Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les clowns maléfiques frappent à nouveau: ils ont scarifié un jeune Luxembourgeois

Publié le par 2012

Des cambrioleurs ont manifestement profité de la psychose actuelle que font planer des groupes armés déguisés en clowns en France et chez nous pour pimenter leur forfait.

Les faits se sont passés dans un appartement de Luxembourg-Ville hier soir et sont relatés par le quotidien L’Essentiel. Le jeune locataire a été surpris chez lui par plusieurs hommes portant un masque de clown. Ils étaient 3 ou 7 selon la victime, qui a été tailladé avec un couteau. Résultat : une hospitalisation et 18 points de suture. "Les circonstances exactes ne sont pas claires", explique la police. Il s’agirait d’une tentative de cambriolage. C’est la première fois que le "phénomène des clowns maléfiques" touche le Luxembourg.

 

Des violents et malfrats en profitent en France

Chez nos voisins français, elle s’est étendue. Partie du Nord, elle a touché le sud et le cap d’Agde cette semaine. Quatorze jeunes déguisés en clowns et armés de couteaux et battes de baseball s’y sont "baladés" en rue. Ils ont été arrêtés par la police. Et à Montpellier, un passant a reçu 30 coups de barre de fer par 3 voleurs déguisés en clowns. Eux aussi ont été interpellés.

 

Aucune agression en Belgique

En Belgique, si des annonces sur les réseaux sociaux pullulent pour annoncer l’arrivée de ces clowns dans telle ou telle localité, rien de semblable aux véritables agressions perpétrées en France et désormais au Luxembourg n’a été enregistré. Seuls de clowns faisant mime de poursuivre des passants à pied ou en voiture ont été dénoncés. Mais plusieurs communes belges ont pris les devants et ont interdit les déguisements de clown sur leur territoire, y compris en ce jour d’Halloween.

 

D'où peut venir ce phénomène?

À l'origine de ce phénomène, très certainement une vidéo virale qui a circulé sur le web ces dernières semaines : une caméra cachée où l'on voit un clown faisant mine d'agresser les passants. Certains semblent vouloir reproduire la même chose en s'appuyant sur la Coulrophobie, la peur des clowns. Le Joker dans Batman, "Ça", le roman de Stephen King, ou même le film Orange Mécanique, autant d'exemples où l'on trouve des clowns maléfiques. Ils restent bien ancrés dans la culture populaire et dans l'imaginaire collectif.

http://www.rtl.be/info/monde/europe/1137665/les-clowns-malefiques-frappent-a-nouveau-ils-ont-scarifie-un-jeune-luxembourgeois

Voir les commentaires

Les tarifs réglementés de l'électricité augmenteront de 2,5% au 1er novembre

Publié le par 2012

Les tarifs réglementés de l'électricité pour les particuliers augmenteront de 2,5% à partir du 1er novembre. C'est la conséquence de l'application de la nouvelle formule de calcul et d'un rattrapage sur les tarifs appliqués en 2012 et 2013.

Cette augmentation, définie par un nouvel arrêté tarifaire publié ce vendredi au journal officiel, intervient après le gel d'une hausse de 5% prévue au 1er août par le gouvernement, qui avait prévenu que les tarifs augmenteraient plus modérément à l'automne. 

28 millions de foyers concernés

Selon cet arrêté, cette augmentation tarifaire applicable à quelque 28 millions de foyers par EDF, se décompose en une hausse de 1,6% au titre de la nouvelle méthode de calcul et de +0,9% au titre du rattrapage tarifaire. 

Il fait suite à la publication mercredi du décret fixant les modalités de la nouvelle méthode de calcul dite par "empilement", qui fixe désormais les tarifs par l'addition des coûts des différentes composantes de la filière en intégrant le prix de l'électricité sur les marchés de gros. 

Le rattrapage tarifaire doit lui permettre de couvrir le manque à gagner subi par EDF en 2012 et 2013 en raison de l'écart entre les tarifs appliqués et les coûts supportés. 

