur-letna-ce.html

Voir les commentaires

Pas-de-Calais : "Ne rentrez pas, madame, je vais braquer le Netto !"

Publié le par 2012

Un gentleman braqueur qui prévient avant d'agir !
Un gentleman braqueur qui prévient avant d'agir ! (ARCHIVE)

D'après la Voix du Nord un homme aurait, au moment de braquer une grande surface dimanche matin à Libercourt dans le Pas-de-Calais, averti une dame de ses intentions pour lui éviter d'entrer dans le magasin. 

D'après la Voix du Nord, un jeune homme aurait avisé une dame sur le parking d'un Netto de Libercourt dans le Pas-de-Calais, dimanche matin, du braquage imminent du magasin par lui-même : "Ne rentrez pas, madame, je vais braquer le Netto là !". Tellement ahurissant que la vieille dame prendra ça comme une plaisanterie et poursuivra son chemin. L' homme se dirigera alors vers les deux caissières et arme de poing dans sa poche exigera, dans un calme évident, le contenu de leurs caisses. Le braqueur repartira avec l'argent aussi désinvolte qu'il était arrivé. Une matinée ensuite rythmée par les allées et venues de policiers qui auront pu assister à l’intégralité du méfait grâce à la vidéosurveillance du magasin. Un braquage qui s'est soldé par un butin d'à peine  300 euros pour le voleur gentleman.

http://www.midilibre.fr/2013/12/30/pas-de-calais-ne-rentrez-pas-madame-je-vais-braquer-le-netto,802686.php#xtor=RSS-5

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>