Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #quand la fiction devient realite tag

la nasa-a-t-elle capturait une ancienne machine minière sur l'asteroide eros au cours de l'annee 2000

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Eros est un .asteroid en forme de cacahuète allongé et le premier objet découvert et le deuxième plus grand près de la Terre avec un diamètre moyen d'environ 16,8 kilomètres et nommé d'après le Dieu grec de l'amour, Eros.

Eros a été l'un des premiers astéroïdes visités par un vaisseau spatial, le premier orbite, et le premier a atterri mou.

Le vaisseau spatial de la NASA NEAR Shoemaker a visité Eros en 1998 avec un survol et est entré en orbite vers 2000, et le 12 février 2001, à la fin de sa mission, il a atterri sur la surface de l'astéroïde à l'aide de ses jets de manœuvre.

L'image ci-dessus d'Eros, tirée de l'engin spatial NEAR Shoemaker le 1er mai 2000, à une altitude orbitale de 53 kilomètres, montre, selon la NASA, un gros bloc rectangulaire de 45 mètres de diamètre.

Mais est-ce vraiment un bloc ou pourrait-il s'agir d'une sorte de machine minière ancienne?

Étant donné que les données de l'engin spatial collectées sur Eros en décembre 1998 suggèrent qu'il pourrait contenir 20 000 milliards de kilogrammes d'aluminium et des quantités similaires de métaux rares sur Terre, comme l'or et le platine, il n'est pas improbable que ce que l'on appelle boulder est une machine minière qui a été utilisée par une civilisation extraterrestre avancée pour l'extraction de tous ces métaux précieux.

voici l'image originale de la Nasa ici

rappellez vous 

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Voir les commentaires

Des caméras de l'astromobile Opportunity, de la mission Mars Exploration Rover de la NASA, ont pris une photo d'un objet ressemblant beaucoup à un vaisseau spatial extraterrestre sur la surface de la planète Mars

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

La réalité dépasse souvent la fiction... Des caméras de l'astromobile Opportunity, de la mission Mars Exploration Rover de la NASA, ont pris une photo d'un objet ressemblant beaucoup à un vaisseau spatial extraterrestre. Au moins, c'est ce qu'affirment des «archéologues» virtuels.

Un utilisateur du site Reddit a partagé un cliché de la surface de Mars pris par des caméras de l'astromobile Opportunity, de la mission Mars Exploration Rover, en 2005, où on peut voir un objet mystérieux, qui ressemble, selon lui, à un Ovni. 

« Heu, la NASA ? Un Ovni capté par la mission Mars Exploration Rover ? Est-ce que cela est réel ? », a-t-il écrit, commentant le cliché publié.

- The Independent (@Independent) 13 октября 2017 г.
Les avis des internautes ont été partagés. Mais la majorité estime que l'objet mystérieux est bien un vaisseau spatial extraterrestre.

« Essentiellement, c'est ça. Des extraterrestres sur Mars », a écrit un des Redditors, KaneinEncanto.
La NASA ne s'est pas encore prononcée sur ce sujet et n'a pas commenté cette « découverte ». 

En outre, notons au passage que l'information diffusée par The Independent avait déjà été couverte par des médias internationaux. 

Plus tôt, d'autres « chercheurs » avaient annoncé avoir découvert sur la surface de Mars une pierre avec des inscriptions rappelant, d'après eux, des hiéroglyphes égyptiens. 

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Voir les commentaires

Inédit reportage sur France 5 ce soir 20h50 "Un monde sans travail ?"

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Mercredi 11 Octobre 2017
20h50 - 22h00 (Durée : 1h10)
 
Un monde sans travail ?
Genre : Société
Pays : France - Belgique - Date de sortie : 2016
Réalisateur(s) : Philippe Borrel
Résumé :
Le plein-emploi apparaît comme le symbole d'un passé révolu. Les machines «intelligentes», plus fiables et moins coûteuses que les êtres humains, sont en passe de remplacer les travailleurs, tandis que l'essor des algorithmes contribue à une automatisation croissante du travail. La prochaine cible de cette quatrième révolution industrielle est sans conteste les cols-blancs, le coeur de la classe moyenne. Equête sur cette fin annoncée du travail. En France, en Belgique, en Suisse, dans la Silicon Valley et sur la côte Est des Etats-Unis, des chercheurs, des entrepreneurs ou des lanceurs d'alerte témoignent, eux qui sont au coeur de ce nouveau monde, confrontés à une fracture technologique et sociale inédite.