Sur les réseaux sociaux, il n'aura pas fallu attendre longtemps avant d'avoir les premiers commentaires critiques des internautes-consommateurs. 


http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-tarifs-reglementes-de-l-electricite-augmenteront-de-2-5-au-1er-novembre_1617407.html

Voir les commentaires

Centrales nucléaires France : deux nouveaux survols mystérieux par des drones dans la nuit de jeudi à vendredi au-dessus de la centrale de Golfech (Tarn-et-Garonne) et de Penly (Seine-Maritime) à la même heure

Publié le par 2012

Encore des objets volants non-identitfiés au-dessus de sites sensibles. La centrale de Golfech (Tarn-et-Garonne) a été survolée dans la nuit de jeudi à vendredi par un drone. Selon i-Télé, qui révèle l'information, le survol a été constaté par la gendarmerie, qui annonce également que des photos ont pu être prises.

 

A la même heure, la centrale de Penly (Seine-Maritime) a elle aussi connu le même sort. 

Dans les deux cas, «il n'y a pas eu de conséquences pour la sécurité des installations», assure
, citée par la chaîne de télévision. «Ces engins n'ont pas été neutralisés car ils ne représentaient pas de menace directe», a déclaré un porte-parole de la gendarmerie. 

Ces incursion ne sont pas une première : il y a quelques jours,
EDF avait annoncé qu'au moins 7 de ses 19 centrales avaient été illégalement survolées par ces engins sans pilote dirigés depuis le sol à l'aide de télécommandes. La première incursion remonte au 5 octobre, sur le site de Creys-Malville (Isère) avant Gravelines (Nord), Cattenom (Moselle), au Blayais (Gironde), à Bugey (Ain), Chooz (Ardennes) et Nogent-sur-Seine (Aube).

Un site militaire et un autre d'Areva ont aussi été survolés

Cette vague de survols sans précédent est d'autant plus intrigante que certaines de ces incursions sont intervenues parfois à la même date, notamment le 19 octobre. Parmi toutes les centrales visitées, celle de Bugey a été survolée à plusieurs reprises.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/tarn-et-garonne-nouveau-survol-mysterieux-d-une-centrale-par-un-drone-31-10-2014-4255245.php#xtref=http%3A%2F%2Fwww.google.fr%2Furl%3Fsa%3Dt%24rct%3Dj%24q%3D%24esrc%3Ds%24source%3Dnewssearch%24cd%3D1%24ved%3D0CCIQ-AsoAjAA%24url%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.leparisien.fr%252Ffaits-divers%252Ftarn-et-garonne-nouveau-survol-mysterieux-d-une-centrale-par-un-drone-31-10-2014-4255245.php%24ei%3DFmxTVNy0A43daryGgZAK%24usg%3DAFQjCNEPphaLYHAbiPCnpVnbC9IFlN9n9Q%24bvm%3Dbv.78677474%2Cd.d2s

 

Voir les commentaires

Les animaux «doués de sensibilité», l'Assemblée nationale confirme

Publié le par 2012

L'Assemblée nationale a adopté jeudi soir une disposition, déjà votée par les députés en avril, qui reconnaît aux animaux la qualité symbolique «d'êtres vivants doués de sensibilité», rejetant les amendements écologistes pour aller plus loin ou UMP pour restreindre sa portée.

Au terme d'un débat animé mais moins vif que lors du premier passage dans l'hémicycle, les députés ont voté l'article alignant le code civil, qui considère les animaux comme «des biens meubles», sur les codes pénal et rural qui les reconnaissent déjà comme «des êtres vivants et sensibles».

«Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens corporels», est-il aussi écrit.

L'Assemblée avait initialement introduit un amendement en ce sens porté par le député PS des Hautes-Pyrénées Jean Glavany dans le projet de loi de modernisation et de simplification du droit, ensemble de mesures juridiques très diverses qu'avait déjà voté le Sénat.

