Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Theresa May prête à utiliser l'arme nucléaire pour protéger son pays

Publié le par 2012

La première ministre britannique Theresa May a déclaré qu’elle était prête à utiliser l'arme nucléaire afin d'assurer la protection du Royaume-Uni.

Lors d'une intervention devant le parlement, la première ministre britannique Theresa May a déclaré que les armes nucléaires devaient devenir la base de la sécurité du pays. La question de la sécurité est d'ailleurs devenue le sujet principal de l'intervention de la chef du cabinet des ministres.
Mme May a également annoncé qu'elle était prête à donner son feu vert à une attaque nucléaire capable de tuer des centaines de milliers de personnes, si cela garantirait la sécurité du Royaume-Uni, cite le
Telegraph reprenant ses propos.

Auparavant, elle avait déclaré que le Royaume-Uni devrait moderniser son bouclier nucléaire étant donné la menace que représentent pour Londres la Corée du Nord et la Russie. Le programme de modernisation de la capacité de défense du Royaume-Uni, selon Mme May, doit consister en la création d'une nouvelle flotte sous-marine dotée de systèmes de missiles Trident.

 

Le 13 juillet, la reine Elizabeth II a nommé la ministre de l'Intérieur Theresa May première ministre du Royaume-Uni. David Cameron a annoncé le 11 juillet qu'il quitterait son poste de premier ministre britannique mercredi 13 juillet, et non en octobre comme il avait été déclaré auparavant. Le même jour, Theresa May est devenue la seule candidate en lice dans la course à la succession de David Cameron, après le retrait de sa rivale, la secrétaire d'Etat britannique à l'Energie Andrea Leadsom. Mme Leadsom a annoncé son retrait dans une déclaration à la presse de Londres, soulignant que Theresa May, à qui elle a apporté son soutien, était "la mieux placée" pour diriger le gouvernement.

Carte jeu illuminati 1995,plan nouvel ordre mondial

https://fr.sputniknews.com/international/201607191026797362-theresa-may-utiliser-arme-nucleaire/

Commenter cet article