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Voir les commentaires

Hollande:Epiée et importunée par une webcam piloté par pirate Français.Cette webcam servait à surveiller son chiot quand elle était absente de son domicile et lui permettait aussi de parler à son animal de compagnie

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Une cliente hollandaise de la chaîne de magasins Action a eu une expérience désagréable après l'achat d'une webcam.

Rilana, une Néerlandaise originaire de Brummen, s'était acheté une petite webcam chez Action il y a deux mois pour surveiller son chiot quand elle était absente de son domicile. Connectée au wifi, la caméra lui permettait aussi de parler à son animal de compagnie.

"Bonjour Madame"
Sauf qu'un jour, son nouveau gadget s'est mis à tourner de lui-même et une voix en français s'est adressée à elle. "Bonjour Madame", a-t-elle entendu via le micro intégré. "J'ai bougé de gauche à droite et la caméra m'a suivie", raconte-t-elle, sous le choc.

La jeune femme s'est sentie très mal à l'aise, épiée dans son intimité par un inconnu. Elle a d'emblée coupé la caméra. "Je croyais que j'étais devenue folle. J'étais vraiment terrifiée. J'étais observée, mais depuis combien de temps? Qu'est-ce qu'on a vu de moi? De ma maison, de mes objets personnels?"

En présence d'une ami, Rilana a décidé de rebrancher l'appareil, pour voir ce qui allait se passer. Et là, rebelote. Une voix en français, puis en anglais, s'est mise à lui parler. Lorsqu'une proposition indécente lui a été faite, elle a rangé pour de bon la caméra.

Action mène l'enquête
La cliente a prévenu Action et lui demande de retirer le produit des rayons. La chaîne de magasins néerlandaise va mener l'enquête. "Nous avons dans un premier temps saisi l'objet", explique Yvette Moll, porte-parole de la société. "De cette manière, nous allons examiner où se situe le problème. Provient-il du Wi-Fi, du mot de passe, est-ce un hacker ou l'appareil lui-même?"

Pour l'instant, Action n'a pas encore reçu d'autre plainte. "S'il devait s'agir d'un problème plus vaste, nous retirerons bien évidemment les webcams. Nous conseillons en tout cas aux clients de modifier le mot de passe standard et de sécuriser le Wifi".

carte jeu illuminati de luxe 2002,plan nouvel ordre mondial

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Voir les commentaires

Suisse:MediaMarkt veut faire revenir les clients avec un robot

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Paul attend les clients à l’entrée de MediaMarkt à Zurich. Ce nouvel employé du magasin de la chaîne allemande de vente d’électronique du centre commercial de Sihlcity, à Zurich, n’est pas un humain. Ni même un humanoïde. Paul est un robot, sorte de joystick géant sur roulettes, qui accueille les visiteurs, les emmène au rayon qui les intéresse, tout en les divertissant avec du small talk sur la météo ou avec des préoccupations de robot – «Il faut que je fasse attention à ne pas croiser Siri.» Il fait même des plaisanteries: «Vous voulez que j’appelle un collègue? Ils ne sont pas aussi rapides que moi», dit-il si l’humain en question ne surgit pas immédiatement après avoir été sommé de se présenter.

Mais c’est à peu près tout ce que propose Paul. Pour des détails sur un produit, c’est effectivement un spécialiste en chair et en os qu’il faudra faire venir. Surtout si l’on veut converser en suisse-allemand ou si on ne parvient pas à dissimuler un accent français en bon allemand. Dans ces cas, Paul a de la peine à suivre, comme on a pu le constater lors de sa présentation à la presse jeudi matin à Zurich.