La mesure avait été critiquée aussi bien par certains défenseurs des animaux, qui estiment qu'elle est dénuée de portée pratique, que par la FNSEA, principal syndicat agricole, qui craignait qu'elle «ne remette en cause la pratique de l'élevage».

Mais le principal syndicat agricole français voit désormais dans la rédaction du texte un moindre mal, car les animaux ne se voient pas doter d'une nouvelle catégorie, entre celle des hommes et celles des biens, comme l'avait demandé une vingtaine d'intellectuels en 2013.

«La FNSEA, que je connais bien, et (...) les éleveurs, que je connais très bien, étaient il y a quelques mois remontés comme des pendules, ont réfléchi et sont dans une autre tonalité», s'est réjoui M. Glavany, ancien ministre de l'Agriculture.

L'écologiste Laurence Abeille, qui a parlé d'une «modification cosmétique» de la loi, a échoué à faire adopter deux amendements afin d'accorder un statut juridique aux animaux, notamment en stipulant qu'ils doivent bénéficier de conditions conformes aux impératifs biologiques de leur espèce et assurant leur bien-traitance.

Elle a été vigoureusement soutenue par la socialiste Geneviève Gaillard, également membre du groupe de protection animale qui prépare une proposition de loi sur le statut de l'animal.

Mais le gouvernement, la rapporteure PS Colette Capdevielle, l'UMP, l'UDI ont désapprouvé les amendements écolos. «Le texte est équilibré. Si on va trop loin, on fout en l'air le dispositif car on le fragilise juridiquement en cas de recours au Conseil constitutionnel», a objecté M. Glavany. «Certes, les animaux sont sensibles, mais ce sont des biens», a jugé l'UMP Jacques Myard, inquiet de «conséquences économiques».

Egalement rejeté, un amendement signé par plusieurs élus UMP et défendu par Guy Geoffroy visait à réécrire l'article sur l'animal avec le motif affiché d'éviter tout «flou juridique susceptible d'être exploité par les détracteurs de l'élevage».

«Cela viderait quelque peu le texte voté», a opposé la rapporteure, qui a aussi réaffirmé que «le régime juridique des animaux reste inchangé et que les règles régissant leur propriété continueront à s'appliquer». L'UMP Frédéric Lefebvre s'est dit opposé à l'amendement de ses collègues, après avoir salué dans l'article tel que rédigé «un premier pas qui doit nous rassembler».

La modification législative adoptée au printemps faisait suite à une pétition lancée il y a près de deux ans par la fondation de protection animale 30 Millions d'amis, et qui a reçu le soutien de plusieurs intellectuels.

Par la suite, députés et sénateurs ont échoué à se mettre d'accord sur une version commune du projet de loi, le désaccord portant non sur la disposition relative aux animaux mais sur une habilitation donnée au gouvernement pour modifier le droit des contrats et obligations.

De ce fait, le projet de loi, dans sa version établie par l'Assemblée, doit de nouveau être examiné par chacune des deux chambres, avant d'être définitivement adopté par l'Assemblée, qui aura le dernier mot.

http://www.20minutes.fr/planete/1471882-20141030-animaux-doues-sensibilite-assemblee-nationale-confirme

Voir les commentaires

Une nouvelle video montre des policiers étasuniens tirer 45 fois sur un Africain-Américain dans le style d'un peloton d'exécution

Publié le par 2012

Une nouvelle vidéo montre la brutalité de la police états-unienne contre les noirs Américains alors que huit policiers tirent 45 fois sur un Africain-Américain, déficient mental, dans l'état du Michigan.

La victime âgée de 49 ans, Milton Hall, a été tuée par les policiers dans la ville de Saginaw en 2012.

L'affaire avait déclenché une fureur locale et une enquête fédérale il y a deux ans.

L'American Civil Liberties Union (ACLU) qui a diffusé la vidéo ce Lundi a présenté un témoignage au sujet des tirs de la police.

