Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Je pense donc je vole" : piloter un avion par la pensée, c'est possible (video)

Publié le par 2012nouvelmorguemondial

En développement depuis plusieurs années, la technologie permet à présent de piloter un avion en conditions réelles. Mais il reste encore du temps avant qu'elles ne soient vraiment en usage.

De l'extérieur, c'est un avion comme un autre, avec ses trois hublots de chaque côté et ses hélices situées à l'avant des ailes. À l'intérieur de la cabine de pilote pourtant, un système particulièrement innovant permet de "faire voler" l'avion en utilisant ses seules ondes cérébrales, comme le raconte un journaliste de Wired dans un reportage consacré à une expérience de pilotage à bord d'un tel avion.

Développé et mis en place depuis 12 ans par le chercheur en neurosciences d'Honeywell Aerospace, Santosh Manthan, l'installation requiert de brancher quelque 32 électrodes sur la tête du pilote, reliées par une nappe - un câble plat et large contenant un ensemble de fils - à l'autopilote de l'avion. Si la prise de commande n'est pas aussi simple que "penser, voler", elle reste tout de même aisée, explique le journaliste de Wired.

"Je suis assis devant un écran de la taille d'un iPad, qui a des flèches pour haut, bas, gauche et droits, ainsi qu'un indicateur de niveau de vol au centre. Une boîte verte clignote autour de chaque commande, apparemment au hasard. Mon travail consiste à se concentrer sur la flèche qui reflète ce que je veux dire. Quand la boîte entoure la commande en question, mon cerveau crée un signal électrique [...].

Réduire le temps de formation des pilotes

La sensation de piloter un avion par la seule pensée a beau être agréable, le journaliste déplore néanmoins le manque de retours au cours de son expérience de vol, ce qui l'oblige à régulièrement lever les yeux de l'écran pour s'assurer très brièvement que les commandes ont été prises en comptes. À cela, il faut également ajouter les quelque 10 secondes de concentration intense nécessaire à la prise en compte du mouvement.

Le contrôle des commandes d'avions par la pensée permet néanmoins une prise en main facile d'un vol aérien. Une expérience menée en mai 2014 par une équipe de chercheurs allemands des université techniques de Munich et Berlin sur un simulateur de vol avaient donné des résultats très positifs, comme l'avait rapporté alors le site Engadget. Les sept sujets (dont l'un sans aucune expérience de cockpit) étaient chacun parvenus sans encombre à voler dans le ciel virtuel avec une précision digne d'un diplômé du brevet de pilote et ce en utilisant simplement leur tête, connectées par électrodes au simulateur. À terme, ce projet européen nommé Brainflight développé par la société Tekever devrait permettre de contribuer à simplifier les panneaux de contrôle, réduire le temps de formation d'un pilote ou encore permettre aux personnes paraplégiques de piloter des avions, ont expliqué les chercheurs aux journalistes d'Euronews et Futura Sciences dans le cadre d'un reportage vidéo diffusé en mai 2016.

Il devrait toutefois encore se passer plusieurs années avant que piloter les mains libres ne soit réellement possible mais la technologie va définitivement dans le bon sens avec le développement d'écrans qui détectent le mouvement des yeux et permettent d'interagir avec des logiciels, notamment de jeux vidéo, à l'image de certains produits.

Commenter cet article