Notre grand format sur la croissance des robots dans l’horlogerie: Mon horloger est un robot

«Trop attendu pour être sur Internet»

MediaMarkt n’a cependant pas de visées révolutionnaires. Paul, le «robot gentleman», est là pour amuser la galerie, pas pour remplacer une partie des 1272 employés du groupe en Suisse, explique Martin Rusterholz, patron de MediaMarkt pour la Suisse depuis avril. Car le vendeur d’électronique doit faire revenir d’urgence les clients dans ses magasins. D’après des chiffres publiés par le Blick, la chaîne a perdu environ un quart de son chiffre d’affaires dans le pays depuis 2010. En 2016, la filiale suisse enregistrait 748 millions de francs de chiffre d’affaires. Selon le quotidien zurichois, pourtant, ses deux principaux concurrents, MElectronics et Interdiscount, ont maintenu des ventes stables, voire crû pendant la même période.

En vidéo: A Zurich, un robot fabrique des murs

«Paul doit nous aider à redresser la barre, mais ce n’est pas la seule mesure prise. Nous avons aussi revu notre stratégie de communication, nous allons investir dans les magasins physiques et en ligne pour devenir le numéro un de la vente omnicanal [sur le Web et en magasin, ndlr] dans l’électronique en Suisse», avance Martin Rusterholz. Le volume du marché a diminué, affirme-t-il. Surtout, «nous avons trop attendu pour être sur Internet». Et pris du retard par rapport à Digitec, qui dit représenter 40% des ventes en ligne. Le Zurichois de 54 ans pointe le nouveau magasin, plus petit mais plus moderne, que MediaMarkt s’apprête à ouvrir à Aarau et qui symbolisera ce renouveau. Les employés auront par exemple des iPad, qui permettront aux clients d’obtenir toutes les informations mais aussi de payer directement, sans devoir faire la queue à la caisse.

Cours de drones et de cuisine

La diminution des ventes touche tout le commerce de détail, confronté à la concurrence de sites de vente en ligne souvent moins chers, mais elle affecte plus durement les petits commerces. Tout le secteur repense sa stratégie et cherche des solutions pour faire revenir les clients dans les magasins, en misant sur la technologie, sur le conseil ou en repensant l’offre. Chez MediaMarkt, cela passera notamment par des ateliers, de toutes sortes. A côté de leçons de pilotage de drones, des cours de cuisine devraient par exemple être proposés.

A ce sujet: Les commerçants suisses, nouveaux perdants de la mondialisation

Ces questions se posent pour l’ensemble du groupe MediaMarktSaturn, qui investit désormais fortement pour rattraper son retard numérique avec d’autres nouveautés. Paula, par exemple, disponible dans des magasins Saturn, l’autre chaîne du groupe, en Allemagne, est l’équivalent holographique de Paul et conduit les clients à travers les magasins grâce à des casques de réalité virtuelle.

Le groupe, coté à Francfort, travaille aussi sur un nouveau magasin en ligne qui sera disponible au quatrième trimestre. Dans toute l’Europe, l’entreprise réalise 22 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 10% en ligne. Une proportion un peu plus faible en Suisse. Cela alors que des études montrent que la proportion des produits vendus en ligne atteint en moyenne 25% dans l’électronique.

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Voir les commentaires

Chine : 1ère opération réussie d’un robot dentiste sans aucune intervention humaine (video media)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Samedi 23 septembre en Chine, un robot-dentiste a réussi la première pose d'implants dentaires sans aucune intervention humaine. La technologie pourrait permettre de rapidement combler la demande de soins en dentisterie du pays, qui souffre d'un manque chronique de spécialistes de la bouche.

Le robot-dentiste travaille à la fois plus vite et de manière plus précise qu'un dentiste humain. Son usage pourrait réduire les problèmes liés aux erreurs lors de la pose d'implants dentaires.

 

Opération dans les standards mondiaux


Il opère sans aucune hésitation, avec la dextérité de la machine. A ses côtés, le dentiste se trouve réduit au rang d'assistant, tout juste bon à changer les embouts et forets nécessaires à l'opération. Samedi 23 septembre, dans la ville chinoise de Xian, dans la Province du Shanxi, un robot-dentiste a mené avec succès une opération consistant à poser deux implants dentaires dans la bouche d'un patient.

