Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #maltraitance animaux tag

Un jeune sanglier traverse la voie rapide au nord de Perpignan , ce jeudi après-midi.

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

On ne sait pas s'il tentait d'échapper aux chasseurs mais un sanglier s'est retrouvé sur la RD900, la voie rapide qui relie le péage nord de l'autoroute A9 à Perpignan, ce jeudi après-midi.

A la grande stupeur des automobilistes, nombreux en ce début d'après-midi, un jeune sanglier courrait sur les voies de circulation à hauteur de la côte des Baixanencs en provenance de Rivesaltes.

 

"Je me rendais à Perpignan lorsque j'ai vu un animal courir au milieu de la route au pied de la côte des Baixanencs," témoigne Muriel qui nous a fait suivre les photos du sanglier. "Les véhicules arrivant de Narbonne ont ralenti et mis les feux de détresse. Nous l'avons donc suivi puis dépassé quand il s'est arrêté visiblement épuisé et couinant sur la bande d'arrêt d'urgence..."

Nul ne sait ce qu'il est advenu du suidé qui semblait toutefois s'être mis à l'abri sur le bord de la route. Notre témoin a son idée. "Il y a un parapet de chaque côté des voies, il était pris au piège. Il a peut-être pris ensuite la bretelle de sortie vers le Polygone. Il était visiblement effrayé et exténué".

on le sais au risque de grave accidents de voitures mais l'état ne fait rien

Un autre exemple dernièrement toujours vers Perpignan

Nous sommes à Alenya, une commune de quelque 3.400 habitants dans les Pyrénées-Orientales, non loin de la frontière espagnole. Une habitante est prévenue par son voisin qu’il y a des bruits suspects chez elle, relate France Bleu Roussillon.

La Catalane découvre dans son jardin alors un… sanglier. L’invité surprise aurait escaladé le mur de la propriété en passant par un petit tas de bois.

« Mon salon de jardin est détruit »

Et les dégâts sont impressionnants, raconte cette habitante à la station de radio : « J’ai de la terre partout, du sang sur mes murs, mon salon de jardin est détruit, mes baies vitrées sont rayées… Et aucune assurance ne prendra en charge…. »

Un louvetier est intervenu dans le jardin pour régler le problème. Le sanglier est désormais mort, et il attend sagement dans le congélateur de terminer… en civet.

Mercredi 13/09/2017 matin, Caroline Robert n'en croyait pas ses oreilles lorsque son voisin l'a appelé alors qu'elle était à son travail. Un sanglier avait franchi ses murs de clôture, hauts de près de deux mètres, et était coincé dans son jardin de 80 m²...

Plantations, mobilier d'extérieur, la bête d'environ 60 kilos, visiblement blessée, avait tout dévasté autour d'elle. Passé la stupeur, cette habitante d'Alénya a rapidement appelé la gendarmerie de Saint-Cyprien, puis la fédération de chasse qui lui ont donné le numéro d'un louvetier. Ce spécialiste nommé par décret préfectoral est chargé, entre autres de gérer ces situations.

 

"Il est intervenu efficacement dans la demi-heure. Il a abattu le sanglier d'une balle", raconte, encore choquée, la jeune femme. Mais passé l'étonnement, c'est un sentiment de colère qui prédomine.

"J'ai une fillette de 4 ans qui joue parfois dans le jardin !"

"J'ai appris que le sanglier avait déjà été aperçu dans la matinée au village, non loin du centre de loisirs et que personne ne s'en était inquiété. Cela aurait pu être plus grave. J'ai une fillette de 4 ans qui joue parfois dans le jardin. Que se serait-il passé si elle y avait été à ce moment-là ? À mon arrivée il n'y avait personne alors que mon voisin avait alerté les forces de l'ordre. Et je ne vous parle pas des assurances qui ne prennent rien en charge."

Le sanglier aurait vraisemblablement escaladé un tas de bois situé derrière la clôture de l'infortunée avant de sauter dans le jardin. Cyril Florentin le louvetier avoue : "C'est la première fois que j'interviens dans un jardin clos. Généralement les sangliers trouvent une porte de sortie." Ce ne fut hélas pas le cas mercredi. Cet incident risque de relancer le débat sur l'augmentation importante du nombre de sangliers dans le département.