La vidéo montre les huit policiers appeler l'homme se tenant dans un parking, un chien grognant sur l'infortuné. Hall ne portait aucune arme sauf un canif. Il a été ensuite abattu par les policiers de 45 coups de feu, 14 balles le touchant et le tuant.

L'ACLU a donné la vidéo prise du tableau de bord d'un véhicule de police aux représentants de l'Organization of American States afin de faire pression sur le gouvernement fédéral pour qu'il analyse une fois de plus la scène de la mise à mort de Mr Hall.

En Février, le ministère de la justice a dit qu'il ne pouvait pas "trouver suffisamment de preuves de mauvaise conduite des policiers" pour inculper les huit policiers.

Pendant l'audition de Lundi, Mark Fancher, un avocat affilié avec l'ACLU du Michigan, a dit que les policiers étaient organisés "comme un peloton d'exécution" et a vilipendé le ministère pour ne pas avoir inculpé les policiers.

Fancher a déclaré que l'incident "n'était pas seulement insensé, mais clairement injuste et a grandement violé le droit à la vie de Mr Milton Hall."

Dans un entretien avec Press TV le mois dernier, l'analyste politique américain Randy Short a dit que la politique de Washington concernant la population noire américaine inclut l'avortement de masse, l'incarcération de masse et un "génocide croissant" de la part de la police.

Short a dit a dit que non seulement les policiers n'étaient pas punis pour avoir tué des noirs, mais qu'ils étaient souvent "récompensés pour tuer des noirs."

http://www.presstv.ir/detail/2014/10/28/383912/us-police-shot-black-man-45-times/

http://fr.sott.net/article/23699-Une-nouvelle-video-montre-des-policiers-etasuniens-tirer-45-fois-sur-un-Africain-Americain-dans-le-style-d-un-peloton-d-execution

Voir les commentaires

France: des centrales nucléaires survolées illégalement par des drones au mois d'octobre

Publié le par 2012

des centrales nucléaires, dont une en déconstruction, ont été survolées par des drones en octobre, «sans conséquences sur la sûreté ni le fonctionnement des installations», a-t-on appris mercredi auprès d'EDF, qui a porté plainte.

Le premier survol «d'un aéronef assimilable à un drone» a été détecté le 5 octobre au-dessus de la centrale en déconstruction de Creys-Malville (Isère), selon EDF. Les autres survols ont eu lieu au-dessus des centrales de Gravelines (Nord), Cattenom (Moselle), du Blayais (Gironde), du Bugey (Ain), de Chooz (Ardennes) et de Nogent-sur-Seine (Aube).

EDF a porté plainte à deux reprises en dix jours après le survol de sa centrale nucléaire de Saint-Vulbas (Ain) par un «aéronef assimilable à un drone», selon une information du site internet de la centrale.

 
Source © AFP

Voir les commentaires

Honduras: La sécheresse menace plus de 500 000 personnes

Publié le par 2012

Une sécheresse prolongée menace la vie de plus de 500 000 personnes au Honduras qui peinent à s’alimenter.

Une grave sécheresse met en danger plus de 500 000 personnes au Honduras, les poussant à émigrer, d’après ce qu’a indiqué la Fédération Internationale de la Croix Rouge et du Croissant Rouge (IFRC) mercredi.

Le Honduras, la nation comptant le taux de meurtre le plus élevé, a déjà été affecté par un champignon mortel qui a dévasté sa production de café, la principale culture économique du pays, et une sécheresse régionale grave a mis en difficulté près de 3 millions de personnes, qui ont du mal à trouver à manger en Amérique Centrale.

Dans un communiqué, l’IFRC a déclaré que près de 571 710 personnes étaient affectées par la sécheresse au Honduras, qui les a mis en danger de famine à cause des cultures ravagées, des prix de la nourriture plus élevés et du travail réduit pour les agriculteurs à journaliers. 