L'opération a duré une heure. Et au final, la machine l'a achevée dans les standards mondiaux, avec une marge d'erreur dans la pose des implants de l'ordre de 0,2-0,3 mm. Ce robot-dentiste, qui va sans doute faire beaucoup parler de lui, a été développé conjointement par l'Hôpital Militaire chinois et l'Institut de robotique de l'Université de Beihang, basé à Pékin. Il ouvre des perspectives inédites dans un pays qui souffre d'un manque chronique de dentistes qu'il ne parvient pas à rattraper.
A LIRE AUSSI
Selon plusieurs chercheurs, les robots domestiques peuvent être facilement piratés pour espionner et attaquer les propriétaires. (video)

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Voir les commentaires

Poutine a peur qu’un jour les robots ne « nous mangent tous »

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Vladimir Poutine a exprimé ses craintes sur l’intelligence artificielle en demandant au plus grand cabinet technologique de la Russie combien de temps cela prendra avant que les robots intelligents ne nous mangent.

Le président russe a parlé à Arkady Volozh, chef de la société Internet Yandex, lors d’une visite du quartier général de Moscou.

Volozh discutait du potentiel de l’IA lorsque Poutine a surpris avec sa question, « quand est-ce que la technologie va nous manger? »

Selon le radiodiffuseur russe financé par l’État RT, la question a époustouflé Volozh.

Il a répondu: « Jamais, je l’espère. »

Après une pause, il a ensuite expliqué que d’autres machines sont «meilleures que les humains» dans certaines zones, en donnant l’exemple des excavations; les robots creusent mieux et plus efficacement que les humains.

Il a ajouté: « Mais on ne se fait pas manger par des excavateurs. »

Poutine, cependant, est resté de marbre. Il est intervenu, en disant tout simplement: « Ils ne pensent pas ».

Au début du mois de septembre, Poutine a déclaré « que l’IA est l’avenir, non seulement pour la Russie, mais pour toute l’humanité ».

Mais il a également déclaré que, parallèlement à ses «opportunités colossales», il s’agit de «menaces difficiles à prévoir».

Il a déclaré: « Quiconque sera le chef de cette sphère, deviendra le dirigeant du monde. »

Mais il a également déclaré que, parallèlement à ses «opportunités colossales», il s’agit de «menaces difficiles à prévoir».

Le président a également promis de partager tout «le savoir-faire» que la Russie acquiert sur le terrain pour éviter des conflits avec la technologie.

Mais en exprimant sa préoccupation au sujet de l’avenir de l’IA, il a rejoint l’avis du fondateur de Tesla, Elon Musk, qui est fortement favorable à la régulation de son développement.

Le milliardaire sud-africain a peur que les robots ne puissent un jour prendre les armes contre les humains, une vision récemment contestée par le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, qui reste «optimiste» au sujet de l’avenir de l’IA.

Aveugler par la science

traduction de la carte illuminati 1995,plan nouvel ordre mondial

"si nous savions ce que nous faisions. Ce ne serait pas une recherche". Contrôlez six groupes scientifiques. Cet objectif ne peut être combiné avec d'autres objectifs de quelque manière que ce soit

Vivont caché ,suite a de nombreux piratages de sites alternatif ,dès a présent  plus d'adresses de sites alternatif seront donné sur ce blog 

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Voir les commentaires

Visage, empreintes digitales, commandes vocales, photos, allées et venues : tout ce que votre smartphone enregistre à propos de vous (video)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

La reconnaissance faciale en 3D de la technologie Face ID d'Apple remplacera bientôt le capteur d'empreinte digitale pour sécuriser l'accès à votre iPhone et vos transactions (voir video en bas). Selon Apple, les données relatives à votre visage ne seront stockées que sur votre appareil, et pas sur un serveur. Espérons pour les utilisateurs qu'Apple fera mieux que HTC. En 2015, ce fabricant taïwanais de Smartphones a dû essuyer le feu des critiques pour avoir stocké les images d'empreintes digitales de ses utilisateurs sous forme non chiffrée, ce qui pouvait potentiellement permettre à des pirates informatiques d'y avoir accès et de les utiliser pour des vols d'identité et des transactions frauduleuses. Outre notre visage en 3D (sur les futurs appareils) et/ou l'image de nos empreintes digitales, notre Smartphone est amené à conserver, sous prétexte d'améliorer notre « expérience utilisateur », les mots que nous prononçons, les photos que nous prenons, même si nous les avons effacées, ainsi que nos allées et venues et le temps que nous passons à chaque endroit.