 

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Vivont caché ,suite a de nombreux piratages de sites alternatif ,dès a présent  plus d'adresses de sites alternatif seront donné sur ce blog 

Voir les commentaires

chasseurs : 14 loups, 4 ânes, 1 cheval, 2 enfants morts, 4 blessés… depuis l'ouverture de la chasse

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Une ouverture de la saison de chasse qui démarre sur les chapeaux de roue : tout le monde trinque cette année.

Côté chasseurs, ça n’aura pas tardé : dès le 1er jour de chasse, un ado de 13 ans est tué en pleine tête, par son propre grand père. Quelques jours plus tôt, un autre adolescent a été tué, parce que, « l’ouverture de la chasse » dépend des régions et des départements, sans oublier les espèces chassables toute l’année

Mais cette année, ils semblent vouloir faire dans l’inédit, l’originalité ! Par exemple, ce chasseur qui confond chien et loup (mais a-t-on le droit de tirer sur une espèce protégée ? Il me semblait que non…). Rassurez vous, on peut faire mieux ! Prenons exemple sur ce chasseur ayant tué… 4 ânes. Pas un ni deux, mais bien 4 ! Certainement mis au défi de faire pire, un autre a abattu un cheval. Pas dit que ce soit un chasseur, mais tout de même… Je croyais que la première règle était d’identifier l’espèce avant de tirer ?

Plus de 350 morts depuis 2000, de 125 à 150 accidents par an, sans même mentionner les massacres faits aux sangliers, cerfs, renards, chevreuils… Et sans oublier les espèces élevées comme les faisans qui sont des cibles faciles.

Ni les espèces protégées comme les loups. 14 pour le moment, mais on imagine bien que le quota sera atteint, faisons leur confiance. Cette année, on notera les ignobles opérations qui auront tué 5 louveteaux en tout. Vraisemblablement 3 dans leur tanière, l’info n’a pas été confirmée mais le manque de clarté semble confirmé ce fait. La brigade anti loups fait bien son sale travail…

Et du côté éleveurs ? Ah, ils font forts cette année aussi ! Déjà, comme d’habitude, ils n’acceptent aucun compromis par rapport au nouveau plan loup, qui, d’après eux, « va à l’encontre du bon sens » et ont prévu de manifester ce week-end. Des mesures qui vont à l’encontre du bon sens, lesquelles ?

 - Conditionner l’indemnisation des dommages dus au loup à la mise en œuvre des mesures de protection
> Donc cela fait plus de 20 ans que tout les éleveurs sont indemnisés systématiquement, sans qu’ils ne soient obligés de mettre en œuvre des moyens de protection, alors même que ces moyens de protection sont largement subventionnés ?

 - Prioriser les tirs d’effarouchement et de défense simple, restreindre la délivrance des tirs de défense renforcée
> Donc leur but, c’est de tuer le loup ?

    - Interdire les tirs de prélèvement avant la fin de l’été avec la volonté affichée de fortement les réduire voire les supprimer
> Donc on continue les plans loups comme actuellement, qui ne font qu’augmenter les quotas pour des résultats dont personne n’est satisfait, ni les éleveurs avec de plus en plus de moutons tués, ni les écologistes avec de plus en plus de loups tués ?


Et ils osent parler de bon sens… Quand ils se remettront, même un peu, en question, on pourrait discuter, mais pour le moment, ça n’est pas la peine.

Autre preuve : le dossier ours. Mi-juillet, suite à un ours, 200 brebis se tuent dans une falaise. Tensions, anti-ours primaire… Et agressions d’agents ONCFS. Mais l’affaire ne s’arrête pas la ! Car depuis, une vidéo de menaces a carrément été tournée et diffusée, annonçant le retour de la chasse à l’ours.