22,6% des 8,5 millions d’habitants du Honduras souffrent de malnutrition chronique, tandis que 42,5% vivent dans des conditions de pauvreté extrême 

« Certaines familles vendent leurs biens et leur bétail pour s’assurer d’avoir assez de nourriture pour survivre, tandis que d’autres migrent pour échapper aux effets de la sécheresse » a déclaré l’IFRC, ajoutant que les enfants et les pauvres étaient particulièrement vulnérables.

Des dizaines de milliers d’enfants d’Amérique Centrale ont entrepris un voyage dangereux vers le nord des Etats-Unis l’an dernier, dépassant les ressources frontalières et initiant un débat politique enflammé sur la façon dont les Etats peuvent gérer cet afflux.

La population ayant le plus migré est la population du Honduras, d’après les données des Etats-Unis.

Jose Alvarado, le commissaire du pays pour les services d’urgence, a déclaré qu’il espérait que les moissons à venir au début du mois prochain commenceront à alléger les 122 000 familles vulnérables vivant de l’agriculture.

Près de 30 000 familles auront besoin d’aide jusqu’à trois mois après la récolte, d’après lui.

« Nous avons présenté un plan aux agences de coopération et à la communauté internationale demandant 13,2 millions de dollars pour aider ces familles. Ces personnes rencontrent de graves difficultés pour accéder à la nourriture mais elles ont aussi besoin d’aide dans les domaines de la santé, de l’hygiène et de l’eau » a-t-il ajouté.

CARTE JEU ILLUMINATI 1995

 

Source © Sandra Bresson / actu news environnement

http://www.reuters.com/article/2014/10/22/us-honduras-drought-idUSKCN0IB2QQ20141022

http://naturealerte.blogspot.fr/2014/10/30102014honduras-la-secheresse-menace.html

Voir les commentaires

nouvelles des volcans en éruption le Cerro Negro de Mayasquer et Chiles (Colombie / Equateur) et le Copahue (Chili / Argentine)

Publié le

Cerro Negro de Mayasquer et Chiles (Colombie / Equateur)

: L’activité sismique est encore intense sur le Cerro Negro de Mayasquer et sur le Chiles. Quelque 81 000 secousses ont été détectées depuis le 29 septembre, avec 6 300 événements le 25 octobre. L’interférométrie (InSAR) et un réseau GPS haute résolution ont montré une déformation localisée au sud du volcan Chiles. Le niveau d’alerte reste à l’Orange (niveau 3 sur 4). Le 23 octobre, un article de presse a indiqué que 3500 familles avaient été évacuées des localités Chiles, Panam, et Mayasquer

Source: Service Géologique de Colombie.

Copahue (Chili / Argentine)

La sismicité a diminué sur le Copahue ces derniers jours et les émissions sont devenues plus diffuses avec d’infimes quantités de cendre. Un petit lac de boue s’est formé dans le cratère. Le niveau d’alerte a été abaissé à la couleur Jaune et les visiteurs sont priés de ne pas entrer dans la zone de sécurité de 3 km autour du cratère.

Source: SERNAGEOMIN.

Voir les commentaires

M6: Des journalistes interpellés pour avoir incité des ados à se déguiser en clowns pour terroriser des passants

Publié le par 2012

En l'échange d'un verre dans un bar, un journaliste de la boîte de production "Keep in News"  a demandé à des mineurs de se déguiser en clown et d'effrayer les passant pour les besoins d'un "reportage". La police a mis un terme à cette mascarade.

En manque de témoignages, il a préféré inventer. Un journaliste d'une société de production a demandé à des mineurs de se déguiser en clown et de faire peur à des passants à Douai (Nord) pour les besoins d'un documentaire. C'est ce qu'a indiqué, ce jeudi, le procureur de la République de la ville, qui a dénoncé une pratique "inadmissible".

M6, qui se désolidarise de la boîte de production dans cette affaire, a fait savoir qu'elle n'achètera pas, ni ne diffusera, le sujet commandé.