Les scandales mis au jour par le passé, comme lorsque Samsung
avait été pris en flagrant délit d'espionnage de l'activité de ses utilisateurs sur Internet, devraient donc nous inciter à la plus grande prudence lorsque nous utilisons notre smartphone. Mais cela ne concerne d'ailleurs pas que les Smartphones, puisqu'aujourd'hui il faut même faire attention à ce que l'on dit en présence de son téléviseur.

Après l'enregistrement de nos empreintes digitales et de nos allées et venues, bientôt un modèle en 3D de notre visage

Notre Smartphone nous accompagne toutefois partout, et, avec leur fonction Frequent Locations, les iPhones d'Apple collectent automatiquement les données relatives aux endroits où se rendent les utilisateurs de la firme américaine et au temps qu'ils y passent. Ceci permet l'apprentissage par votre Smartphone des endroits importants pour vous, dans un but d'amélioration de certaines fonctions comme la planification d'itinéraires. C'est une fonction qui peut se désactiver - encore faut-il le faire !

Les assistants vocaux sont désormais présents sur tous les appareils. En 2015, il est apparu que Google stockait tous les enregistrements vocaux reçus quand les gens utilisaient les fonctions de commande vocale. Chacun peut aller consulter ce qu'il a dit à son téléphone dans le passé en ouvrant la page « Mon activité - Voix et audio » sur le site du géant américain qui affiche l'indication « Vous êtes le seul à voir ces données. Nous protégeons votre vie privée et votre sécurité. ». C'est peut-être vrai... En tout cas
jusqu'au prochain piratage informatique des serveurs de Google par la NSA ou par des particuliers.

Tout ce qui est enregistré par un Smartphone est susceptible d'être récupéré par des personnes ou des organisations malveillantes

Les enquêteurs de la police ont l'habitude de récupérer les photos prises avec les Smartphones dans le cadre de leurs enquêtes et il faut savoir que, comme sur les ordinateurs de bureau, les fichiers effacés ne le sont pas vraiment. C'est ainsi que les photos que nous avons supprimées de notre Smartphone peuvent encore être accessibles pour des personnes disposant des connaissances nécessaires en informatique. Et même sans accéder physiquement à notre téléphone, s'il est possible de voler
les photos de dizaines de stars de Hollywood il doit aussi être possible de subtiliser celles du clampin de base.
A LIRE AUSSI :[NOUVEL ORDRE MONDIAL]Le gros merdia de France 2 fait la promotion de la rentrée sur le thème "Vivre avec une puce électronique (RFID) sous la peau)" 17/09/2017 (video media fr)

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Vivont caché ,suite a de nombreux piratages de sites alternatif ,dès a présent  plus d'adresses de sites alternatif seront donné sur ce blog 

 

Voir les commentaires

Le gros merdia de France 2 fait la promotion de la rentrée sur le thème "Vivre avec une puce électronique (RFID) sous la peau)" 17/09/2017 (video media fr)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Date : 17/09/2017 Durée : 3'40" Réalisation : JT20h de France 2 Enquête : une puce électronique sous la peau Serons-nous un jour tous équipés de puces électroniques installées sous la peau? De nombreuses sociétés, notamment aux États-Unis, développent ces implants qui visent à faciliter notre vie quotidienne. Mais pour quelle utilisation réellement, et quels en sont les risques ?
Rappel en 2007 :

carte jeu illuminati 1995,plan nouvel ordre mondial "génie du mal pour un monde meilleur demain"

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

Voir les commentaires

Selon plusieurs chercheurs, les robots domestiques peuvent être facilement piratés pour espionner et attaquer les propriétaires. (video)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

Selon plusieurs chercheurs, les robots domestiques peuvent être facilement piratés pour espionner et attaquer les propriétaires.