La réponse ne s’est pas faite attendre du côté nounours. Plus sérieusement, l’ours, la bonne blague ! Il n’y a même pas 50 ours dans toutes les Pyrénées, pour une superficie de 19000 km², pas moyen de faire avec ? Apparemment, non, et une fois de plus, ce n’est pas aux humains de s’adapter un tant soit peu aux rares ours existants, mais aux ours de disparaître pour laisser paître nos moutons. Qui finiront tous en ragoûts. 200 brebis qui se jettent dans un ravin, n’est-ce pas leur emplacement qui est à remettre en question ? Ou clôturer les parties les plus dangereuses ? Ou mettre des chiens patou ? Ou un berger ? ou Lama (voir ici) Non bien sûr, c’est tellement plus simple d’aller vouloir exterminer le roi déchu de nos forêts…

Et continue encore ce débat stérile, où les gens qui se disent proches de la nature, qui osent se mentionner comme la faisant, l’aidant, chasseurs et éleveurs, sont les premiers à vouloir l’anéantir. La nature, c’est justement ce qui semble vous répugner, c’est le côté « sauvage », non domestiqué. Vos plans de chasses et vos élevages sont l’opposés de la nature. Ils pourraient y faire partie si vous l’acceptiez, mais si c’est pour l’éradiquer, non, décidément, ce n’est pas ça, la nature. Et personnellement, je ne veux pas de votre vision de nature, bien trop dénaturée à mon goût.

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Vivont caché ,suite a de nombreux piratages de sites alternatif ,dès a présent  plus d'adresses de sites alternatif seront donné sur ce blog  

 

 

Voir les commentaires

Un bison sauvage vu pour la première fois depuis 250 ans en Allemagne. Résultat : les autorités l’abattent.Le WWF déclare qu'il déposera prochainement une plainte contre les fonctionnaires qui ont autorisé les chasseurs à descendre une rareté de la nature jamais repérée depuis 250 ans.

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Après plus de 250 ans, un bison sauvage a été repéré en Allemagne, les autorités l’ont abattu. Explication selon Chris Heinrich, membre du conseil d'administration de WWF, les autorités n’ont pas su comment réagir et ont pris l'animal comme une menace.

voir article WWF ici

Le WWF déclare qu'il déposera prochainement une plainte contre les fonctionnaires qui ont autorisé les chasseurs à descendre une rareté de la nature jamais repérée depuis 250 ans.

Le bison sauvage a été aperçu le 13 septembre dernier près de la rivière Oder à Lebus, une commune à une petite centaine de km à l' est de Berlin.

Voir les commentaires

Canada : Un chasseur abat un chien de thérapie sous les yeux de son maître

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Kaoru, chienne de thérapie de 4 ans, n’a pas survécu au tir d’un chasseur. Celui-ci est interrogé par les autorités pour savoir s’il s’agit d’une erreur de jugement ou d’un acte volontaire, la première hypothèse semblant la plus probable.

La vie de Kaoru s’est brutalement arrêtée ce lundi 18 septembre. Cette chienne de thérapie de 4 ans a été tuée par un chasseur alors qu’elle accompagnait sa maîtresse, le collègue de celle-ci et d’autres chiens lors d’une randonnée, comme le rapporte CBC.

Cette femelle Tamaskan (race de chiens de traîneau non reconnue par la Fédération Cynologique Internationale) avait été formée par Valley Calderoni, membre du centre de réhabilitation Canine Valley à Squamish (Colombie-Britannique, Canada). C'est ainsi qu'elle est devenue chienne de thérapie pour les enfants autistes et les personnes émotionnellement instables.

Elle a notamment aidé un homme qui était tombé en dépression après la mort de sa femme dans un accident de la route.

Lundi, sa maîtresse Valley Calderoni et son collègue Markie Blackburn s’apprêtaient à rassembler le groupe de chiens pour prendre le chemin du retour quand un coup de feu a retenti. Kaoru s’est effondrée et a commencé à saigner. Elle est morte dans les bras de Valley.

L’auteur du tir, un chasseur, a immédiatement été interrogé par la gendarmerie royale canadienne de Squamish et par les agents des services de conservation de la faune locale.

D’après les premiers éléments recueillis, le tir mortel aurait été le fruit d’une « erreur de jugement », mais l’enquête se poursuit. L’homme aurait-il pris la chienne pour un loup ? Quand bien même cela aurait été le cas, la chasse au loup est interdite dans le secteur où le tir a eu lieu. En revanche, la chasse au cerf mulet et à l’ours noir est légale dans la zone et en cette saison.