Un rappel à la loi

 

"J'ai convoqué dans mon bureau le journaliste, le rédacteur en chef et le patron de la boîte de production pour un rappel à la loi, car c'est inadmissible", a dit Eric Vaillant jeudi soir, au lendemain de l'incident.

 

"Les policiers doivent s'occuper d'autres choses que des clowns provoqués par les journalistes", a-t-il ajouté.

M6 se désolidarise

 

La boîte de production en cause, Keep in News, travaillait pour le magazine de la chaîne M6 "66 minutes".  M6 a de son côté évoqué le non respect du "code de déontologie de la profession", et s'est "désolidarisée" de Keep in News (KIN).

 

La chaîne précise qu'elle "n'acquerra ni ne diffusera" le sujet sur le phénomène des clowns agressifs, qui a fait récemment souffler un vent de panique, notamment dans les villes du Nord/Pas de Calais.

Recrutés sur Twitter

Mercredi vers 19 heures, la police municipale a surpris dans un parc deux jeunes âgés de 16 ans habillés en clown qui tentaient de faire peur aux passants. Les deux faux clowns étaient suivis par un journaliste qui les filmait, a indiqué le procureur.

Interpellés par la police, les deux jeunes ont raconté qu'ils avaient été contactés et recrutés par un journaliste de 35 ans sur Twitter afin d'illustrer la vague des "clowns agressifs", qui se développe en France depuis deux semaines. D'après la même source, le journaliste, venu de Paris, a apporté les masques de clown. Un des mineurs était en possession d'une bombe lacrymogène.

Plusieurs infractions, mais pas de poursuites

Selon le magistrat, "il s'agit d'une provocation d'un mineur à commettre un délit, en l'occurrence des violences sur des personnes. Ce sont des faits réprimés de cinq ans de prison et de 150.000 euros d'amende".

En outre, "il y a également une infraction à la vie privée car le journaliste n'avait pas demandé l'autorisation des parents alors qu'il filmait des mineurs", a rappelé le procureur Vaillant, soulignant qu'il n'y aurait cependant pas de poursuites.  

Le procureur a aussi précisé que les mineurs n'ont pas été payés par le journaliste, qui se sont juste vu offrir un verre dans un bar.

http://www.bfmtv.com/societe/faux-clowns-a-douai-un-journaliste-bidonne-un-reportage-en-engageant-des-mineurs-843582.html

Voir les commentaires

Costa rica:éruption du volcan Turrialba depuis mercredi matin Cest la plus importante jamais enregistrée depuis 1866 (videos medias)

Publié le par 2012

une activité explosive, visiblement assez importante s'est déroulée dans la nuit, à 23h40 (heure locale) ce qui explique que les réseaux sociaux ne soient pas envahis d'images de l'événement. L'événement, qui semble à priori avoir duré environ 45 minutes, a été accompagné d'une sismicité importante, certaines secousses ayant même été ressenties par la population locale. Les éléments que l'on trouve à l'OVSICORI, observatoire de volcanologie Costaricain sont pour le moment peu importants. Des volcanologues font un survol de l'édifice afin de déterminer: - quelle a été l'ampleur réèlle du phénomène - localiser l'évent actif - relever les éventuels changements - faire toute observation possible pour tenter de comprendre ce qui s'est produit Inutile d'aller chercher des détails sur la webcam: elle ne fonctionne plus depuis juillet dernier. Des images ont été collectées via les réseaux sociaux afin d'essayer de déterminer comment les cendres se sont dispersées. En tout cas les volcanologues étaient sur place en cours de nuit, pendant les chutes de cendres, pour une collecte toute fraiche!