Il faudra encore longtemps avant que les robots ne soient vraiment utiles dans la maison. Mais avant de les accueillir, il vaudrait mieux s’assurer qu’ils soient en sécurité, et nous avec… Un cabinet de cybersécurité vient en effet de publier un nouveau rapport démontrant comment pirater un certain nombre de robots populaires. Ils évoquent notamment le robot star Pepper, l’humanoïde créé par la société japonaise SoftBank.

Basés à Seattle, les chercheurs d’IOActive montrent comment les machines peuvent être transformées en dispositifs de surveillance, en envoyant de l’audio et de la vidéo de leurs propriétaires aux pirates, ou comment ils peuvent être contrôlés à distance de manière à nuire aux humains. Comme le prouve la vidéo ci-dessous où l’on découvre un robot Alpha 2 (UbTech Robotics) qui assène des coups de tournevis à une pauvre tomate…

Alors, évidemment, un robot comme Alpha 2 ne causera pas beaucoup de dommages. Mais à mesure que la technologie progresse, les robots domestiques comme celui-ci vont devenir toujours plus puissants. De plus, IOActive a également prouvé que même les robots industriels ne sont pas à l’abri des cyber attaques.

Outre le piratage de Pepper, et des robots Alpha et Nao, également développés par SoftBank, les chercheurs ont pu compromettre les bras robots industriels fabriqués par la société Universal Robotics. Ces engins sont conçus pour fonctionner aux côtés des humains, mais les chercheurs ont réussi à annuler leurs protocoles de sécurité. De quoi prouver, selon eux, que « même des robots non militaires peuvent être transformés en armes pour provoquer des dommages ».

Cela oblige les pirates à avoir accès au même réseau que le robot pour pouvoir le manipuler physiquement. Mais être capable de contrôler un tel robot pourrait avoir des effets désastreux. Selon IOActive, les créations de Universal Robotics sont assez puissantes pour que « même en courant à faible vitesse, leur force soit plus que suffisante pour provoquer une fracture du crâne ».

robot-cyber-securite-2

Des rapports comme ceux-ci ne sont pas vraiment surprenants, mais ils prouvent que la sécurité de nombreux périphériques connectés n’est pas encore acquise. L’année dernière, une armée de périphériques piratés IoT (caméras, ampoules, thermostats) a été formé en botnet pour utiliser internet. Alors imaginez les dommages qu’une armée de robots réellement armés de tournevis pourrait entraîner…

On ne souhaite pas que vous fassiez des cauchemars mais il semble bien que le spectre du robot incontrôlable ressurgisse… Selon le colonel Brian K. Hall, analyste au Pentagone, « une cyberattaque réussie pourrait vraisemblablement permettre à un ennemi de faire échouer une opération essentielle, voire, dans le pire des cas, de prendre le contrôle d’une arme autonome. Aujourd’hui les systèmes autonomes sont, à des degrés divers, vulnérables à l’espionnage, au piratage et à la tromperie ».

De son côté, l’ex ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian faisait état en janvier dernier de « tentatives de perturbation des systèmes de drones français ». En France, la Direction générale de l’armement (DGA) se prépare depuis plusieurs années aux cyberattaques contre les systèmes embarqués des véhicules de l’armée. Pour sa part, aux Etats-Unis, la Darpa a mis au point un programme de recherche en cybersécurité dédié aux systèmes embarqués des drones, aux systèmes d’armement et aux satellites.

Ce billet n'affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias alternatif, et divers medias mainstream. Il cite les sources: articles de presse/vidéos.

    Conformément au sens de l'art du code pénal , il ne peut être considéré comme diffamatoire (art. 34 de la loi du 29 juillet 1881).

    En conséquence, sa censure serait assimilable à entrave à la liberté d'expression (L431-1 du code pénal)

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>