 

Kaoru (photo Canine Valley)

Voir les commentaires

Deux accidents de chasse impliquant des enfants se sont produits ce week-end .Bilan, un ado mort, un enfant grièvement blessé

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

 

Deux accidents de chasse impliquant des enfants se sont produits ce week-end en Métropole. Le premier a eu lieu dimanche vers 11h30 en Vendée, sur la commune de Triaize. Un enfant de 13 ans a été mortellement touché par un coup de fusil alors qu’il ramassait un volatile. Son grand-père est à l’origine du tir.  Blessé à la tête, il a été conduit en arrêt cardio-respiratoire au CHU de Nantes où il a finalement succombé à ses blessures. Une enquête est ouverte.

Dimanche matin, un autre enfant de 11 ans et son père ont été grièvement blessés lors d’une battue à Collobrières, dans le Massif des Maures. 

L’enfant, touché à l’estomac et au poumon, a été transporté par hélicoptère à l’hôpital. Son père, âgé de 49 ans, a été blessé aux jambes. Leur pronostic vital n’est pas engagé. 

Les deux victimes auraient été touchées par un projectile tiré par le chef de traque. Selon les informations du Parisien, le tireur aurait expliqué viser un chevreuil.

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Vivont caché ,suite a de nombreux piratages de sites alternatif ,dès a présent  plus d'adresses de sites alternatif seront donné sur ce blog 

Voir les commentaires

Beaujolais :Deux amis ivres tiraient à tire-larigot près d'habitations lorsque l'un d'entre eux a cru voir un lièvre. Il a alors fait feu, mais a touché son compère plutôt que l'animal.

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

En octobre 2016, une partie de chasse a mal tourné à Juliénas dans le Beaujolais.

Deux amis ivres tiraient à tire-larigot près d'habitations lorsque l'un d'entre eux a cru voir un lièvre. Il a alors fait feu, mais a touché son compère plutôt que l'animal. La victime a reçu 23 plombs dans le corps. Mais fortement alcoolisée et magnanime, elle avait décidé de ne pas se constituer partie civile.

Ce sont pourtant les deux chasseurs qui se sont retrouvés au tribunal de Villefranche mardi, sur le banc des prévenus. Il leur était reproché d'avoir chassé trop près d'habitations où se trouvaient potentiellement des enfants. Ils ont écopé respectivement de 400 et 600 euros d'amende, leurs armes ont été saisies et détruites et ils ont l'interdiction d'en détenir pendant 3 ans.

 

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Vivont caché ,suite a de nombreux piratages de sites alternatif ,dès a présent  plus d'adresses de sites alternatif seront donné sur ce blog

Voir les commentaires

Savoie:il part aux champignons... et revient avec un fusil de chasse "un gros calibre, une arme pour tuer du gros gibier"

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Voilà une nouvelle histoire du bon et du mauvais chasseur mais cet habitant de Saint-Alban-Leysse n'arrive pas à la trouver drôle. Il y a quelques jours, alors qu'il était parti chercher des champignons au sommet du col de l'Epine, à Saint-Sulpice, il a croisé un groupe de chasseurs qui partait en 4x4: "et sur le toit d'une des remorques de chiens, j'ai un vu un fusil. J'étais avec un ami, on n'en croyait pas nos yeux".

Sur la route en redescendant le col, les deux amis ont trouvé l'arme au beau milieu de la route: "un gros calibre, une arme pour tuer du gros gibier". Le promeneur a remis l'arme aux gendarmes de la Motte-Servolex ce mercredi après-midi.

Plus d'informations dans les éditions de Savoie du 21 septembre.

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Vivont caché ,suite a de nombreux piratages de sites alternatif ,dès a présent  plus d'adresses de sites alternatif seront donné sur ce blog  

 

Voir les commentaires

Après qu'un chasseur confond un cheval pour une biche et un autre confond une vache pour un sanglier , un autre a abattu une chienne Malinois croyant que c'était un loup et bien ce n'est pas fini un chasseur décime à lui seul presque un troupeau d’ânes de randonnée croyant que c'était une biche (video media fr)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

 

Dans le troupeau, il ne reste qu’un survivant.

Ses quatre compagnons ont été tués ce dimanche par un chasseur suisse selon leur propriétaire. 