Cendres collectées par un volcanologue de l'OVSICORI-UNA pour analyse. Image: CRHoy

Pour le moment il n'y a pas de données précises quand aux caractéristiques du panache: hauteur maximale, direction de dispersion, charge en cendres etc. Cependant on peut lire que des cendres sont tombées sur Heredia, à 55 km au nord-ouest de l'édifice et Coronado, à 25 km à l'ouest, dans les faubourgs de la capitale, San José. La direction du panache serait donc plutôt nord-ouest. Des volcanologues étaient montés hier matin au sommet pour faire des relevés et avaient pu observer dans le cratère de très hautes températures. A l'observatoire, les sismomètres ont aussi enregistré des phases de trémor en cours de journée. Des volcanologues sont donc retourné au sommet pour faire aussi des observations de terrains. Il sera en particulier important de déterminer la nature de cette explosion, à savoir phréatique (sans magma) ou magmatique/phréatomagmatique (avec magma). La première à toutes ses chances car le volcan produit de temps en temps ce type d'activité (mai 2013 pour la précédente), sans toutefois que cela prenne la forme d'une explosion vraisemblablement assez violente comme celle de cette nuit. Aussi, les volcanologues ne semblent-ils pas exclure pour le moment que cette activité puisse être un signe avant coureur d'une activité magmatique. C'est en tout cas une hypothèse qu'il vont confronter aux données.

Quelques images des cendres.

 

Mise à jour 18h39

Au fur et à mesure que ja journée avance au Costa Rica les inforamtions deviennent plus nombreuses. Tout d'abords, l'activité explosive de cette nuit a été suivie d'au moins une autre explosion au cours de la matinée. Elle a été photographiée à 08h29 du matin (heure locale) lors du survol effectué par les volcanologues de l'OVSICORI-UNA. La panache brun clair, avec un second petit panache plus clair à la base, semble aller dans le sens d'un rôle de l'eau dans cette activité (activité phréatique si il n'y pas de magma; phréatomagmatique si le magma participe et fournit une partie des cendres du panache).

Le panache de cendre de 08h29 du matin. Image: Federico Chavarría/OVSICORI-UNA

Concernant les chutes de cendres, elle ont finalement été emportée vers l'ouest plutôt que le nord-ouest, et touché de nombreuses zones habité. Mon erreur viens d'une chose toute bête: il y a au moins 2 Hérédia, l'un au nord-ouest de l'édifice, et l'autre à l'ouest, dans la banlieue de San José. Heureusement il s'est agit de chutes faibles, donc sans conséquences particulières d'autant plus qu'elles ont eu lieu en pleine nuit. Les volcanologues ont fait une "googlographie" simplifiée des zones touchées par les chutes de cendres.

Zones touchées par le chutes de cendres. Image: OVSICORI-UNA

Les volcanologues indiquent par ailleurs que l'événement n'est pas isolé: l'activité sismique a commencé à se modifier dès la semaine dernière, ce qui les avait incité à modifier le niveau d'alerte. Parallèlement le dégazage avait commencé lui aussi à changer, en particulier par une hausse significative du taux de SO2 émis. Bref: ils n'ont pas été surpris par ces émissions de cendres, même si il n'est jamais possible de prévoir à l'avance ni le moment où elles commenceront, si leur intensité. Enfin, détail important: les premiers témoignages laissaient penser que l'activité avait été assez violente. Il semble maintenant que plus le temps passe plus les qualificatifs soient plus "faibles" pour caractériser ce qui s'est passé cette nuit. Elle n'aurait par ailleurs duré que 25 minutes, entre 23h10 et 23h35 (heure locale). Les choses se précisent donc. En tout cas si l'hypothèse "phréatisme" se confirme pour cette activité, cela fera du Costa Rica l'endroit le plus phréatique du monde, avec une activité de ce type sur le Rincon de la Vieja en septembre, et sur le Poàs mi-octobre.

Sources:  OVSICORI-UNA; CRYoy; Twitter

http://www.nacion.com/sucesos/desastres/Erupcion-volcan-Turrialba-grande-registrada_0_1448255244.html

http://laculturevolcan.blogspot.com/2014/10/volcan-turrialba-activite-explosive.html

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>