La nouvelle a été rendue publique sur
la page Facebook d’Arpi’âne

"Fanfan et Mistral ont été tués à priori sur le coup. Moustique mutilé - par des balles d'un énorme calibre qui sont faites pour torturer et qui explosent à l'intérieur de la cible - a dû être euthanasié. Et Ulule, qui était debout, mais blessé, que l'on pensait pouvoir sauver, avait en fait les deux antérieurs brisés ; il a fallu aussi l'euthanasier" précise la propriétaire des animaux sur Facebook
La nouvelle s'est répandue comme un traînée de poudre sur les réseaux. Elle a été partagée notamment par la SPA du Chablais.

Ce n'est pas le premier accident de chasse du genre dans les Bauges. Il y a un an, en octobre dernier, un chasseur avait tué un cheval à La Motte-en-Bauges en pensant qu'il s'agissait d'une biche.

Anes abattus dans les Bauges

 

commentaire 2012 :voilà se que ça donne tu sors sur le site de la mairie de portiragnes dans l'hérault (mon village) les 4 vérités sur ces putains de chasseurs ,sa donne ça CECI S'APPELLE DE LA CENSURE

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Vivont caché ,suite a de nombreux piratages de sites alternatif ,dès a présent  plus d'adresses de sites alternatif seront donné sur ce blog 

Voir les commentaires

Côte d'Azur: Après qu'un chasseur confond un cheval pour une biche et un autre confond une vache pour un sanglier , il y a encore plus fort un chasseur abat une chienne Malinois de deux randonneurs car il pensait que c'était un loup

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Croyant voir un loup dans son fusil à lunette, un chasseur a tué le chien d'un couple de randonneurs alors qu'il participait à une battue, jeudi après-midi à Saint-Auban,

Alors qu'un couple de randonneurs en vacances empruntaient le chemin de grande randonnée le GR510 à Saint-Auban, dans l'arrière-pays grassois, leur chienne Geisha -malinois de 6 ans qui trottinait juste devant eux- a été abattue par un chasseur se trouvant 40m au-dessus du chemin.

Il participait à une battue sanglier-loup.

les maîtres portent plainte

Une scène aussi triste qu'incompréhensible pour les maîtres de Geisha qui portait un collier orange tandis qu'eux-mêmes étaient habillés de couleur vives.

Très affectés, ils ont porté plainte contre le chasseur "pour que cela n'arrive pas aux autres. Nous, c'est trop tard, cela ne fera pas revenir notre chienne qui nous suivait en randonnée depuis 6 ans."

 

A LIRE AUSSI

Le chasseur confond un cheval... avec une biche et le tue

DRÔME Volvent : Le chasseur confond une vache… avec un sanglier

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Voir les commentaires

TRADITION DE MERDE:Espagne _ ils mettent le feu à ses cornes, le taureau se tue sous leurs yeux (video)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

La tradition de l'embolada a viré au drame dans une fête traditionnelle de Foios près de Valence. Un taureau s'est tué sous les yeux de centaines de spectateurs.

La vidéo est restée en travers de la gorge des défenseurs des animaux. Un taureau est mort lors d'une fête traditionnelle à Foios, près de Valence en Espagne, relèvent nos confrères de France TV Info. Une vidéo a été publiée dimanche 23 juillet sur la page Facebook d'un groupe intitulé "Bull defenders united".

Les images, cruelles, montrent la bête attachée à un poteau avec une corde s'agiter alors que le bout de ses cornes est en feu. Affolé l'animal parvient à se libérer. Il s'écarte de quelques mètres puis fonce en direction du poteau sans doute pensant éteindre les flammes. Il a été tué sur le coup devant plusieurs centaines de spectateurs.

Une pétition lancée sur internet

Selon France TV Info, c'est lors d'un "Toro embolado" ("Taureau avec des boules"), que l'animal est mort. L'association de défense des animaux Bulls Defenders United a diffusé les images sur sa page Facebook suscitant l'indignation. Une pétition adressée au gouvernement espagnol a été lancée sur internet. Samedi 29 juillet, elle avait recueilli près de 7 000 signatures.

Par ailleurs, l'interdiction de la corrida a été votée récemment aux Baléares, comme en Catalogne.Le débat prend de l'ampleur en Espagne. 40 000 taureaux meurent chaque année en Europe. 

 Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>